Thursday, July 26, 2012

Périgord Vert - 4ème Partie - Brantôme, Bourdeilles, Paussac - Saint-Vivien et Puyguilhem



On attaque dans cette quatrième partie les bijoux de mon coin :

Brantome :

Brantôme est surnommée la Venise du Périgord. C’est un pur bijou, très visité l’été, et avec une atmosphère un brin magique l’hiver.

Parmi les monuments à visiter : le cloître et l’église.

Reconstruite à la suite de la guerre de Cent ans, l’église est datée du 15e siècle et, est placée sous le double vocable de St-Pierre et St-Sicaire. Un fragment de la relique de l’enfant est précieusement conservé au sein de l’église dans une élégante châsse. Cette église a été classée aux Monuments Historiques au 19e siècle et sa restauration a été effectuée par Paul Abadie. Les vitraux et les deux premières voûtes datent de cette époque.

A faire également le parcours troglodytique avec des vestiges du premier monastère avec la célèbre grotte du Jugement dernier ;  Visiter le Musée Fernard Desmoulin.









Bourdeilles :

Cette baronnie est un enchantement pour les amateurs d’art et d’Histoire. 

On peut y voir deux châteaux (médiéval avec un vue en haut de la tour stupéfiante et le renaissance), bâtis sur une terrasse rocheuse rehaussée d’un rempart surplombant la Dronne. Dès sa création, le château de Bourdeilles a été l’objet de combats, d’accords, d’envies et d’arrangements. La guerre de Cent Ans et ses luttes violentes ont également touché le château. Le Duc d’Anjou et Du Guesclin ont, d’ailleurs, rendu la forteresse à la France en 1377 après moult occupations anglaises. Les Comtes du Périgord (Archambaud V et VI) établirent un repère de brigands sur une longue période. Le calme ne revint au château au 15e siècle et fut attribué à nouveau à la famille de Bourdeille, dépossédée en 1283. La veuve de André de Bourdeille, Jaquette de Montbron, débute la construction du château renaissance dont elle dessina les plans.

Bourdeilles sortit de la Fronde sans trop de dommages.

La partie médiévale propose un cadre grandiose, salles de gardes, cours pavées et caves voûtées ainsi qu’un donjon octogonal et ses deux cents trente-cinq marches !

La partie renaissance regorge de magnifiques collections de meubles (dont un secrétaire incroyable !), d’armes et de tapisseries.






Paussac et  Saint-Vivien :

Paussac et Saint-Vivien ont fusionné de deux communes : Paussac (Paussacum en 1365) et Saint-Vivien (Sanctus Bibianus – même période).

Ce petit village dispose de deux églises mais Saint-Timothée de Paussac, édifiée au 12e siècle, est un des plus beaux édifices à coupoles. Proche des communes, se trouvent le Dolmen de Peyrelevade (inscrit au titre des monuments historiques depuis 1960) et les habitations troglodytiques du Vieux Breuil ainsi que les falaises de Boulou, site d’escalade.





Château de Puyguilhem :

Ce château Renaissance est le mieux conservé du Périgord. Il a été construit au début du 16e siècle et restauré par l’Etat Français entre 1940 et 1962. 

Une aile du 18e siècle complète le corps de logis en équerre. On peut largement admirer à l’intérieur une exceptionnelle cheminée montrant les douze travaux d’Hercule. Ce site est classé Monument Historique.

Les jardins et bosquets sont verdoyants et si romantiques.






A voir absolument ailleurs dans le Périgord Vert

- Nontron, Mareuil, St-Jean de Côle, Jumilhac le Grand, Lanouaille, Excideuil, Thiviers, Echourgnac (ci-dessous).


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog