Sunday, November 25, 2012

Dark Vador et le Jedi ...


Honnêtement, je n’ai aucune envie de comprendre les agissements de certaines personnes quelque part At The Office.

Je ne parle pas de mes collègues, ni de mon vénéré chef, mais de certaines personnes qui maintiennent avec grande habilité et grand enthousiasme un climat un brin paradoxal.

L’entreprise n’est pas un monde de Bisounours, soit, et, évidemment, je ne suis pas, non plus, la plus aimable personne du monde.

Mais je ne suis pas non plus la plus idiote, indigne de confiance, et incompétente du monde. Alors, apprendre par un tiers qui se fait une joie de colporter qu’une autre vous « déteste » cordialement et pense que vous êtes « insignifiante et incompétente » (rien que cela), c’est désagréable et passablement irritant.

Surtout quand ladite personne s’arrange pour vous parler de façon correcte et normale (autant que faire se peut !) quand vous vous croisez dans les escaliers menant à la cantine de l’entreprise…

Qui croire ? ("Ton instinct" me hurle mon cerveau)

Le soi-disant tiers qui vous « veut du bien », ou la mauvaise bestiole qui vous assène un sourire pour mieux vous poignarder (avec les couteaux en plastique de la cantine ?) derrière.

Parce que ce dont vous êtes sûr(e), c’est que la bestiole en question ne peut pas être détestable sans raison et que, jusqu’à présent, vous n’avez rien fait pour qu’elle puisse concevoir l’étendu de vos (in-?) compétences (même limitées, comme tout le monde, non ?).

Honnêtement je serai portée à croire que les deux personnes m’en veulent ! Cela est mon côté Dark Vador mais le côté Jedi me pousserait à croire la bestiole.

De tout façon, je n’ai aucune envie de savoir la réflexion finale sur mes supposées capacités, car je sais que je vaux largement mieux que ce que je (dé)montre tous les jours. N’étant pas (toujours, mon vénéré, lui, sait) utilisée pour mes habilités artistiques et encore moins sur ce que je pourrais faire techniquement parlant, je m’en réfère à mes acquis de base et à la base de tout « ne rien voir, ne rien dire, ne rien entendre ».

Cependant, et comme disait quelqu’un que j’aime vraiment beaucoup : « ce n’est pas aux vieux blaireaux que l’on apprend à faire les terriers ! » (je préviens, il y a un copyright sur cette citation !).

A bon entendeur….

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !