Sunday, December 13, 2015

Les Aventures de la Smala : Le mariage de Bibi 2e partie : Natalia, le plan de table et Jamie-Hince-version-blonde





« Suprême, s’il te plaît, arrête de rire et pose cette banderole arc-en-ciel, merdus ! » Plaida Pétunia qui voyait le mariage de Bibi se profiler comme une manifestation révolutionnaire pro-« mariage pour tous ».

« Quoi ? Je marie ma fille qui va avoir deux belles-mères qui sont des bombes anatomiques ! Natalia quelle femme, Bonté divine ! » Répliqua Suprême en agitant sa banderole.

« Oh, mon Suprême d’amour à moi chéri, moi aussi j’ai fait de la gym quand j’étais jeune ! » Dit Trois qui, depuis la rencontre avec Cricri la souris, faisait une déprime carabinée en expliquant à toute la Smala qu’elle n’avait jamais été « lesbienne, pourtant, ça a l’air bien ».

« A-t-elle tout compris ? » Demanda Power à Tante Dinde qui en doutait fortement.

« Faudrait, peut-être, lui sortir la définition du Petit Robert ! Où est Deux ? » Répondit Flower.

« Eh Oh, du bateau ! On se concentre ! » Gueula Cousin Edmond qui venait d’écouter la litanie de Cousine Sidonie sur « comment la Smala vire pro-tout et enfreint toutes les règles du manuel ».

« C’est vrai, quoi ! C’est le mariage de Bibi, merdus de bordel ! » Hurla Pétunia qui venait de perdre son sang-froid GATien.

« Bon, résumons ! Bibi entre au bras de Suprême ! » Énonça Tante Dinde en tenant fermement le déroulé de la cérémonie.

« Oui, Chef, présent ! » Gueula Suprême en mettant un coup de coude à Cousin Edmond qui n’arrêtait pas de rire.

« Oh, merdus ! Suprême, ta gueule » Pesta Flower. « Continues, Tante Dinde, sinon on ne la mariera jamais, notre Bibi ! ».

« Bon, selon le plan de l’église, la répartition est à droite la Smala et affiliés ; 

A gauche, les Jamie-Hince-version-blonde avec les extensions de Natalia. 
Au fond à droite, les amis de Bibi, les collègues et les ex fiancés, leurs conjointes et les éventuels enfants issus de leurs unions ; 
Au fond à gauche, les copains musiciens de Jamie-Hince-version-blonde, son ex, les deux présidents d’association pour la lutte contre le réchauffement de la planète et l’indépendance du Berry et une vague connaissance qui l’avait invité à son mariage. 
 C’est bon ? » Questionna Tante Dinde en essayant de reprendre son souffle.

« L’indépendance du Berry ? Jamie-Hince-version-blonde milite pour l’indépendance du Berry ? Pourquoi personne ne m’a dit que la prunelle de ma prune allait épouser un activiste sécessionniste ? » Demanda Suprême, goguenard.

« C’est lui ou le british ! » Répondit Pétunia d’un ton vif.

« Ma fille avec un rosbif, jamais ! En plus, le Berry, on y bouffe et boit bien ! Va pour le Berry ! » Dit Suprême en pinçant la joue de Trois qui couina – de bonheur-.

« Summa imperii penes Bituriges(1) ! » Cria Cousin Edmond.

« Ouais ! On va manger des sanciaux(2) !! » Renchérit Cousine Aglaé.

« Moi, Natalia et un Sancerre ! Le bonheur ! » Dit Suprême en tapant Cousin Edmond dans le dos.

« Petit chenapan ! » Rétorqua Cousin Edmond.

« Les obsédés, on se concentre » Gueula Flower qui commençait à perdre patience.

« Donc, le plan de l’église, c’est validé. Reste le menu à entériner, surtout que Bibi et Jamie-Hince-version-blonde refusent la pièce montée Smalesque ! » Dit solennellement Tante Dinde.

« On va pas bouffer des cheese-cakes immondes, quand même ! La pièce montée n’est pas négociable. Je me charge de ma fille ! » Répondit vertement Suprême qui tenait à ses petits choux autant qu’à sa prune.

« Génial, donc, on a tout bon. Maintenant, il faut s’assurer que Bibi soit à l’heure, habillée, coiffée, maquillée, souriante, de bonne humeur et toujours amoureuse le jour J » Énonça Pétunia.

« Je me charge de ma fille » Répliqua Trois en se lovant contre Suprême.

« Heu, oui, mon pommier d’amour… Bien sûr, bien sûr… Tiens, Cousine Sidonie, toi qui ne fais jamais rien, tu veux bien aider mon roudoudou chéri avec NOTRE fille ? » Demanda Suprême.

« Oh, chic, je fais la demoiselle d’honneur ! » Hurla de joie une Cousine Sidonie requinquée.

« Oh, merdus ! Les demoiselles d’honneur !! On met qui derrière Bibi, hormis TheTop en témoin ? » Dit Pétunia au bord du malaise.


(1) Le Souverain pouvoir appartient aux Bituriges - Devise de Bourge
(2) Crêpes épaisses, traditionnellement salées ou sucrées le plus souvent agrémentées de pommes (miel ou sucre) que l'on cuit à la poêle pour obtenir une galette à la consistance. Appelées également Chanciaux ou Omelette à la farine 


  










Episode suivant : Le mariage de Bibi 3e partie et fin : la bague au doigt

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog