Friday, July 25, 2014

Ma sélection de sorties ciné que je ne voulais pas rater (mai/juin 2014)

Ne croyez pas que j’ai oublié ma petite chronique cinématographique, mais une circonstance majeure (m’occuper de ma maman) a fait que j’ai déserté les salles obscures pour le trop éblouissant environnement des hôpitaux.


Cependant, avant l’épisode « maman-tu-vas-m’écouter-désormais-je-gère-tout », j’avais pu voir les films suivants…
Noé (Darren Aronofky) : Malgré tout le bien que je pense de Russell Crowe, Jennifer Connelly (qui est l’épouse du sublimissime Paul Bettany), j’ai peu accroché à ce film. Pourtant, tout y est, les effets spéciaux, l’interprétation, tout… Trop ?
 Tom à la Ferme (Xavier Dolan) : Dolan sait être à la fois insolent de facilité et une tête à claques honnie… Personnellement, je ne suis pas une admiratrice invétérée, mais j’aime bien voir ses films et celui-ci de ne déroger pas à la règle. C’est un petit bijou.
Une rencontre (Lisa Azuelos) : parce que Sophie Marceau… voilà, et aussi pour ce sentiment que lorsque rien ne commence vraiment, l’histoire est forcément plus belle, mais aussi plus frustrante.
Pas son genre (Lucas Belvaux) : Parce qu’Emilie Duquesnne est lumineuse et pétillante… Parce que c’est une guimauve jolie à souhait qui fait soupirer les petits cœurs (y compris le mien, et étant largement difficile en guimauve, c’est tout dire !)
47 Ronin (Carl Rinsch) : bon, à part reluquer Keanu Reeves, je n’ai rien retenu. C’est le navet de l’année… Mais rien que pour le côté mystérieux et maladroit de Keanu Reeves, moi, je suis capable de regarder n’importe quoi !
J’avais, avant les incidents de fin avril, l’intention de voir ces films-là.
Zero Theorem (Terry Gilliam) : que voulez-vous ! Moi, Terry Gilliam, c’est juste un type barré, bossant avec les Monthy Python qui a fait Brazil et l’Armée des douze singes… voilà, dès qu’il sort un film, je me précipite, et en sors, généralement, soit emballée, soit dépitée. Alors ? Ben, je vais attendre la sortie en DVD, car il est déjà hors d’affiche dans ma ville.
The Amazing Spider-Man : le destin d’un héros (Marc Webb) : oui, j’avoue, je ne voulais voir ce film que pour Andrew Garfield. Voilà c’est dit.
J’en ai vus quelques-uns après coup, mais pas tous…
X-Men : Days of Future Past (Bryan Singer) : c’est juste le mélange parfait entre l’originelle et l’actuelle… Respect !
Le Procès de Viviane Amsalem (Ronit et Shlomi Elkabetz) : grinçant, intense, anxiogène et intelligent. Cela donne grandement envie de ne pas se marier (ou d’éviter tout divorce à l’israélienne !).
The Homesman (Tommy Lee Jones) : Tommy Lee Jones, James Spader, Hillary Swank et un hommage aux pionniers qui ont continué à avancer malgré les conditions de vie extrêmement rudes et explique en partie l’obsession des américains pour la religion et les armes.
Jimmy’s Hall (Ken Loach) : Ken Loach est un génie, je ne peux malheureusement pas me passer d’un de ses films. Et là, filmer ce portrait d’un militant avec une telle maîtrise, j’en suis baba d’admiration.
Enfin, voici les films que j’aurais aimés voir mais malheureusement que j’ai loupés.
Certains/certaines d’entre vous les ont sûrement vus et m’en diront du bien, du mal, de la neutralité, etc. histoire de me faire ruer sur iTunes pour les télécharger !
La Chambre Bleue (Matthieu Amalric) : parce que prose de Simenon + Amalric + intrigue policière + amour toujours = installation dans la salle avec des étoiles dans les yeux
Maps to the Stars (David Cronenberg) : parce que Julianne Moore + Cronenberg + Pattison dans autre chose qu’une bluette sanguine = hululement !
Swim Little Fish Swim (Lola Bessis et Ruben Amar) : débrouille + chronique sur la jeunesse + New York + B.O. incroyable = j’y cours !
Les poings contre les murs (David Mackenzie) : Parce que depuis Skins et sa prestation de petit con, Jack O’Connell fait partie des acteurs que je suis !
The Rover (David Michôd) : Parce que Gary Pierce dans le désert habillé autrement qu’en Priscilla, Pattinson vers l’apocalypse et une B.O. anxiogène = immanquable !
Bird People (Pascale Ferran) : Juste parce que j’aime l’acteur principal (Josh Charles) depuis le Cercle des Poètes Disparus, alors !
Tristesse Club (Vincent Mariette) : Visiblement les personnages ont l’air pathétiques mais attachants, amusants mais émouvants et le titre me plaît beaucoup.
Palo Alto (Gia Coppola) : Parce que la petite-fille de Coppola, nièce de Sofia, adaptant une nouvelle de James Franco, ne peut pas se tromper !
Under the Skin (Jonathan Glazer) : Parce que Scarlett Johansson, c’est quand même quelque chose !
Godzilla (Gareth Edwards) : La midinette que je suis !! Aller voir Godzilla pour Aaron Taylor-Johnson ! Pfff, la honte quand même pour une cinéphile !


2 comments:

  1. X men et The amazing spiderman étaient aussi dans ma sélection :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. merci... Comment était Garfield dans The Amazing Spiderman ?

      Delete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !