Saturday, October 01, 2016

[Peinture] Le tableau du mois : Alfred Sisley - La machine de Marly


Ah, Alfred !

Je pense avoir un problème notamment avec les Alfred (de Vigny, de Musset, etc.) dans les Arts, car Alfred Sisley fait partie de mes préférés… Il faut me voir rester stoïque pendant de très (très) longues minutes à reluquer le moindre détail de ses tableaux….

L’un de mes préférés (si je fais une liste, on n’est pas sortis du sable !) est « La Machine de Marly ».  il est exposé au Ny Carlsberg Glyptotek à Copenhague (oui, oui, au Danemark, autre endroit que j’adore !).

Peint à Bougival, cette toile a sa « petite sœur » avec « Barrage de la Machine de Marly ».



Ce tableau représente un bâtiment de pompage qui abrite (à l’époque), les énormes roues installées en travers de la Seine. La maison à gauche de la composition existe toujours, et est située sur l’Île de la Loge. La machine permettait de réguler les crues du fleuve. Elle fut démolie en 1968 sans qu’il y ait contestation.

Une plaque est apposée à l’endroit précis où se situait la machine qui avançait sur l’eau. 



Alfred Sisley est un peintre, représentatif de l’impressionnisme, né à Paris le 30 octobre 1839 et mort à Moret-sur-Loing le 29 janvier 1899. 

Anglais, il travailla principalement en France. Il est également graveur. 

Heu, j'ai entendu votre réflexion sur sa nationalité ! Non, ce n'est pas UNIQUEMENT parce qu'il est anglais... Quoique... ha ha ha !


Thursday, September 29, 2016

[Musique] La Playlist de la semaine passée... Vague à l'âme...


Oh, là, je vous arrête....

Vague à l'âme ... J'en vois qui s'affolent.... Non, non tout va bien....

C'est juste un état d'esprit....

Disons que lorsque je finis un projet d'écriture (comme mon exposé sur Louis Geandreau et mon roman "Karl et Nina), j'ai une sensation bizarre de vide, qui est comblé, comme dirait Meilleure Amie, "à la vitesse de la lumière" par un nouveau projet...

Il n'en reste pas moins que la parade idéale (outre d'aller au ciné pour voir trois films à la suite !), c'est ma bande-son "Vague à l'âme"... Histoire de pleurnicher et chanter en même temps....

Et, comme lorsque je danse, seuls les très intimes sont autorisés à me voir pleurnicher sur des chansons....

Cela ne vous empêche, somme toute, pas de les écouter...




Blur "Sweet Song" - Oui, autant couiner en duo avec Damon...  Je sais, c'est évident que Blur allait atterrir dans la playlist... Je reviens toujours à ma base....



R.E.M. "Losing My Religion" - un de ces titres que je peux écouter ad nauseam... qui me vide autant la tête qu'il peut me redorer le cœur  !



 Rihanna "Stay" Feat. Mikky Ekko - oui, oui, je sais, c'est étonnant mais cette chanson me touche pour une raison très personnelle et je ne m'en passe jamais longtemps... Pourtant Riri n'est pas ma tasse de thé...



Radiohead "Creep" - Oui, une évidence... mais Thom a une voix qui me remue pas mal... (bon retour vers nous ! Merci :) !)



No Doubt "Don't Speak" - aucun commentaire.... les paroles parlent d'elles-mêmes !




Des suggestions ?

Tuesday, September 27, 2016

[Séries TV] Petit point sur les séries vues aimées ou détestées !



Autant vous le dire tout de suite, entre mon intervention à finir, les diverses occupations estivales et autres joyeusetés quand je suis en vacances, j’avais un peu déserté… ou occulté les séries que j’avais vues dernièrement.

Avant de passer à celles vues depuis fin juin, je vais faire le point sur celle dont je viens de voir (enfin) les deux derniers épisodes : ZOO.



Bon, comme vous le savez, la saison 1 ne m’avait absolument pas convaincu et, malgré l’envie de passer mon chemin, la défaite de mon équipe de foot m’avait poussé dans les bras des « sauveurs des animaux »…
Alors, oui, cette fois, ça se suit, ça se tient, c’est plus intriguant et moins « nunuche » que la saison 1 (une fois que les auteurs ont liquidé la blonde, ça va mieux !), le héros principal (le joli damoiseau tourmenté à qui il arrive toujours un truc incroyable) est moins lisse (enfin !) et même si son côté boy-scout me porte un brin sur les nerfs, je n’ai loupé aucun épisode de la saison 2… Autant dire, voilà, j’attends la saison 3 et au vu de la dernière scène, ça me semble intéressant (si les auteurs ne s’embourbent pas dans les sous-romances débiles). 

Bref, voici les séries vues, aimées ou non :

Strangers Things : 


Alors, non, je ne suis pas en retard, j’ai vu ça en juillet dernier, en restant une nuit scotchée devant les huit épisodes. 

Entre les références évidentes à E.T., Stand By Me, The Thing, The X-Files et consorts, la musique de l’année 83, Winona Ryder et la petite fille, 11, limite terrifiante mais touchante, c’est une série géniale. 

J’en connais qui ont trouvé ça « vieillot, réchauffé », mais il faut regarder ça comme si on était encore dans les années 80 et se remémorer nos coups de cœur de l’époque (Ah, le téléphone fixe avec fil de 10 mètres qui rendait dingue ma mère !)… 

A voir absolument. 

En sus, une des scènes est quasi identique à celle de Stand By Me, et moi, j’ai pleuré comme une madeleine en repensant à River Phoenix. Ah bravo !

Containment : 

Je tombe dessus une nuit où je ne dormais pas. 

Pour s’endormir, autant dire qu’il y a largement mieux. Je vous passe le côté gore de la chose, l’histoire d’amour foireuse (qu’on voit arriver à vingt kilomètres !) et la fin étrange… pour vous recommander de la visionner quand même car le postulat de départ est bon et que, sérieusement, ça pourrait fort bien arriver !

Idiotsitter : 


Comment dire ça sans être crue ? 

C’est con comme la lune, bas du plafond et d’une vulgarité édifiante, mais c’est jouissif à visionner ! Je me marre bêtement devant les épisodes avec cet arrière-goût de culpabilité… 

Si vous n’aimez pas l’humour potache, laissez tomber !

Origines : 


La série française dont on suit les aventures sans se poser de questions. 

Le pitch : Une généalogiste devient consultante pour la police nationale ; Elle apporte son aide sur des enquêtes présentes "en remontant le temps" sur celles du passé et du présent au côté d’un flic un peu trop étriqué dans son costume mais qui se révèle largement plus intéressant qu’on ne le pense…

ça ne prend pas la tête et Julien Baumgartner est joli à regarder (oui, et certains s’en plaignent !).

The Kettering Incident : 


Série étrange. 

Perso, je n’ai pas tout compris. Non pas que ce soit compliqué, mais c’est à la fois prenant et à la fois prise de tête. 

Du coup, j’ai fait l’accordéon avec la série, et j’ai loupé un ou deux épisodes… Je reprendrai ça plus tard.

Fleabag : 


La surprise british d’août/septembre. 

C’est très humour anglais, cru, loufoque, coincé, drôle, tendre et irrévérencieux ! ça fait un bien fou et cette fille est incroyable. 

Ça boit, baise et vomit, ça pleure, rit, jure mais c’est vivant. Une série anglaise comme je les aime !

Victoria : 


Bon, bon, bon, soyons honnêtes (hiiii), je ne regarde cette bluette (dont on connaît tous le début, le milieu et la fin) uniquement pour voir (reluquer) le sublime acteur Rufus Sewell en Lord Melbourne. 

Perso, j’en bave d’avance… 

Non, ça va pas mieux, merci !

Maintenant, je vous laisse à votre télécommande, votre téléchargement et je retourne à la saison 2 de Mr. Robots (pour admirer Christian Slater, on ne se refait pas !).

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top