Wednesday, May 07, 2014

Les aventures de la Smala : Enterrement de Première Classe ou funérailles pour les nuls !



Devant l’église, Trois était en larmes, réconfortée par Tante Dinde et son missel et un Lord of the Rings vêtu comme le petit Lord Fauntleroy versus Matrix.

« Comme a-t-on pu laisser faire cela ? » Hululait Trois à Pétunia qui était livide, accrochée à Un, rose fluo.

« Coooommmmeeennnnt ? » Renchérit Trois à se mouchant dans le châle de Cousine Aglaé arrivée en renfort.

Le drame ?

Antonio et le club de Bridge avaient entonné dans le chœur de l’église un poignant (et « hilarant » dixit Quatre à Deux qui fulminait devant le collé-serré de Bibi et Jamie-Hince-à-nouveau-version-blonde) : « Je vais t’aimer » de Michel Sardou.

Le curé fut pris d’un malaise et l’organiste poussa les basses à fond !

L’arrière de l’église chanta en canon et Deux se lança dans une brame terrifiante à l’attention de Jamie-Hince-version-blonde.

Sous la pression mêlée de honte et d’hilarité générale, la Smala se mit en formation tortue pour rapatrier le cercueil de GAT dans la sacristie « histoire qu’elle ne meure pas deux fois » (dixit Cousin Edmond) qui fut commenté par un tordant « comme le facteur qui sonne toujours…. » émanant d’une cousine Sidonie un brin pompette (elle avait piqué la gnole de Cousin Edmond).

Bibi et Jamie-Hince-version-blonde n’avaient absolument rien compris à l’hystérie de la Smala trop occupés à se susurrer leur version « romantique » du générique de Capitaine Flam (dont Jamie-Hince-version-blonde était fan absolu !) sous le regard assassin de Deux.

Lorsque Cousin Edmond, Suprême, Quatre, Power, Lord of the Rings et Un avaient soulevé le cercueil, un grand craquement avait retenti, faisant sursauter les six mercenaires qui avaient lâché le tout.

GAT s’était retrouvée face contre terre, la « boîte » par-dessus, sous l’œil terrifié du curé et le bon mot de Quatre :
« Je l’avais encore jamais vu sous cet angle, GAT ».

Flower avait alors séparé le bon grain de l’ivraie (Bibi/Jamie-Hince-version-blonde) et avait sifflé le rassemblement dans la seule langue commune à la Smala : « groupiiiiiiiiiir ».

Pétunia avait dit d’un ton ferme et définitif « Tous autour de moi ! » qui n’avait pas enclenché de rébellion particulière.

« Oui, Chef » Avait juste hurlé Trois toujours très lèche-bottes !

Après l’épisode du retournement de GAT, le curé avait calmé ses ouailles et demandait « du silence, de la retenue, de la prière et un chant sacré, bordel de merde, bon dieu, pardon, désolé, oh mon dieu, merdus, pardon ».

La messe s’était donc déroulée sans accro jusqu’à la fin et la sortie du cercueil.

S’était sans compter sur Antonio, amoureux fou de GAT, qui balança des pétales de roses sur les six mercenaires et entama un poignant « besoin de rien, envie de toi ».

A la sortie, le curé demanda instamment à la Smala de « changer de crémerie, pardon, merdus, d’église » et Pétunia en fut contrit. Tante Dinde implora tous les saints du paradis sous l’œil humide de Suprême qui visait l’arrière-train de la petite-fille d’Antonio.

Trois comprit à ce moment précis que quelque chose avait « foiré grave » (dixit Deux), et que c’était « genre le gros bordel, tu vois, p’tain » (dixit Quatre) sans compter sur le fait que cela n’était « point catholiquement correct, saperlipopette ! » (dixit Lord of the Rings qui avait tombé la veste en velours !).

Ainsi GAT disparut de la Smala, portée en terre par la formation tortue qui avait repris son sérieux et qui pleura pendant des semaines la perte « immense » de son leader charismatique.

Deux semaines plus tard, Pétunia convoqua l’ensemble de la Smala et fut élue à l’unanimité « moins une » (GAT) la « cheftaine de la Smala ».

« On va pas rigoler tous les jours ! » Souffla Deux à Un qui venait de se rendre compte qu’il avait troqué son iPhone contre un banal Nokia de 1999 !

La première mesure était de taille : « Tout le monde doit se soumettre à mon questionnaire A/Z » dans lequel étaient répertoriées les questions les plus indiscrètes de la Terre…

Suprême en fit un malaise dans le bras de Trois :

« Autant divulguer le nom de mes spermatozoïdes ! »


Prochain épisode : Quand Jamie-Hince-version-blonde explique à Bibi le pourquoi du comment


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog