Friday, September 09, 2016

[Cinéma] Ma sélection de sorties ciné que je ne louperai pas en septembre 2016 et ceux que j’ai déjà vus !




 
Après cette canicule, les vacances, la reprise du travail (autant dire des « hostilités » !), il faut quand même se reposer…

Alors, oui, un pique-nique sur la plage, c’est bien ; Comme les courses des fournitures scolaires, l’explication de vos soirées « blanches » à vos collègues…

Mais honnêtement, aller au cinéma, dans une salle climatisée, avec vue sur quelques joli(e)s acteurs/actrices, cela vaut le déplacer, non ?

Voici les films vus


- Independance Day – Resurgence (R. Emmerich) : oui, ben, oui, en effet, j’aime bien ce genre de film ; ça m’a fait passer cinq minutes (en l’occurrence deux heures) et les images sont (presque) toujours impressionnantes. Reste que l’absence de l’humour et le côté déjà-vu !

- Guibord s’en va-t-en guerre (P. Falardeau) :
C’est drôle, percutant, avec ce côté décalé québécois ; Cette histoire d’un député qui sonde ses électeurs pour déclarer une guerre, c’est rafraichissant !

- La Couleur de la victoire (S. Hopkins) : Ce film part sur une base histoire majeure et importante. La participation de Jesse Owens, coureur noir américain aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936. Pourtant, le sujet est traité trop légèrement. Il manque aussi quelques signes et gestes forts de la part de certains sportifs (notamment un allemand) qui ont mis les chefs allemands dans tous leurs états ! Dommage !

- Sieranevada (C. Puiu) : Très bon film… C’est délicat et cette famille en plein deuil qui attend l’heure du repas, repoussé par un pope retardé dans sa formulation de bénédiction est touchante.

- La chanson de l’éléphant (C. Binamé) : Malgré la présence de Bruce Greenwood et Xavier Dolan, je me suis ennuyée, pas mon compagnon de fauteuil… Comme quoi !

- Toni Erdmann (M. Ade) : Film incroyable mais paradoxal ; J’ai beaucoup aimé cette relation père-fille, la volonté d’un contrôle total de cette fille sur sa vie, et l’actrice incroyable qu’est Sandra Hüller ; D’autres ont détesté !

- Nocturama (B. Bonello) : Il y a comme un futur / passé immédiat dans ce film qui devait s’appeler Paris est une fête… C’est brut mais ciblé. A voir, vraiment !

Films pas vus mais qui nécessiteront 
une séance de rattrapage ou ceux dont 
j’attendrais la sortie en DVD  
et/ou en téléchargement (légal of course)


Oui, dans ma contrée périgourdine, la programmation est limitée… Je me rattraperai !

- La mécanique des fluides (N. Loubeyre) : « Nous sommes devenus des cadavres »… voici ce qu’un réfugié énonce dans ce documentaire. Cela me porte à vouloir visionner ce film.

- Blood Father (J.F. Richet) : Pas eu le temps de trouver une salle qui le diffusait ! Pourtant, Mel Gibson…

- Le fils de Jean (P. Lioret) : Parce que les deux derniers films m’avaient plu, je n’hésite pas à voir celui-ci, surtout que la présence de Pierre Deladonchamps est toujours un plus.




Voici les films que je veux voir impérativement

- Ben-Hur (T. Bekmambetov) : Attention au mythe avec le sublime Charlton Heston (et sa célèbre jupette… A voir pour râler ?

- Comancheria (D. Mackenzie) : Par le scénariste de Sicario, on suit l’histoire de braqueurs de banque afin d’éviter la saisie de leur propriété familiale… Et vu le casting, il n’y a pas le choix !

- Eternité (T. Anh Hung) : Un siècle de destins… Et, savoir qu’Audrey Tatou est la mère de Jéremie Renier, ça me plaît bien !

- Frantz (F. Ozon) : L’histoire d’un soldat français qui se rend, en Allemagne, sur la tombe d’un soldat de l’ancien ennemi de 14-18…. Ça me tente vraiment !

- Relève : Histoire d’une création (T. Demaizière/A. Teurlai) : Vu sur Canal Plus, ce documentaire sur les premiers mois de Benjamin Millepied en tant que directeur de l’Opéra National de Paris… A voir pour la rigueur et le côté saltimbanque du chorégraphe, démissionnaire depuis.

- Victoria (J. Triet) : Perso, j’adore Melvil Poupaud et Vincent Lacoste… alors je ne lis même pas le résumé, j’y vais !

- La Taularde (A. Estrougo) : Sophie Marceau qui part en taule pour sauver son mec ? On dit oui à Sophie, toujours !

- The Beatles : Eight Days a week (R. Howard) : Le 15 septembre 20h, séance unique… On réserve sa soirée ! C’est impératif !

- Brooklyn Village (I. Sachs) : Relations de voisinage à Brooklyn….

- Juste la fin du monde (X. Dolan) : Si je dis Gaspard Ulliel et Nathalie Baye ? Perso, je ne peux résister, ni à l’un, ni à l’autre…. D’ailleurs, j’irai voir La Danseuse pour Ulliel !



Et vous, vous irez voir quel(s) film(s) ?


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog