Friday, June 20, 2014

Et si on repassait le Bac ? Première épreuve la Philo !


Comme l’année 2012, j’ai décidé de m’amuser un peu avec les sujets du Bac 2014.

Je le redis au cas où, j’ai toujours été une élève dilettante mais appréciée des professeurs, à la fois sage et dissipée. Je me suis toujours débrouillée pour être la déléguée de classe afin d’avoir la possibilité de défendre mes camarades et d’organiser des fiestas tout en ayant l’aura de l’élève modèle.

Et, comme le disait mon vénéré professeur d’Histoire : « Elle a toujours l’air de faire ou penser à autre chose, mais nous pond des copies intelligentes et uniques en leur genre »… Autant dire que je n’étais déjà pas un mouton !

En ce qui concerne la Philosophie, j’aurais aimé avoir des professeurs comme Maurice de Gandillac ou Emmanuel Jaffelin ! Parce qu’avec eux, la Philosophie est simple, claire et amusante.

Maurice de Gandillac en riait quand je lui expliquais mes cours. Il m’a dit un jour : « Avec de tels enseignants, on ne s’étonne plus de la défection des élèves ! La Philosophie c’est passionnant et distrayant ! ». Avec lui, oui.

Il faut dire que mon professeur était austère, peu enclin à la plaisanterie sur le « sérieux des philosophes » et encore moins réceptif à notre sens de l’humour « peu en adéquation avec l’intellect de ces libres penseurs ».

Autant dire que mes heures de Philosophie étaient largement basées sur l’apprentissage de l’Espagnol ! Je lisais El Pais ! On s’occupe comme on peut !

C’était le bon vieux temps… enfin, pas si vieux.

Allez, trêve de plaisanteries et de tricotage des neurones, en piste l’artiste !

Voici les sujets par séries et mes commentaires… Enfin, ceux que je n’aurais pas osé écrire à l’examinateur sous peine d’un triple zéro mais qu’il aurait été jubilatoire (pour ne pas dire jouissif) d’exprimer !

Série S

- "L'artiste est-il maître de son œuvre?" : Le maître d’œuvre, oui ! Le maître tout court non ! Ça se voit que vous n’écrivez pas, vous ! Avec les personnages qui s’arrangent pour vous contrarier, nous pousser à les abandonner sur le bord de la route ; Sans compter sur ceux qui s’incrustent dans votre tête pendant des mois au risque d’en tomber raide amoureuse (oui, oui, demandez à Meilleure Amie ce qu’elle pense de mon dernier héros !).

- "Vivons-nous pour être heureux?" : Et puis quoi encore ? Et si on nous a enseigné le paradis, l’enfer, le purgatoire (et personnellement, sur ce point, je refuse ce genre de menaces !), ce n’est pas pour vivre un peu simplet sur une plage (abandonnée) en chantant « il en faut peu pour être heureux, la, la, la, la » ! Oui, je cite la chanson du dessin animé « Le Livre de la Jungle » ! On a les références philosophiques que l’on veut ! Alors, sérieusement, si nous étions tout le temps heureux, je pense que l’on s’emmerderait beaucoup !

Texte de Descartes, tiré de Règles pour la direction de l'esprit. : Déjà Descartes et moi n’avons jamais fait bon ménage. Ensuite, rien que le mot « Règles », ça m’horripile, mais le « Direction de l’esprit » n’arrange rien à mon désintérêt ! Bon, après, ce dont je me souviens c’est surtout les deux termes employés « Certitude et clarté »… Le style à vous dire « On voit clairement pourquoi »… C’est mathématique ! Pour une non-matheuse comme moi, ça sent la prise de tête (fonction ?) intégrale.

Série L

- « Les œuvres éduquent-elles notre perception ? » : quelle perception ? Je rêve ! Déjà l’éducation, c’est difficilement compatible avec certains, les œuvres c’est limite de la fantasmagorie, alors percevoir la possibilité d’éduquer par les œuvres, c’est clairement … ben, oui. Après tout étant relatif (restons vague), chaque perception est unique et chaque définition d’une œuvre aussi. En résumé, ce qui va m’éduquer, ne sera pas forcément perçu par un autre. C’est clair ? Non ? C’est de la Philo, je le rappelle !

- « Doit-on tout faire pour être heureux ? » : C’est l’obsession des rédacteurs ? Être heureux ? La réponse est clairement NON ! Si on était heureux tout le temps, pour autant que je le sache, on s’ennuierait grandement et rapidement. Etre heureux c’est un moment, plus ou moins long, mais quelque chose que l’on capte, qui nous dope, qui fait que cet instant est magique ou paisible. Vivre dans la félicité à l’année ? Oui, pour la première année, après, je demande un peu d’action, merci !

Extrait de La Connaissance objective de Karl Popper : Ce dont je me souviens… « cauchemar » : le déterminisme…  Honnêtement, j’ai dû m’endormir… Karl Popper, non merci. Je préfère encore la définition de Bergson sur la liberté issue de La Pensée et le Mouvant !


Série ES

- « Suffit-il d'avoir le choix pour être libre ? » : Si en choisissant, on était libre, cela se saurait ! Personnellement, le stéréotype « on a toujours le choix », ça me fait marrer. Oui, on a le choix, et quelque fois, on a même le choix de ne pas l’avoir ! Evidemment, en ce qui me concerne, c’est non. La liberté n’est pas une question que de choix. Sinon, j’aurais choisi d’épouser Jude Law en 1993.

- « Pourquoi chercher à se connaître soi-même ? » : Mais, ça va pas la tête ?!! Hors de question de chercher à me connaître ? Pourquoi faire ? Réaliser que je ne corresponds pas à l’image que j’ai supposé que j’étais ? Déjà, quand j’entends ma voix enregistrée, je suis à la limite de me supprimer au couteau à beurre, alors, me connaître intrinsèquement, c’est définitivement NON ! M’appréhender, m’approcher, me comprendre, c’est déjà énorme… Et je mets au défi quiconque veut me connaître « moi-même » !

Extrait de Condition de l'homme moderne d'Hannah Arendt : Si je me souviens bien (j’aime bien Arendt), c’est la différence entre les outils et les machines ; Avec les machines, on se demande si c’est à l’homme de s’adapter ou le contraire. Selon Arendt, les machines ne sont pas de simples outils, et l’homme serait donc presque dépassé par la machine… Si je citais Real Robots comme exemple,  non ?

Déjà, là, je sens le mal de tête …


Au final, c’est marrant la philo !

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog