Saturday, March 10, 2018

[Lecture] Ma P.A.L. du mois dernier ... Un peu de Merlin, de post-30's et de Rose :)


Le mois dernier, j'ai été happée par certains évènements familiaux majeurs, la box de l'Arbre A Palabres, et aussi par une envie folle de déconnecter avec une écoute intensive musicale...

Pourtant, parmi les ouvrages calés sur la table basse,  voici les trois lus en février...

Le mois prochain, il y aura des BD, des livres drôles et sûrement un roman plus "classique.... Enfin, c'est ce qu'il y a de prévu !

La Vie de Merlin de Matilde de Montségur 
(Éditions Ouest-France) : 



Entre le texte calligraphié comme un manuscrit ancien et les enluminures, ce joli livre m’a ému et captivé. La force du texte, des pages, des dessins, des illustrations sont un plus indéniable à la vie de Merlin et à la fascination qu’il représente.


Dans la même veine (non, je ne fais pas d’obsession sur Merlin !), j’ai relu « Merlin roman du XIIe » de Robert de Boron…version poche que j’ai acheté, de nouveau, car la première en ma possession est dans la bibliothèque familiale. 


 
 
Pierre Lemaître « Couleurs de l’Incendie » 
(Albin Michel) : 
 
version digitale pour la première fois !
 Deuxième volet de sa trilogie, après le succès fulgurant et mérité, de « Au Revoir là-haut », ce livre est aussi intense que le premier, sinon plus, et nous transporte, au début, à la suite, quasiment du précédent. 

On y retrouve les noms, les histoires et cette chute humaine est poignante. Les mots de Pierre Lemaître font mouche, à chaque page, et on ressort de ce livre ému, vidé et attendri, pourtant.


Louise Erdrich « LaRose » 
(Albin Michel) : 


En pompant sur le titre, je dirais que Louise Erdrich est une rose… d’un délicat parfum, d’une beauté (de texte) éclatante et d’une douceur (de plume) exquise, tout en mettant des épines dans vos cœurs (pour le meilleur ou pour le pire). 

Cette histoire  est profonde et alternent les passages narratifs entre l'un et l'autre des personnages ou l'une et l'autre des époques. 
On sent le poids du passé, la difficulté du présent et l'ouverture sur l'avenir. Un grand roman comme sait si bien les écrire Louise Erdrich !