Saturday, October 11, 2014

Les aventures de la Smala : Quand Deux se pacse avec un paysan transis d’amour 1ère Partie


Quand Deux a vu Antonio à la gare (… un vrai abribus(1) jeté contre les rails), elle a couiné un « Oh yes, c’est de la crème ce type ! ».

Lord of the Rings était hilare, Quatre shootait les retrouvailles discrètement et Bibi commentait en « live » à Trois, déconnectée depuis qu’elle avait vu arriver Suprême avec une jolie donzelle « blonde, maigre, bien proportionnée, drôle, bien habillée, moi vingt-cinq plus tôt ! » et répétait ad nauseam la position de Pétunia sur « La Smala en vacances sans GAT » :

PAS DE BORDEL DANS LA CASBAH !

Evidemment, Cousin Edmond et Tante Dinde géraient l’acheminement des bagages pendant que le reste de la troupe se glissait dans les deux voitures prévues pour rallier la maison familiale. Il ne fut guère étonnant de voir Deux se jeter à l’arrière du véhicule avec Antonio.

Le premier virage n’était pas amorcé qu’elle avait déjà entrepris de l’embrasser sous le regard halluciné de Cousine Sidonie et les hululements de Un qui ne voulait rien voir des « conneries sexuelles » de Deux.

Bibi, Lord Of The Rings et Quatre furent avertis par « radio Edmond » (sms de Un). Cela se moquait tellement dans la deuxième voiture qu’une embardée fut évitée de justesse (intervention divine de Suprême sur le volant).

L’arrivée fut du grand n’importe quoi. Tout le monde se chargea de ses propres affaires et annexa sa chambre. Forcément, Trois demanda de prendre celle à proximité « par commodité parentale » de Suprême qui roucoulait avec « la blondasse ».

Pendant ce temps, Deux bavait d’amour sur Antonio, trop heureux d’avoir, enfin, « sa » copine. Deux l’installa donc dans l’annexe de la maison familiale et s’y incrusta également…pendant vingt minutes.

Le hurlement de Suprême lui enleva toute idée de cohabitation avec Antonio. Un arriva à la rescousse et aida Suprême à porter Deux dans la maison. Elle hurla tellement que le premier magistrat de la ville accourut.

« J’ai cru qu’on tuait un cochon! » Déclara-t-il la main sur le cœur.

« Il nous prend pour des gueux, le vioque ? » Dit Cousin Edmond à Suprême qui affichait son sourire Ultrabrite d’hyène.

Lord of the Rings riait tellement qu’il en fit un léger malaise. Bibi expliquait par téléphone interposé à Jamie-Hince-version-blonde la situation sur « l’histoire d’amour entre Deux et du paysan con-con ». Ce dernier était coincé au bureau et devait arriver quelques jours plus tard. Il dût s’isoler pour glousser en bon dindon qu’il était dès qu’il avait Bibi au téléphone !

Tante Dinde prit la défense de Deux en priant la Smala de faire preuve de « toute la compréhension sur l’amour et ses effets positifs ». Cousin Edmond expliqua que Deux était tellement « nouille » que se faire « dénouiller par un paysan pourrait, peut-être, la remettre dans le droit chemin ».

 Cousine Sidonie et Trois se rangèrent du côté de Tante Dinde.

Suprême répliqua simplement qu’il avait autre chose à faire et partit avec la « blondasse » faire un tour dans les bois. « Autant dire, lui conter fleurette » expliqua Cousin Edmond.

Trois était désespérée et se jeta sur les Marshmallows et le pot de Caramel au beurre salé qu’elle engloutit plus vite que la lumière (Quatre) qui faisait de même avec le pot format familial XXL de crème de marrons.

Bibi expliqua doucement à Deux qu’elle pouvait se vautrer (« Fauter ! » Gueula Cousine Sidonie) dans la fange avec Con-Con sous réserve qu’elle prenne les « dispositions d’usage pour éviter toute reproduction non voulue et validée par Pétunia ».

Lord of The Rings googla alors « sexe pour les (très) nuls » et téléchargea une fiche récapitulative détaillée version PDF qu’il imprima dans la foulée. Deux lut attentivement la fiche, opinant de temps à autre, jusqu’à la question qui déclencha l’hilarité familiale :

« Okay, j’ai saisi le concept de la non reproduction, mais une capote, c’est pas trop large ? T’as vu le toit de la Mini-Cooper, toi ? » Demanda-t-elle à Quatre qui s’enfila le reste du pot d’une seule traite.

« Je vais la tuer » Dit Trois rouge de rage et de honte.

« On te parle de préservatifs, Deux ! Putain, t’es con ou quoi ? » Répondit calmement Un (qui avait enclenché l’application « Zen en toutes circonstances » sur son iPhone.

« Elle est con-con aussi ! » Répliqua Bibi hilare, collée à Lord of The Rings qui shootait à tout va et postait tout sur YouTube.

« Bon, allez me chercher le con-con qu’on fasse un exercice pratique. Bibi, trouves-moi un préservatif, et que ça saute ! » Lança Un.

Cousine Sidonie et Cousin Edmond s’évanouirent immédiatement en imaginant le cours qui se profilait.

« Si GAT était encore là, Deux n’aurait pas couru le gueux, croyez-moi ! » Dit, sagement, Tante Dinde. 


(1) la gare en question !



Episode suivant : Quand Deux se pacse avec un paysan transis d’amour 2e partie

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog