Thursday, April 11, 2013

Aventures de la Smala : l'exposé « Mai 68 » selon Lord of the Rings et Quatre (excusé pour raison de chagrin d’amour) – Deuxième partie (et fin…des haricots !)

Episode 1 de l'Exposé "Mai 68" selon Lord of the Rings


Je rappelle que si cet exposé n'est pas drôle, il faudra voir cela directement avec l'Anonyme qui a choisi les thèmes traités ! :) (mais c'est l'auteur qu'il faudra blâmer !)


« Le pays est alors paralysé par environ 7 millions de grévistes officiels, sans compter les fainéasses qui se disent dans l’impossibilité de rejoindre leurs lieux de travail » Continua Lord of the Rings.

« Il se lâche notre Gollum ! » Lança Cousine Sidonie.

« Trois semaines plus tard, le gouvernement réagit ! Bien, oui, tiens, ils se réveillent enfin, ceux-là ! » Renchérit-il.

« Mais, pour qui est-il au juste le gouvernement ou les grévistes ? » Questionna Trois à Bibi.

« Il fait partie de la Terre du Milieu » répondit Bibi à Trois.

« Il est au milieu ? De quoi ? » Répliqua Trois perdue (au centre ?).

« De la rue ! » souffla Deux qui avait tout compris du premier coup.

« Visiblement, la version électronique d’Universalis® a buggé ! Il a pas tout téléchargé ! » Répondit Quatre qui reprenait du poil de la bête.

« Excusez-moi mais je peux continuer, ou vous êtes plus compétent sur le sujet ? Bon, Lors d’une allocution télévisée, oui, Quatre, y’avait la télé à l’époque, LE Général annonce un référendum sur la rénovation universitaire, sociale et économique. Tout le monde a saisi le sens des mots, là ? » Interrogea-t-il en regardant Deux qui fouillait dans son Petit Robert discrètement. «  Evidemment, il menace de se ranger des voitures si le non l’emporte ! Personne n’a rien écouté, comme d’habitude ! »

« Il parle de qui ? Nous ? » Demanda Cousine Aglaé qui venait de se rétablir de son petit somme.

« Bon, je vous passe les négociations de Grenelle des 25 et 26 mai, pour les nuls, qui mettent à jour les divergences au sein des contestataires gauchistes, anarchistes, maoïstes, Trotskistes » Dit-il l’air supérieur.

« Que des Istes, c’est pas bon signe, ça merdus… Je vais rien trouver dans le dico ! » Souffla Deux à Quatre et Bibi qui étaient pris d’un fou-rire sonore.

« Le 27 mai, les accords de Grenelle sont signés avec une augmentation des salaires et une revalorisation du SMIG ; Oui, SMI-GUE…. C’était le sigle de l’époque, Deux ! Bien entendu, ses accords sont rejetés par la base qui continue la grève. Sur ce, les pouvoir publics sont dépassés et entrent à leur tour dans la danse avec une méga crise politique. La gauche de l’époque, le FGDS et le PCF, les cocos, quoi, je vulgarise, car j’en connais qui captent rien,  empêchent tout le monde de s’entendre sur un éventuel gouvernement provisoire. Ça crie à la récupération et l’opinion s’inquiète de la dérive. A ce même moment, Trois manifeste en tête de gondole dans les rues au lieu de bosser en laissant Suprême se prélasser au bureau où il n’y a personne ! Le traître à la cause ! ».

« Tu vas voir ce qu’il va te faire le traître, petit con ! » Lança Suprême rouge de rage avant que Trois ne le prenne dans ses bras en disant « Ô mon Suprême, tu étais si mignon à l’époque ! ».

« Oh pitié ! » Lâcha Bibi en regardant ses créateurs se faire des mamours.

« Et là  » Hurla Lord of the Rings « Coup de théâtre ! On perd le Général ! Et c’est l’affolement dans la population…. Le lendemain, le Général annonce la dissolution de l’Assemblée et la tenue d’élections anticipées ; Du coup, les gaullistes descendent dans la rue et l’opinion publique fait sa girouette et souhaite le retour à l’ordre ne voyant pas de solution claire à la crise et à la paralysie ! ».

« Ah, oui, là, il reparle comme dans Universalis® ! » dixit Deux qui se collait à Suprême autant qu’à son Robert®.

« Elections-Piège à Cons ! » hurla Lord of the Ring au même moment où Trois expliquait discrètement qu’elle avait défilé sans soutien-gorge à la « manif pour De Gaulle ».

« Mais t’as fait les deux camps, Trois, c’est honteux ! Il faut choisir son camp, B***** ! » Annonça Lord of the Rings, outré.

« Evidemment, les gauchistes continuent un peu la lutte dans les usines jusqu’à mi-juin, histoire d’arriver tranquilles aux vacances d’été et laissent la voie pour la majorité de droite gouvernante lors des scrutins des 23 et 30 juin. Tout le monde suit ? » Demanda-t-il en souriant sardoniquement.

« Il me gonfle, p’tain ! » Lâcha Quatre à Bibi. « Va falloir faire quelque chose, il est parti pour nous faire une étude sur les causes sociologiques ! ».

« Depuis quand tu connais ces termes, toi ? » Questionna Suprême.

« Depuis 34…. » Répondit Quatre en couinant à nouveau.

« Elle lisait ça, 34 ? » Demanda Bibi à moitié hilare.

« Non, mais son coloc, oui ! Du coup, quand elle se préparait, je lisais ! » Renchérit Quatre en se mouchant dans sa manche Bourriquet.

Lord of the Rings se rendit compte que tout le monde avait décroché pour des raisons diverses.

Il observa rapidement l’assistance :

Un pianotait sur son iPhone, Deux cherchait des mots dans le Petit Robert qui n’avait rien à voir avec le débat (Hercule, Zeus…), Trois faisait ses yeux de biche à Suprême qui levait les yeux au ciel cherchant un trait d’humour compréhensible par Trois, Quatre pleurnichait dans sa manche Bourriquet et posait sa tête sur l’épaule de Bibi qui s’attaquait à la page 214 de « Quatre lettres d’amour » (Niall Williams), ce qui plut à Lord of the Ring. Pétunia et GAT avaient sombré dans un léger sommeil, Cousin Edmond regardait la trotteuse de sa montre en piquant du nez, Cousines Sidonie et Aglaé chuchotaient en désignant Trois et Suprême ; Quant aux FlowerPower, ils étaient au bord du divorce (Flower soutenant son « Poussinet » d’amour ; Power s’étant endormi quatre fois !).

Lord of the Rings décida de frapper un grand coup et dans son habit de pingouin, c’était terrifiant.

« Tout le système était pourri ! » dit-il doucement.

Comme personne ne suivait vraiment, Quatre a lancé un « Qu’est-ce qui sent le pourri ? ».

« Les ouvriers voulaient juste plus de considération, les étudiants plus d’emplois. Le système est pourri… et ces féministes après, avec leurs, heu, soutiens gorges, pardon maman, brandis….  Il fallait de la dignité, de l’égalité, de l’autogestion, bref de l’ordre et du sens moral ».

« Poussinet d’amour, tu es en surchauffe » déclara Flower en réveillant Power à grands coups de coude dans les côtes.

« Mais, non, Mai 68 était un mouvement culturel et social d’un type nouveau, la dénonciation de l’aliénation par les objets et la création de besoins nouveaux, alors que tout le monde voulait l’épanouissement de l’individu, le droit au bonheur ! » Pleurnicha-t-il tout en rougissant.

« Poussinet, du calme » dit Power.

« Ton papounet d’amour a raison » intervint Flower.

Lord of the Rings regarda Deux qui cherchait dans son dictionnaire les mots « Dénonciation, aliénation et individu » et déclara :

« Soyez réalistes, demandez l’impossible ! ».

Trois se leva et applaudit ; ce qui mit fin à l’intervention et sauva tout le monde d’une longue, longue nuit de discussions.

La standing ovation dura trois minutes, quarante-cinq secondes et des poussières (Cousin Edmond leva les yeux de sa montre pour embrasser Lord of the Rings).

Suprême prit alors la parole et remercia « vivement » Lord of the Rings pour « son exposé brillant » sachant qu’il ne partait pas « sous les meilleures auspices » compte tenu de la « défection amoureuse de Quatre », précisant quand même que « Quatre aurait largement fait pire ! ».

« Bon, alors Trois, prête pour nous éclairer vendredi ? » Lança Suprême.

« Vous serez illuminés par tant de génies » Répliqua Trois.

« Illuminés ? Certains le sont déjà dans cette famille ! Ça sent le pétage de plombs ! » Souffla Un à Bibi.


A suivre le mardi 16 avril : L’exposé glorieux sur « Le siècle des Lumières » selon Trois (mais soufflé par Bibi) - 1ère partie

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog