Monday, July 13, 2020

[Lecture] Un curieux grain de sable de Jean-François LEGER.... comment gripper la machine !


Livre autoédité reçu dans la Box de novembre 2019 d’Esthésie Box

 

Le résumé du livre :

Qui a poignardé l’inconnu des Buttes-Chaumont ? Dans un futur possible, un corps avec un poignard en obsidienne planté dans le dos est retrouvé aux Buttes-Chaumont. Après identification, il s'agit de Jeffrey Nicesoul, un scientifique de renom qui a bourlingué pendant trente ans aux quatre coins du monde. Aventures, péripéties et rencontres ont été son quotidien tout au long de ces années. Il n’a jamais su la menace qu’il faisait peser sur une entreprise très secrète. Ni celle qui pèse sur lui. Le commissaire Lapeince mène l’enquête, épaulé par la Grande Intelligence Virtuelle. Une intrigue qui mêle suspense, actions et émotions.

 

Le contexte de lecture :

Ayant des vues sur les box créées par Esthésie Box, je participai, encore, à une d’entre elles ; celle de novembre 2019, celle du devoir de mémoire… Au programme deux autres bouquins… j’ai pris le roman sur son titre… je me suis dit « Un grain de sable ? Chic, on va faire gripper la machine ». Je ne m’attendais à rien de particulier.

En fait, j’ai lu ce roman en début d’année mais j’avais dans l’idée de présenter son auteur en juin après le salon du livre des Indés à Lyon… Comme nous l’avons fait virtuellement, j’ai saisi l’occasion pour lui demander une interview (prochainement en vidéo et podcast) et pour présenter son roman !

 

Le corps du roman :

Au départ, dans un futur proche, c’est un meurtre, aux Buttes Chaumont, un couteau dans le dos, qui  nous entraîne dans un univers policier où les gouvernements ont laissé la main à un super programme virtuel, la GIV –pour Grande Intelligence Virtuelle, donc – pour prendre les décisions politiques.

Entre le Commissaire Lapeince, flic obstiné, désabusé mais somme toute touchant qui refuse le diktat d’une machine et Jeffrey le scientifique bourlingueur, dont les rapports avec ses proches sont… comment dire… non, je ne dis rien sinon je risque d’en dévoiler un peu trop, nous tenons immédiatement deux têtes pensantes, étonnantes, détonnantes et qui vont attirer le lecteur comme un aimant !

Ce roman n’est pas à proprement parler un policier… mais d’une enquête entre deux entités… l’homme et la machine… Car cette IA est redoutable mais Lapeince aussi…

Ce crime n’oppose pas seulement la technologie à la logique humaine, c’est au-delà cela… Jean-François Léger nous offre des rencontres, des voyages, un personnage principal étrange mais fascinant et une plongée, rythmée, dans ce monde futuriste, effrayant.

L’écriture de Jean-François Léger est, d’ailleurs, fluide, intéressante ; son roman très documenté et on sent les multiples activités de l’auteur, sans aucun temps mort…

 

Et, donc, Lisa ?

Je me suis plus attachée au côté anticipation de ce roman, sans pour autant négliger le côté policier… mais au sens strict, ce n’est pas un polar… attention, ne commencez pas à râler !

L’univers qui est expliqué ici, est vraisemblable et la résistance que met Lapeince à mener son enquête comme au bon vieux temps (avant la GIV), m’ont énormément plu. Çà et là, on s’interroge sur ce monde où de plus en plus on laisse les machines gérer nos vies.

Cette recherche de vérité sur le meurtre nous propulse dans une série de rencontres, de voyages étranges (mais pénétrants) et où les arcanes des personnages nous prennent à la gorge.

Le tout est subtilement écrit, toujours fin et aux détours d’une phrase, l’émotion peut surgir. C’est intelligent, avec des belles descriptions sans pour cela surcharger la lecture. J’ai souvent pensé à Dantec pour le côté futuriste réaliste…sans le côté subversif.

Un curieux grain de sable mélange (avec une belle habilité) policier, anticipation et réflexion sur la vie. Ce genre de grain qui fait gripper la machine (The Machine)…

Le suspense est là, tapi, et les risques sont présents, à chaque avancée de l’enquête (de la quête aussi).

J’ai aimé ce roman car la plongée dans ce futuriste monde auquel on tend, le rend aussi fascinant qu’inquiétant. Notre société semble être à un tournant et la technologie nous tend la main (virtuelle) pour nous engloutir (tout entier ?).

Jean-François Léger réussit à créer un dénouement surprenant et donnant envie de retrouver son commissaire.

Un vrai bon roman comme je les aime… de ceux qui font réfléchir en plus de ressentir !

 

***

Titre Un curieux grain de sable

Autoédition

Parution : 27 octobre 2017

ISBN : 978-2956201809

Nombres de pages : 427

Prix (à la sortie) : 16€uros

 

Facebook auteur : www.facebook.com/JFLauteur

No comments:

Post a comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Mises à Jour du Blog

Newsletters !

Les Archives

Le blog d'une ItemLiz Girl