Monday, March 25, 2013

Aventures de la Smala : Les fiançailles de Cinq-et-demi

Suite des aventures : épisode précédent !

spéciale dédicace au vrai (ex) "cinq-et-demi"... Have fun, take care & btw lots of love.

Dans la catégorie « boulet », Cinq-et-demi, ex-fiancé officiel de Bibi, se pose là. GAT étant folle de lui, Trois à la limite de lui sauter dessus « tellement il est trop beau » (NDLR : mouais), et Deux voulant l’épouser « coûte que coûte », Cinq-et-demi bénéficie de ses (larges) entrées dans la Smala.
Après l’épisode de Noël et sa déprime post-Bibi (pour les nouveaux venus, il a essayé de recoller les morceaux et s’est pris « un vent » comme dirait Quatre), il s’est décidé promptement et a annoncé officiellement ses fiançailles avec la première venue, une fille rencontrée dans un bar deux semaines après le 1er janvier.
La date retenue fut le 23 mars. Evidemment, bien que conviée, Bibi déclina (toute responsabilité dans l’idiotie de Cinq-et-demi, entre autres) et évoqua un voyage lointain (Hossegor ? Montfort ? Belfort ?). Malheureusement, GAT, encore bien fringante (l’approche de la résurrection pascale ?), exigea que « par respect pour [vos] années ensemble » Bibi soit présente.
Ce fut donc la mort de l’âne, heu pardon, la mort dans l’âme, que Bibi se plia à l’exercice tant redouté du « comment sourire à son ex quand on a envie l’égorger tellement il est trop con ? ».
Cinq-et-demi, qui n’a jamais fait dans la demi-mesure, réserva un restaurant en bord d’océan, avec toute sa famille venue d’Angleterre et du Pays de Galles, la famille de sa future (venue des Landes) et la Smala au grand complet (y compris les FlowerPower rabibochés depuis la mi-carême).
Bibi, se devant d’être irréprochable, avait convié (supplié ?) un de ses collègues de bureau de jouer au soupirant et de ne surtout pas, « sous aucun prétexte », la lâcher d’une semelle. Quand elle s’est pointée à l’entrée du restaurant avec un « clone de Jamie Hince(1) version grand-blond-yeux-verts-avec-le-jean-taillé-sur-la-bête-et-le-sourire-ultrabrite » (dixit Deux d’un seul souffle sans baver), Cinq-et-demi nous a fait un malaise.
Sa future femme s’est ruée sur Bibi –et le Jamie-Hince-version-blonde (surnommé par Suprême, jaloux, « le grand con, donc »), et s’est laissé aller à embrasser « bien amicalement » Bibi à grand renfort de « Cinq-et-demimiiiiiiiiii m’a tellement parlé de toi ».
Quatre glissa entre les dents « oh, merdus, pourvu qu’il n’ait rien dit pour l’épisode de la yaourtière ! » à Trois qui reluquait Jamie-Hince-version-blonde.
GAT ouvra la « cérémonie de fiançailles » par un discours pathétiquement délirant vantant les mérites de Cinq-et-demi et sa filiation avec la Smala, tout en regrettant que « certaines » n’avaient pas vu « ce qu’elles avaient devant les yeux. Je dis ça, je ne dis rien ».
« Ben, dit rien, vieille bique ! » lança Suprême en soutien à Bibi.
Bien sûr, vous l’aurez deviné, Suprême l’a dit muettement. On ne se désolidarise pas de GAT devant des tiers !
Ce fut alors au tour de Cinq-et-demi de faire son discours d’intronisation à son futur mariage et demanda officiellement « et aux yeux de tous » à Bibi d’être son « témoin à [ma] future vie maritale ».
Bibi faillit s’ouvrir les veines avec le couteau à beurre, puis plongea son regard dans ceux du Jamie-Hince-version-blonde qui lui sourit, gêné, en lui disant doucement « acceptes ! t’as pas le choix ! ».
Cinq-et-demi, ravi de son coup, se lança dans la plus détaillée histoire de sa rencontre avec sa future femme sans oublier de glisser ça-et-là des souvenirs de sa vie avec Bibi.
Quatre, occupé à envoyer des SMS à 34 (qui était toujours « accro à Quatre »), Lord of the Rings en plein « je-ne-vais-jamais-trouver-ma-moitié-bouh-bouh-je-suis-malheureux », Deux en plein naufrage dans le champagne rosé et Trois, souriant aux anges, ne s’aperçurent pas que Bibi s’était levée et avait foncé aux toilettes.
Jamie-Hince-version-blonde avertit discrètement Pétunia que « Bibi menaçait de faire bouffer la pièce montée » à Cinq-et-demi et qu’elle venait d’avaler quinze choux à la crème en vingt-sept secondes !
Deux se rua dans les toilettes pour remonter le moral de Bibi qui continuait à se goinfrer de petits choux !
Après vingt minutes de choux à la crème, Bibi, écœurée (dans tous les sens du terme) jeta l’éponge (la serviette éponge) et s’enfuit avec le Jamie-Hince-version-blonde.
Cinq-et-demi se noya alors dans le champagne rosé, soutenu par Deux, Suprême (pour une autre raison) et Lord of the Rings (qui avait déjà entamé le cognac glace).
Bibi réapparut trois jours après avec Jamie-Hince-version-blonde dans son sillage en annonçant que « Merdus, je prendrai le voile et puis c’est tout ! ».
GAT fit un malaise et Pétunia chanta des cantiques jusqu’au fou-rire général car tous venaient de comprendre l’idée principale développée par Bibi… Elle tiendrait le voile de la mariée !
Ouf…
Jamie-Hince-version-blonde fut invité par GAT à se joindre à la « fiesta » de septembre et d’assister au mariage du siècle, ce qu’il accepta bien volontiers.
Un glissa alors à Bibi « Ah, aurais-tu un nouveau soupirant, Bibi ? ».
« Mais, non, enfin ! » répliqua Bibi d’un calme olympien.


(1) Guitariste et chanteur de The Kills et accessoirement mari de Kate Moss

Ne loupez pas le prochain épisode "La déprime (passagère ?) de Bibi"...

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog