Monday, January 04, 2016

Suite d'une discussion entre le coeur et le cerveau : la théorie du complot






- Non, mais sérieusement, qui a encore laissé traîner toute sa bile ?

- Qui m’appelle ?

- Toi, le foie, je vais te cramer ! On me rapporte que tu es tout grognon et que tu horripiles l’intestin grêle et la vésicule – qui est particulièrement bien chiante ces derniers temps ! Qu’est-ce qu’il y a, encore ?

- Petit cœur, petit cœur ! Y’a le gros dictateur qui m’engueule !

- Ma foi, que se passe-t-il ?

- Oh, merde, le cœur ! Ouvrez les voies d’aération pour qu’il auto-ventile et s’essouffle !

- T’es pas gentil !

- Je ne suis pas censé être gentil, je te signale. Le foie a encore étalé sa connerie dans les boyaux. Je ne te raconte pas le bordel entre l’œsophage et le colon. Le rapport des artères est accablant. La veine porte est à la limite du suicide.

- C’est un complot !

- Le foie, ta gueule ! Tu vas faire un peu le ménage dans tes recoins et tu reviens quand t’as vérifié tous tes lobes… surtout le caudé qui menace de faire sécession !

- S’il te dit que c’est un complot. Pour avoir eu maille à partir avec les cellules Ito….

- Merde, ne les appelles pas comme ça, elles revendiquent le nom de Cellules Stellaires ou étoilées… ça fait plus classe, paraît-il ! Tu parles, elles ne font que stocker la vitamine A en temps de crise majeure et se la jouent diva, je rêve ! Tout déconne dans cet ensemble !

- Dis-moi, le cerveau, t’es quand même le chef de l’ensemble, je te signale. C’est toi qui donne les ordres !

- T’as raison, petit cœur, mais tes artères et tes veines, elles sont quand même de sacrées fouteuses de merde. Si elles ne passaient pas leur temps à balancer leurs petits camarades, on serait tranquilles !

- Et pour le complot, on fait quoi ?

- S’il y avait un complot, je le saurais !

- Ah ouais, t’es sûr de tes infos ?

- Les rapports directs ne mentent pas, en sus, j’ai un espion hyper bien placé !

- Tu parles de la capsule de Glisson ?

- Depuis quand tu parles avec elle, toi ? Tu t’ennuies ou ton vide est revenu ?

- Ah, non, ça y est, j’ai géré le vide. Je me suis mis au cardio…

- Hein ? Mais pourquoi je suis toujours le dernier à apprendre que la machine s’est mise au sport ?

- Parce que, techniquement, la machine est toujours en mode « fainéante ».

- Ouf, tu me rassures parce qu’avec le boulot que nous avons là-haut, c’est pas le moment de mobiliser les troupes pour rassurer les membres inférieurs…

- Non, je m’amuse à fermer les valves sans raison, du coup, tout le monde pompe et ça stimule le muscle.

- N’importe quoi ! Revenons au complot ! Pourquoi, dis-tu qu’il y a un complot ? Vas droit au but, j’ai pas de temps à perdre, le lobe pariétal a décidé d’améliorer ses perspectives d’épanouissement. Qu’est-ce qu’il peut être mégalo, celui-là !

- C’est la rate qui balance tout le monde ! J’en suis sûre !

- Et pourquoi la rate ? Et pourquoi pas le pancréas – qui, je le rappelle, me gave sérieux - !

- Parce qu’elle est mesquine ! C’est une teigne. En sus, elle n’a toujours pas digéré le fait qu’elle est le seul organe dont on peut se passer, sans problème de survie. Tiens, pas plus tard qu’hier, elle était jalouse de ma relation privilégiée avec le duodénum ! Je rêve !

- Depuis quand tu entretiens une « relation privilégiée » avec le duodénum, toi ? Tu ne l’alimentes même pas !

- Bien sûr que oui mais on a des intérêts communs !

- M’emmerder ?

- T’es chiant ! Si c’est la rate qui fout le souk dans l’abdomen, elle ne perd rien pour attendre ! Prochaine demande d’apport de sang, je coupe l’aorte !

- Et ça, c’est pas un complot contre l’ensemble, peut-être ? Je préférais quand tu me gonflais avec ton vide, l’amour, l’infini et toutes les conneries que tu imagines à l’année ! ça ne te dit pas une petite déprime, petit cœur ? Pour me faire plaisir ?

- Je peux ?

- Ouais, transmets ta demande au système hédonique ; Il est en pleine récupération des fêtes de fin d’année, il se prend pour le Père Noël !

- Merci… Je retourne à mon cardio. Bisous.

- Ouais, c’est ça ! Hein, la rate, tu veux bien me faire un rapport sur le cœur et le duodénum, car s’ils s’amusent à flirtouiller, ça va barder pour son matricule au duo-quelque-chose, je vais lui mettre le jéjunum à dos, moi ! Non, mais un complot dans l’abdomen ! Ils n’ont rien d'autre à faire ces abrutis-là ?! Vivement Pâques, ils vont être dépassés par l’afflux d’aliments… et moi, je serai tranquillement anesthésié par l’alcool…

- Oui, chef !

- Discrètement, la rate, discrètement !

- Je sais faire…

- Ouais, évite d’enflammer le système immunitaire, sinon, on prévoit ton extraction !

- Je vais le dire au cœur !

- Vas-y, mais il est occupé, il a cardio !




No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !