Sunday, August 25, 2013

Aventures de la Smala : Le dilemme de Suprême : comment gérer une ex-femme, sa fille, les FlowerPower et Cousin Edmond quand on veut organiser un weekend "en amoureux" avec une jeunette de l'âge de Deux !






« Quoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ? » a hurlé Trois à la limite du suicide au Nutella®.

« Quéééééééééé ? » a gueulé Flower en regardant Trois.

« Qui çaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ? » a crié GAT en s’étouffant avec son petit Lu®.

« rrrhoooooooooooooooooooooooooohhhhhhhhhhhhhhhhhooooooooo ! » ont lancé Deux, Pétunia, Cousines Aglaé et Sidonie en s’affalant dans le canapé en cuir rose de Pétunia.

« Encore ! » a émis Bibi qui vérifiait par sms que Jamie-Hince-version-blonde était parti à l’heure de la maison.

« Quoi, encore ? Parce qu’il a déjà fait ça ? » hurla Trois au bord du deuxième pot de Nutella®.

« Ben, oui, pourquoi ? » répondit Bibi en souriant.

GAT convoqua dans l’heure Un, Quatre et Cousin Edmond pour évoquer la « situation d’extrême urgence suprêmement pas glorieuse ». Lord of the Rings fut convié au dernier moment par Flower qui en oublia son Power d’amour.

Un déclina l’invitation (« je bosse merdus ! ») et Quatre se traîna jusqu’à chez GAT après un énième SMS de Bibi qui lui signifiait aimablement (autant que Bibi peut l’être quand on évoque Suprême) « Tu te ramènes ou tu finis à la cave sans ton iPhone ! ».

Le conseil de famille eut à gérer, avant le dilemme de Suprême, la situation critique(cable) de Trois qui hululait à la mort avec son pot de Crème de marron (oui, elle avait englouti les trois pots de Nutella® prête pour une intoxication alimentaire carabinée) et qui avait fait un malaise vagal (ou autre, personne n’a pensé à vérifier).

Quand Suprême arriva la fleur au fusil (comme d’habitude) avec un tonitruant « Salut mes grands fous, votre suprême est là ! », GAT tourna de l’œil, Flower se jeta dans ses bras et Bibi soupira en lui lançant un œil noir.

« Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a encore ? » questionna Suprême en s’étonnant de l’absence de Un et Power.

« Oh, merdus, j’ai oublié ton papounet d’amour, Ô, mon Lord ! » couina Flower.

GAT résuma la situation rapidement : « Tu ne peux pas partir en weekend avec une donzelle qui a la moitié de l’âge de Bibi ! ».

« Heu, pardon, GAT, mais la donzelle a dix de moins, je te prie de ne pas m’insulter ! » lança Bibi rouge de rage.

« L’âge n’est pas important, elle ressemble à une courtisane de la Belle Epoque » renchérit GAT rouge écrevisse (à cause du Petit Lu®).

« Ouh, là, elle commence à m’échauffer la vieille » souffla Bibi à Flower qui envisageait l’immolation à cause de l’oubli « Power ».

« T’inquiètes ! Elle ne tiendra plus longtemps ! » répondit Quatre, énervé comme un pou (pour une raison inconnue).

« Ah, parce que ma nouvelle copine ne sied pas à la Smala ? Mais je suis Suprême ! Je fais ce que je veux ! » hurla Suprême à dégainant son vieux Nokia® de 1999 pour appeler sa nouvelle conquête.

« Ô mon Suprême d’amour chéri à moi, comment peux-tu me faire ça ? » pleurnicha Trois qui ne comprenait plus rien à la situation (et ce depuis plus de dix ans).

« Ah, oui, tiens, parlons-en, Trois. Tu me colles depuis Pâques. Je rappelle à tous que nous sommes divorcés ; pas de réconciliation en vue, jamais, rien, nada, niet, kaput ! » répondit Suprême en pinçant la joue de Trois qui hurla de nouveau.

« Suprêêêême ! Du calme ! » dit Cousin Edmond soudain réveillé par les cris de dinde ébouillantée de Trois. « Il faut comprendre GAT, Pétunia et les cousines, elles n’ont plus l’habitude d’être courtisées, ces vieilles biquettes ! ».

Cousin Edmond, revenu d’entre les morts, était dans une forme olympique et expliqua que Suprême n’avait pas à rougir de refaire sa vie avec une jeune femme.

« Fille ! » précisa Cousine Sidonie. « Elle a l’âge de Deux ».

« Notre Deux ? » demanda alors Cousin Edmond, tout émoustillé.

« Ben, oui, t’en connais beaucoup des comme Deux ? » lança Quatre limite psychopathe qui réalisa soudain que Suprême était avec une fille de l’âge de 34 d’où le couinement qui suivit.

Suprême prit alors la parole et fit du Suprême dans le texte : emploi de mots que Deux eut du mal à trouver dans le dictionnaire, passages lénifiants, rapport qualité/prix en hausse, mauvaise foi évidente pour tous (sauf Trois), excuses bidons etc.

GAT, pas trop gâteuse encore (pas trop ?), lui fit remarquer que « fréquenter une jeune fille de l’âge de Deux n’était pas approprié pour un homme de son âge » ce qui fit émettre un « Ben, moi, je m’en priverais pas si j’étais lui » du Cousin Edmond qui fit s’évanouir Pétunia et Tante Dinde.

Bibi était à la limite de la honte nationale ou du massacre collectif. Elle faisait des signes désespérés à Trois pour qu’elle intervienne auprès de Suprême qui sortait les photos de la « damoiselle sexy » pour les montrer à Cousin Edmond. Trois tourna de l’œil (humide) et s’en suivit un débat sur les attributs de la donzelle qui réveilla Quatre de sa léthargie couineuse. Lord of the Rings se remémora les bons moments avec sa prof de musique et se mit à pleurer à chaudes larmes que GAT essuya d’un revers de la main.

Le massacre prévu par Bibi était imminent ! Elle se préparait à empoisonner tout le monde à grand coup de carrot cake quand Un débarqua en annonçant la nouvelle du siècle : « Je vais me remarier ».

« Et moi, je veux divorcer ! » lança Power qui arrivait derrière Un.


Episode suivant : Les FlowerPower divorcent !

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !