Tuesday, October 29, 2013

Aventures de la Smala : Quand Jamie-Hince-version-blonde s'amourache de Deux !




Quand Jamie-Hince-version-blonde arriva chez Bibi une semaine après son baiser avec Deux, le silence était particulièrement pénible. 

Lord of the Rings souriait aux anges mais ne pipait mot, Quatre gloussait toutes les trois minutes chrono intérieurement, Bibi faisait des cheesecakes en pestant contre « ce con de four » et imposait à tous de les « manger au risque de se voir expulser » et Deux comptait les minutes qui la séparaient de « l’homme de sa vie, quoi ! ».

Il faut dire que l’explication de Deux (« lui et moi, on est la même personne, tu vois, quoi, Bibi, fais un effort ! ») avait eu raison du jugement de Bibi, de la patience de Lord of the Rings et de l’encéphale de Quatre. Bibi avait alors expliqué qu’elle n’avait « rien à dire sur le sujet, puisque » Jamie-Hince-version-blonde était « un grand garçon avec toute sa tête et sa faculté de dire non », sans préciser à haute voix « à une dinde ».

Lord of the Rings avait développé son idée à Deux à savoir que « c’était un bon choix » lors d’un aparté sur le balcon et qu’il soutenait « officieusement, je  ne veux pas que Bibi souffre » ce nouveau couple dans la Smala. Deux avait officiellement annoncé son statut de « en couple » sur Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr, MySpace, LinkedIn, Viadeo, etc.

Quant à Quatre, il ne comprenait rien à rien. Il exprima à Bibi ce qui était une évidence pour lui : que « Jamie-Hince-version-blonde et [toi] formez THE COUPLE référence » et que c’était « contre nature » de voir « Deux et l’autre connard se bécoter en public ». Bibi se risqua à une explication logique  en précisant « Petit un, que l’autre et moi n’avons jamais été ensemble », « petit deux que l’amour est aveugle » qui fut repris d’une façon claire par Quatre « et particulièrement idiot alors », et « petit trois, que je n’ai pas que ça à penser, merdus ! ».

Quatre comprit le message et le répercuta à sa manière à la Smala : « Bibi en aime un autre ! » sans preuve à l’appui que son « intuition hyper méga développée » ce qui provoqua la réflexion brillante de Trois « Ben, on n’est pas rendus avec une lumière pareille ! ».

Pendant que Quatre semait une vent de panique dans la Smala (« Quoi, Bibi amoureuse d’un autre de Jamie-Hince-version-blonde, mais qui ? », « Si l’autre british revient, je le plume », « Hein, Bibi aime Quatre ? », « Jamie-Hince-version-blonde veut épouser Lord ? », etc.), Bibi gérait, avec un Lord of the Rings à la limite du psychopathe version Fantasy, la nouvelle « amourette » de Deux avec son complice qui avait, de toute évidence, perdu son raisonnement le plus primitif lors de ce « coup de foudre à retardement ». 

Bibi amorça la discussion avec le  nouveau couple du siècle sur le fait qu’il allait falloir « jouer un peu plus sérieusement » s’ils voulaient « se fiancer officiellement avec l’approbation de GAT », et « de la Smala dans son ensemble, sauf Power qui s’en tape, et Suprême qui est déjà tout content de voir dégager Jamie-Hince-version-blonde des baskets de son Bibi d’amour », renchérit perfide Lord.

Jamie-Hince-version-blonde tenta bien un « ben, qui a parlé de fiançailles ? » qui fut suivi d’une claque (de Deux qui avait déjà la bague historique de la Smala) et d’un commentaire acide (de Bibi qui se répétait que c’était un cauchemar et qu’elle allait se réveiller) « t’assumes ou tu t’expliques avec GAT en tête à tête ? ».

Après deux heures, trente-cinq minutes et dix secondes, Deux et Jamie-Hince-version-blonde statuèrent sur leur « couple » et affichèrent la tête de tout couple mal assorti et résigné : « On assumera notre couple ». Lord of the Rings et son rire de hyène mit mal à l’aise Bibi et Jamie-Hince-version-blonde qui avoua à cette dernière qu’un « seul geste de [ta] part et je t’épouse entre la cuisine et la salle de bains, on s’en fout de Deux ». Bibi ne répliqua rien et s’en tint à sa ligne personnelle : « Deux et toi êtes en couple, je ne pique pas le mec des autres ! ».

Lord of the Rings annonça donc par un SMS délicat (“…’tain la pintade s’est trouvé un dindon”) à Quatre que la situation était entérinée et que la Smala pouvait préparer la réception de fiançailles sous six mois, ce qui réjouit Pétunia. GAT en perdit son dentier en prononçant le désormais célèbre : « Qui aurait cru que Deux pourrait intéresser autre chose qu’un sans-papier muet et aveugle ».

GAT sortit alors son agenda papier et arrêta la date de fiançailles manu-militari « au cas où le pigeon reparte vers d’autres horizons plus dégourdis ! » et la Smala soupira de concert : « Faut maintenant trouver un cavalier à Bibi ».

Pendant ce temps, Un était à la limite du suicide cellulaire. Son iPhone venait de le lâcher et le vendeur ne pouvait lui proposer qu’un BlackBerry, « autant dire un truc du siècle dernier, quoi ! ». Sous le choc, Un s’évanouit dans le magasin sous l’œil dubitatif du propriétaire.


Prochain épisode : Panique dans la Smala : on a perdu le soldat Un


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog