Tuesday, December 11, 2018

[Lecture] Ma PAL du mois dernier... Ragnar, 3013, des voyages, Paris, etc.

Alors, oui, mon rythme de lecture s’est accéléré, notamment au détriment de séries (dont la rubrique n’a plus lieu d’être ici depuis quelques temps…) et du cinéma (que je conserve encore parce que j’aime trop le ciné !).


Voici donc les livres lus entre fin octobre et début décembre : 


« Les Derniers Jours du Nouveau-Paris » de China Miéville – éditions Au Diable Vauvert (chronique ici mon site officiel !) : 


C’est complètement loufoque, fou, captivant, fourmillant de descriptions aussi irréelles qu’alambiquées. Soit ! China Miéville s’est clairement amusé comme un gamin à mettre par écrit un Paris hallucinant, fait d’arts surréalistes en action, de Nazis dépassés, de résistants inquiétants, et de combats incessants absurdes dans tous les sens du terme. 

Cette révolte de l’art face au fascisme est un beau pied de nez à la réalité ! Cet art surréaliste tant décrié et décrit comme « dégénéré » et grotesque par les Nazis, se transforme ici en une arme redoutable au service desdits Nazis, version 1950 post Bombe S ! 

Pourtant l’auteur ne crée pas des personnages auxquels on s’attache. J’ai eu un mal fou à m’intéresser à Thibaut et Sam qui n’ont, pour moi, quasiment aucune épaisseur psychologique. China Miéville, que je n’avais jamais lu auparavant, livre là une nouvelle étrange, absurde et délirante qui fait réfléchir sur l’art et l’utilisation de l’imaginaire.



« L’unité Alphabet » de Jussi Adler-Olsen – Éditions Albin Michel : 


C’est toujours fascinant de lire Jussi Adler-Olsen ; attention ce n’est pas une suite du Département V. Cette histoire  a une base de Seconde Guerre mondiale…   

Adler-Olsen parvient à instiller une atmosphère d'angoisse et de paranoïa ; on tourne les pages sans s’ennuyer. J’ai grandement apprécié ce parcours, avec cette lenteur qui sied à l’auteur.  Pourtant, il a quelques lenteurs et des invraisemblances… Il semble que ce roman soit sorti il y a près de 20 ans au Danemark… il était encore « jeune ». 

Pour ceux qui cherchent le Département V, passez votre chemin ; pour les autres, vous allez aimer votre lecture.

« La Dame de Reykjavik » de Ragnar Jónasson : 



Cette Hulda ! Quelle enquêtrice ! Elle possède un lourd passé mais avec une grande volonté de bien faire les choses et une sensibilité mal récompensé, si l’on peut dire. Ce vieux meurtre non élucidé, à cause d’une enquête bâclée, et le récit de la quête d’Hulda n’est absolument pas ce à quoi on peut prétendre ou imaginer… 

L’enquête est sombre et une fin surprenant…  A lire !


 « Sótt » de Ragnar Jónasson (livre emprunté à la bibliothèque) :   


Oui, je suis mode « Ragnar » ! Deux livres en un mois pour le prodige islandais… et, là, ce qui me gêne le plus ? C’est la parution française ! 

Rien ne se suit jamais ! Franchement cela n’aide pas les lecteurs à apprécier plus grandement l’univers fascinant de Jónasson. 

Sinon, ce tome-là est très prenant, la double enquête avec Ari et Isrun… Et c’est toujours très agréable de retrouver cet inspecteur et ses questionnements !


« Sortilèges au Pays des Mille Étangs»  d’Anne Labbé (Alan Sutton Édition) : 
 


Après la découverte fabuleuse de « La Tache Verte », j’ai eu envie de découvrir l’univers d’Anne… (que je présente ici !) et je ne suis pas déçue. 

Quel univers ! Quelle écriture ! 

C’est absolument fascinant ! Je vous conseille de vous plonger un peu dans ce monde-là de contes et légendes…. Et dans le prochain (ci-dessous).

« Patron du RAID » de Jean-Michel Fauvergue (Pocket Éditions) :
 


J’avais envie d’avoir l’avis et la vision d’un homme de l’intérieur. Cela peut faire froid dans le dos mais c’est largement intéressant et impressionnant. 

Le respect n’en est que plus grand ! 

« Car à pattes Cahin-caha » d’Anne Labbé : 



C’est le parcours en roulottes de France jusque dans les Carpates. L’humanisme d’Anne face aux différentes cultures. C’est juste incroyable, intéressant, culturellement génial ! 

Je ne peux que vous recommander ce gros carnet de route !

« Marseille 3013 » Collectif (Éditions Gaussen) : 



Des histoires courtes pour inventer Marseille en 3013… à la fois drôle, caustique, futuriste ou carrément loufoque, ces histoires plairont à tous et toutes… Il y en a pour tous les goûts. J’ai mes préférés… Cela va de soi !


 ***


Livres en cours/fini :


« Les Terres Inconnus – Amisseum Tome 1 » de Maes Larson (Editions De Saxus Jeunesse) – fini (SP)
« Partiellement Nuageux » d’Antoine Choplin (Editions La Fosse Aux Ours) – fini (SP)
 « La boîte à outils » de Gérard Besnier - Éditions François Bourin -  en cours  (SP)

 A venir :  
« Texto » de Dmitry Glukhovsky (Edition L'Atalante) (SP)



Sunday, December 09, 2018

[Lecture] Chronique littéraire... "Les Terres Inconnues" de Maes Larson.... L'amitié dans l'épreuve fantasy !


Livre envoyé gracieusement par De Saxus Jeunesse



Le résumé de l’éditeur :

« Trois amis, Adam, Isaac et Ryan, se réveillent dans un monde inconnu. Comment sont-ils arrivés là, et comment rentrer chez eux ? Le mystère est total.

Emmenés par des soldats au royaume de Mirabilis, ils découvrent qu’ils sont au centre d’une paix très fragile entre cinq grands royaumes. Le bienveillant roi Garamei les accueille chaleureusement, mais il semble cacher quelque chose.

Au royaume d’Elmeria, le souverain Klausmery reçoit des rapports sans équivoque : une menace plane au-dessus des couronnes, les alliances se délient et les complots se mettent en place.

La reine Astrid dans sa forteresse d’Heldgard compte bien profiter de la situation pour contester les forces dominantes et redorer le blason de sa famille.

Dans ces moments de doutes et de conspiration, un être obscur sème la mort et le chaos sur son passage. Et l’apparition soudaine des trois garçons ne fait que confirmer qu’un évènement aux conséquences irréversibles est sur le point d’éclater.

Embarqués dans une quête incroyable malgré eux, Adam et ses amis devront se montrer courageux et patients pour survivre à cette périlleuse aventure afin de trouver les réponses à leurs questions. 

Le début d’une incroyable sage fantasy ! »



Le contexte de lecture : 

Ce livre m’a été proposée par l’attachée de presse qui, d’ores et déjà, à une bienveillance littéraire envers moi. A chaque proposition, je découvre un auteur, un univers, un roman, surprenants. 

Celui-ci est très éloigné de mes habituelles lectures. C’était tentant et je me suis dit que l’aventure pouvait être étonnante….

Voilà ! Aventure tentée avec succès !



Le corps du roman : 

Comme indiqué sur la couverture, c’est le tome 1, donc, on imagine bien que la série va se prolonger, ce qui devrait être intéressant ! 

Dès le début, l’entrée des trois amis, Adam qui s’avère très protecteur, Isaac et Ryan, dans un nouveau monde, parallèle, est fracassante mais troublante. 

Le point de départ est un songe fait par les trois amis, qui virent à la téléportation dans un royaume nommé Mirabilis. 

Leur arrivée coïncide avec le meurtre de deux habitants de ce royaume ce qui entraîne, évidemment, une chasse à l’homme (aux hommes) ; une forêt étrange et voilà leur chemin semé d’embuches. Ils essaient d’en sortir, laborieusement, de rétablir la vérité et contrecarrer une nouvelle guerre entre les royaumes, après la paix, fragile, obtenue par le roi Garamei de Mirabilis.

Les trois amis apprennent à apprivoiser ce monde et les codes afin de combattre un ennemi invisible et se retrouver propulsés dans un jeu qui les dépassent, notamment au niveau de l’enjeu ; le roi compte sur eux pour de multiples raisons, et pas forcément transparentes.

Les trois garçons s’adaptent, se fondent dans ce monde, s’intègrent au milieu de certains individus et comptent sur ces alliances et amitiés pour repartir dans leur monde… notamment Adam car quelqu’un a besoin de lui. 




Et, donc, Lisa ?

L’univers créé par l’auteur est intéressant, attachant et nous propulse dans une autre dimension, d’autres codes et dans une histoire aussi fantastique qu’amicale.

Il faut, pour moi, passer un cap dans la lecture pour voir le rythme s’accélérer et voir les émotions et notre relation aux personnages subir des hauts et des bas. L’angoisse pour eux est tapie, là, quelque part, entre les lignes et dans notre tête. 

En marge des aventures, il y a une jolie leçon d’amitié ; malgré leurs différences, les personnages sont attachants.

Isaac est le plus tourmenté et impulsif des trois, mais également attentif à certaines personnes ; Ryan, lui est quelque peu antipathique (plus par maladresse, en ce qui me concerne) mais il est assurément très indépendant ; quant à Adam, il va être vraisemblablement le plus aimé des lecteurs (sauf moi…) par son côté bienveillant, intelligent, attentif à tout et tous, et très réfléchi. Il a grandi plus vite que ses compagnons à cause de sa situation familiale. 

L’intrigue s’installe par petites touches ; l’auteur y tient et a pris le temps d’établir son univers, les décors avec une écriture agréable et fluide. Les situations, les aventures, l’atmosphère, tout est lié et provoque, chez le lecteur, des questionnements, et pas seulement à la question : vont-ils s’en sortir ?

Ce roman possède une certaine modernité, une richesse et un mélange entre le virtuel et le réel, une addiction par ci, une hypothèse par là ; tout est fait pour que le lecteur s’attache et ressente les émotions des personnages.

Bon, je dois avouer que je me suis perdue, un peu, dans les différents appellations et j’ai essayé de trouver des passerelles entre l’univers des jeux vidéo et ce roman  - défaut d’auteur, sans doute ! N’étant pas sensible aux jeux, je pense que quelques détails m’ont échappé. 

Bon, au final, l’histoire est tellement palpitante que l’on lit sans s’arrêter et qu’on aime bien ces personnages et leurs aventures.

J’avoue donc attendre le tome 2, sans impatience mais avec un plaisir non dissimulé !





***


Éditions De Saxus Jeunesse

Parution : 11 octobre 2018

ISBN : 978-2-37876-006-9

Nombres de pages : 509

Prix (à la sortie) : 18,90 €uros