Friday, May 03, 2013

Aventures de la Smala : Les Quatre fantastiques (Deux, Quatre, Lord of the Rings et Bibi) en weekend





Après toutes ses émotions fortes, Bibi décida que les « quatre débiles » (terme habituel de Un) se devaient de partir « s’aérer » loin « si possible » et sans « technologie autre qu’un portable, au cas où la Smala se trucide version secte de l’apocalypse ».

Deux et Quatre objectèrent le côté « non-technologie » mais se rangèrent derrière Lord of the Rings qui, philosophe, le cœur brisé, et le moral en berne depuis deux semaines, déclara qu’il « serait bon de se détacher de toute entrave téléphonique et informatique pour vivre la vraie vie ».

Bibi se retint de rire devant la tête d’enterrement de Quatre et Deux qui n’avait rien compris. « J’ai employé trop de mots, tu crois, Bibi ? » Questionna après coup Lord of the Rings.

« Je t’adore, mon Gollum ! » Répliqua Bibi en le serrant dans ses bras.

« Oh, là, pas tant d’embrassade, il va rougir ! » dit Trois qui était arrivée discrètement.

« Jamais quand c’est Bibi, elle m’aime comme je suis, elle ! » répondit vertement Lord of the Rings dont les yeux papillonnaient vers Bibi.

Bibi organisa le tout : le  lieu, le long weekend (en assurant les mots d’absence pour les trois scolarisés), le transport, les activités et même l’hôtel avec deux chambres communicantes.

Ils se retrouvèrent donc à Barcelone pour faire « la fiesta ». Deux était au taquet et avait avalé « Espagnol pour les nuls » en moins de deux semaines (un record !).

Bon, il faut souligner que le choix de la ville avait été largement contesté par Quatre qui désirait plutôt faire un « weekend à Rome » (il écoutait dernièrement sur YouTube toute la discographie de Daho), et Deux qui visait plutôt « Amsterdam, et son quartier chaud ».

Lord of the Rings avait émis l’hypothèse de Berlin ou Londres mais avait accepté le choix de Bibi, justifié par une phrase sans équivoque : « Pas Londres, y’a Cinq-et-demi qui y réside en ce moment, pas Berlin, y’a Karl, pas Rome, y’a Giovanni »…

« Elle a combien d’ex, Bibi ? » lança Deux jalouse à Quatre qui lui répondit un « Ben, autant que toi t’as de doigts ! » ne sachant pas que répondre.

Arrivés à Barcelone, et suite à la lecture intensive du guide que Lord of the Rings avait commandé sur Amazon®, le plan de visite s’organisa. Bibi contacta un « copain » (« Encore ! » dixit Deux) pour lui « conseiller un resto branché et sympa ! ». Bibi dut expliquer à Deux que ce copain était « un copain de Lycée » du temps où Bibi résidait en Catalogne avec Suprême.

Après la visite de la Sagrada Familia, La Predrera et Santa Maria Del Mar, Lord of the Rings insista pour visiter, aussi,  le Musée Picasso et le MACBA (Musée d’Art Contemporain). Deux demanda une promenade de nuit sur les Ramblas et dans le Quartier Gothique et Bibi s’en foutait, elle connaissait déjà.

Quatre, à quant à lui, n’était intéressé que par un point particulier : visiter le Camp Nou, le stade mythique du FC Barcelone. Il a tellement hululé à l’entrée que les vigiles ont accouru pensant qu’il faisait un malaise.

Pendant ce temps, Deux draguait ouvertement quelques supporters et Lord of the Rings ramassait des cailloux. Bibi ? Elle était en train de siroter une sangria avec son ex-camarade de lycée en bord de mer, ce qui fit dire à Deux « Celle-là, elle est toujours avec les bons coups ! », qui fut immédiatement corrigé par Lord of the Rings par un « DANS les bons coups, Deux ! ».

« Ouais, aussi ! » Répliqua Deux qui semblait avoir, finalement, employé un bon mot.

Evidemment, comme vous pouvez vous en douter si vous avez déjà eu le plaisir de visiter Barcelone, les quatre fantastiques ont largement festoyé jour(s) et nuit(s) et certains (Deux, pour ne pas la citer) ont fini un peu patraque les lendemains de fêtes.

Lord of the Rings, fasciné par Gaudi et Picasso, décida de faire les Beaux-arts dès qu’il le « pourrait, en fonction de [mon] entrée à l’ENA ».

« Il veut faire quoi ? » Demanda Deux à Quatre qui n’en savait pas plus mis à part que c’était « balèze comme école, ça, y’a que les génies pour y aller ! ».

« Je formule le souhait d’être le premier Enarque – artiste peintre contemporain » Déclara solennellement Lord of the Rings dans le train du retour.

Bibi lui expliqua que les FlowerPower n’avaient pas enfanté un « artiste » mais un « farfadet à neurones » et qu’ils allaient faire « la dépression du siècle ».

« Dans le style géosynclinal ou dans le style asthénie ? » questionna Lord of the Rings soucieux.

« Dans le style, que t’emploies que des mots qui sont dans mon dictionnaire de poche, Merdus ! » Dit Deux qui n’avait rien (mais alors rien) compris de la discussion.

La discussion s’anima alors autour du terme « farfadet » et de la définition très personnelle de Deux qui avait confondu avec « farfalles » ce qui aiguisa l’appétit de Quatre (qui souriait toujours, ce qui était horriblement inquiétant et horripilant) qui avala la moitié du wagon-restaurant.

Bibi se décida enfin à poser la question essentielle à Lord of the Rings et Quatre : « Avez-vous, un peu,  oublié vos coups de cœur de ce début d’année ? ».

La réponse tout en couinements et lamentations, telle Andromaque envers Hector, ne fit que renforcer l’idée de Bibi : « il nous faut des weekends que pour nous, loin de la Smala ».

« Ouais ! » hurlèrent Deux of the Rings et Quatre, entre deux mouchages.

« Ce serait super ! » Dit, avec plus de pondération, Lord of the Rings.

« C’est parti, mon Bibi ! » Lança Deux qui dévorait des yeux le surfeur deux rangs plus loin.

 « Elle a un sérieux penchant pour les surfeurs, non ? » Tenta Lord of the Rings en se serrant contre Bibi pour récupérer des heures de sommeil.

« Ouais, mais visiblement, c’est pas réciproque » Se moqua Quatre alors que le train arrivait en gare et que Deux venait d'être royalement ignorée par le surfeur.


Prochain épisode : Bibi et la soirée de promo 

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !