Wednesday, May 29, 2013

Primavera Sound à Barcelone 2013… un coup de blur … 1ère partie


Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais.
Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d’entre nous regardent les étoiles.
 (Oscar Wilde)




Meilleure Amie vous le dira, faire un festival de musique avec moi, c’est prendre le risque de rester trois nuits consécutives sans dormir à sautiller au front row ! C’est aussi la meilleure façon de s’amuser à Barcelone…et de visiter avec un guide génial (moi…).


Bon, déjà, rien que notre départ (un brin précipité) avec le quasi oubli de certains (heu, pardon…) et notre arrivée en trombe au festival Primavera Sound vers minuit (après dépôt des valises, oublis de l’appareil photo et du BlackBerry®), c’était déjà quelque chose ! Mais quand elle m’a vue sautiller et sauter dans les bras de mes potes, elle m’a regardée en pensant « Ah, ouais, ça promet pour les 5 prochains jours ! Pourquoi je suis venue, moi ? ».

Il faut dire que Meilleure Amie n’avait jamais mis les pieds dans un festival de musique avant et que je l’ai convaincue (oui, enfin, la vue sur Damon a bien aidé pour la décider et le fait que c’était à Barcelone… et donc, avec Jordi) de voir « blur au Prima ou mourir ».

Bref, première nuit, on enchaîne Grizzly Bear et Phoenix. Pour Grizzly Bear, j’ai bien cru qu’elle allait me tuer. Pour Phœnix, elle m’a regardée sautiller pendant qu’elle essayait de survivre à la vague de la foule tout en me demandant (hurlant) « Et on rentre quand, à la maison ? ». Bon, au final, elle a adoré Phœnix, et du coup, elle a carburé à « Entertainment » et « Lasso » tout le weekend (entre deux Blur) et m’a asséné le lendemain matin (midi…) « t’as bon goût en musique, finalement ! ».

Je ne suis toujours pas sûre de savoir ce que signifie le « finalement ».

Compte tenu de nos horaires très barcelonais (coucher 7h du matin, lever 11h, petit-déj 13h, goûter 18h, dîner 23h), nos visites de la ville ont été faites en plein soleil et emplit de fous-rires (ah, Jordi, il est toujours hilarant !).

Le meilleur était à venir. La rencontre de Meilleure Amie avec quelques bluriens le vendredi soir. Déjà, quand les bluriens se voient c’est rapidement hystérie des retrouvailles (Holaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !), puis les discussions sur la set-list supposée, les derniers potins (Ah, ouais, Dave mixe demain soir…), les derniers news (t’y vas alors à Dublin ?) et le programme du soir (« on reste collés au Front Row, quoi qu’il en coûte ! »)…



Il a fallu s’adapter aux groupes précédents Blur… des hard-rockeurs qui nous ont un peu anesthésiés (entre le son, les paroles inaudibles et les riffs trop lourds), le rock psychédélique des British Django Django (boum, boum, boum, boum), les revenants The Jesus & Mary Chain (ça dépote bien ces vieux, quand même !), des brides de James Blake (oui, désolée, les filles, mais c’est pas ma tasse de thé… je lui préfère Bill Ryder-Jones et Miles Kane)…. L’arrivée de Blur a été le coup de grâce pour Meilleure Amie…



La grâce de Damon Albarn qui lui tombe dessus et, la voilà, qui remue, sautille, et agite les bras aussi bien que les bluriens… et me dit après le concert : « Wouah ! Ce type est génialement sublime »… Depuis 20 ans que je lui répète, elle approuve enfin !



Alors, autant le dire tout de suite, Blur a produit un de ses meilleurs concerts (en festival, je précise !) depuis des années… La set-list était aussi intéressant que remuante : Intro (Theme from Retro), Girls & Boys, Popscene (renversante), There’s No Other Way, Beetlebum, Out of Time, Trimm Trabb, Caramel (grandiose), Coffee & TV (Ah, Graham, un bonheur !), Tender (et les frissons qui vont avec), Country House, Parklife (Paaaaaaaaaaarklife), End of a Century, This is a Low (toujours intense) --- Encore --- Under The Westway (qui semble être de plus en plus attendue par les fans désormais), For Tomorrow (and the view’s so nice….), The Universal & Song 2…

Finir par Song 2…. Wooooooooooooohoooooooooooo !



Cette nuit-là, on a fini à 5 heures du matin, à prendre le métro en meute pour finir par s’écrouler à 7 heures dans nos lits en espérant dormir plus de 6 heures (dommage… on s’est réveillés à 10h !)…

Et dire que 3 jours nous attendaient encore…



A suivre…. Le reste du weekend (visite, Starbuck, Jordi, Miriea, Dave et les autres), quelques délires lors des visites imposées par le guide officiel (moi, je le rappelle), un dîner hilarant, les Twix et une conversation dans les toilettes de la gare de Montpellier (et la honte qui va avec ?).




Blur "The Universal & Song 2"




Phoenix "Lisztomania"







4 comments:

  1. Ah ils font Under the westway? Cool, je kiffe cette chanson, c'est clair que c'est un nouvel anthem, très blurien je trouve :)
    Et finir par Song 2 au lieu du mélancolique The Universal, je ne sais pas, c'est une surprise sympa mais ça doit être frustrant de s'arrêter après ça :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oui, visiblement Under The Westway est hyper attendue par les fans... Elle est énorme en live.... C'est très blurien en effet !!! Elle va finir par être un anthem de fin de concert.
      Je confirme... Finir par Song 2 c'est frustant.... Mais jouissir !!!

      Delete
  2. Excellent ! Trop bien résumé !!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ah, Meilleure Amie... le plus drôle est publié demain (Montpellier...)

      Delete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !