Monday, June 16, 2014

Rapport sur le Festival du Livre du Canebière - 1ère partie


Il faut être soit fou, soit auteur (illustrateur, poète, etc.) pour avoir osé affronter trois jours durant les chaleurs marseillais, en haut de la Canebière. Oui, bon, d’accord, les deux aussi !

Très bien organisé par l’Association COULEURS CACTUS, dont je remercie encore vivement toute l’équipe ici, le 6e festival du Livre de la Canebière s’est déroulé les 6, 7 et 8 juin dernier, square Léon Blum dans le 1er arrondissement de Marseille, sur la Canebière.                        

C’était l’occasion de côtoyer quelques dizaines de confrères et consœurs, sous les chapiteaux et sous le soleil !

J’étais la représentante unique de ma maison d’édition, Trinôme Editions (ordre du chef !) et étais en compagnie du Cercle Català (et de son Président) et de l’illustratrice Thaïs AUBERT (que je présenterai prochainement sur le blog ainsi que d’autres auteurs rencontrés).

« L’Annexion de l’Aquitaine » par la Catalogne a été un sujet de plaisanterie et de fous-rires pendant trois jours. Personnellement, cela me convenait très bien !

Je suis une amoureuse de la Catalogne !

Un auteur en dédicace effectue majoritaire un seul travail : il sourit en disant « Bonjour ».



Voici le résumé de mes trois jours (en trois parties donc)… ça et quelques dédicaces…

Mais l’aspect le plus important est les rencontres. Lors d’un festival ou salon du livre, on rencontre d’autres auteurs, illustrateurs, essayistes, poètes etc. ; On parle, évoque, échange, travaille du chapeau et on s’aperçoit que notre conception n’est pas largement éloignée de celle du voisin.

On râle sur les libraires, les éditeurs (sauf le mien Ô Vénéré Chef), les journalistes, les sites de vente, les lecteurs, les autres auteurs, et le monde entier.

C’est bien connu, les auteurs refont le monde à chaque salon.


Il y a aussi les rencontres avec les lecteurs potentiels ou ceux venus que pour vous (si, si, j’y ai eu droit !) et les passants sachant passés devant vous.

Voici un florilège des réflexions entendues entre la Catalogne et Rhône-Alpes (lieu de résidence de Thaïs AUBERT) :

-  A l’auteur africain à côté de moi : « Ah oui, vous êtes donc l’auteur de ce recueil de poésie ! Et vous avez un nègre ou non ? » (non, non, on est juste là pour faire le ménage)

- Un passant habillé comme la Grande Zaza : « Ben Madame, regardez-moi les celles-là, elles vous regardent et ressemblent à rien ! » (faut dire que nos jeans/jupes n’étaient pas assortis à sa Chapka léopard !)

  - Un « grand voyageur » : « Oh, j’adore la Catalogne, Florence, les pâtes, toute l’Italie, en fait » (oh, ça va… c’est un pays du sud !)

 Un vrai littéraire : « Mais Liverpool, c’est avant tout le titre d’une chanson de Patsy, non ? La grande chanteuse des années 80 ! » (ah oui, quand même THE référence.. Même l’intéressée ne doit plus savoir si elle était chanteuse ou non !)

- Le vrai littéraire :  « Vous êtes auteurs ? Ah oui ? ça alors ! Mais le festival du livre, c'est pour tous les livres, alors ? » (non, non, on prépare la paëlla de demain !)

-  Un vrai fan de musique : « Taylor comme le batteur de Duran Duran ? » (Je me suis retenue de l’épouser celui-ci)

-   Ceux qui passent par hasard : « Ouais, t’as vu, y’a des livres, avec des écrivains qui écrivent dedans ! » (dedans quoi ?)

-   Ceci (surnommé "Joli costard") qui passe et repasse en souriant et tente un « bonjour, ça va, pas trop chaud ? Vous avez à boire, j'espère ? » (va-t-il s’approcher avant la fin du weekend et tenter le "on prend un café ?" ?)

 Le fan de BD : « Et des mangas, vous en vendez ? » à l’auteur spécialisé dans les tueurs en série…

- Le surfeur d'argent :  « Et en vrai, vous êtes là pourquoi ? » (pour la paëlla, merdus ! on l'a déjà dit !)


A suivre .... 




No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !