Thursday, November 29, 2012

Aventures de la Smala : le (re-re-re) mariage de la Cousine Hortense


Suite de la Smala

La cousine Hortense, c’est un peu notre Liz Taylor. Elle est (fût ?) belle, intelligente, drôle, aimante (« trop », dixit GAT) et surtout a une tendance à épouser tous les « hommes de sa vie ».

GAT a arrêté de les comptabiliser, mais a pensé qu’au dernier mariage (son cinquième) et, compte tenu de son âge (soixante-dix ans), elle arrêtait les « frais ». C’était mal connaître Hortense et sa facilité à tomber amoureuse au coin de la rue.

Le cinquième époux, désormais ex-mari, n’a tenu que dix mois avec Cousine Hortense et a demandé le divorce au prétexte de « différents irréconciliables ». Pourtant, nous l’aimions bien Cousin François avec sa grande carcasse, son air débonnaire et ses grandes écharpes blanches. Cela donnait du panache à leur arrivée en coccinelle !


Exit le cousin François, bonjour le numéro six : futur cousin Jean-Eudes. Déjà son prénom, cela vous situe la bestiole : Grandes Ecoles, Grande famille, grand appartement, grande voiture… et le blason qui va avec….

Bien sûr, comme d’habitude, ses ex-maris étaient présents (y compris Cousin François, qui avait déjà  digéré l’information) et sont arrivés avec les remplaçantes qui ont fini en larmes en fin de soirée, ivres de jalousie (et de cognac). Car Cousine Hortense a ce petit plus qui fait que ses ex-maris l’aiment encore « malgré tout ».

Deux, Trois, Bibi, Pétunia et Cousine Sidonie trouvions cela mignon, moins GAT qui pensa que c’était des « inepties de vieux gâteux romantiques ! ».

Bref, Hortense nous avait surtout prévenus d’un mariage « simple mais chic » pour début octobre (pour éviter, et je cite, « l’invasion des citrouilles dans l’allée centrale de la mairie ») et nous nous devions d’y être. Le carton stipulait « tenue de soirée exigée dès la mairie ». Trois a couru sortir de la naphtaline sa robe « vintage » (une Grès portée une seule fois en 1971 lors du mariage des FlowerPower) et a ordonné à Bibi de trouver « autre chose que du noir, cette fois ».

Pétunia a été chargée de venir faire des « emplettes » avec Bibi pour dégoter une robe longue de couleurs « chatoyantes, si possible ». J’ai failli tourner de l’œil sous le regard amusé de Quatre qui prenait des photos (pour me faire chanter plus tard ?) à la quatrième robe fuchsia. Nous sommes repartis avec un truc long chocolat (le noir de 2012 !).

Quoiqu’il en soit, le grand jour est arrivé, et nous étions tous sur notre trente-et-un ; Surtout Suprême (engoncé dans son smoking très 70’s), Trois (boudinée dans son fourreau) et GAT (avec ce chapeau à grandes plumes). Quatre shootait toutes les forces en présence et pensa un instant ouvrir un blog vestimentaire mais suivit le conseil judicieux de Lord of the Rings « pas de cela dans la famille, cousin ! Tu veux nous griller à vie chez les nerds ou quoi ? ».

Cousine Hortense arriva enfin devant la mairie où la moyenne d’âge atteignait le chiffre canonique de soixante-quinze ans et demi. Elle portait une longue robe de dentelle, blanche immaculée.

GAT s’étouffa (après avoir vérifié auprès de Trois la « vraie couleur ») et pesta d’un sonore « Personne ne va croire qu’elle est encore vierge, cette vieille bique ! ».

Cousin Jean-Eudes arriva tout rouge d’émotion avec son frère et sa belle-sœur (à eux trois, ils atteignaient les deux cents quarante ans !) et bafouilla un « Mes respects du matin, Messieurs et Gentes Dames » qui fît pouffer Cousine Sidonie et fît pleurer Trois (déjà) et Tante Dinde.

Le maire et son adjoint officièrent en souriant tout au long de la cérémonie, et notamment au moment où ils évoquèrent les « mariages précédents » et qu’ils virent les « ex » se manifester en hurlant « présent ». GAT s’en amusa, Quatre continuait de shooter tout le monde et Bibi tweetait à tout-va !

Au moment où Hortense prononça le oui fatidique, Jean-Eudes nous fit le malaise du siècle. Lord of the Rings nous glissa un étonnant, mais lucide, « l’émotion ou la peur d’être le dernier ? ».

FlowerPower se précipitèrent sur le jeune marié et lui expliquèrent que « l’amour était le plus fort ». C’était consternant et Quatre a les images pour le prouver. Nous décidâmes, d’ailleurs, une séance de visionnage avec Deux, Gollum (heu, pardon Lord of the Rings), Quatre et Bibi le soir même.

Après cette angoisse de passer de la mairie au cimetière (ce qui aurait été une grande première chez Cousine Hortense et dans la famille), nous fumes conviés à la réception dans le parc d’un relais château.

Et là, l’apothéose : un décor à la Sissi Impératrice avec organza partout, fleurs blanches, petits cœurs, pièce montée, bougies et candélabres et deux trônes au milieu de la salle pour les mariés avec leurs photos sur le dossier.

Les plans de table étaient au-delà de toute imagination et les plus jeunes (dont nous faisons partie Deux, Quatre, Lord of the Rings et Bibi) étaient relégués aux tables dites « jeunes » avec mobilier de cours élémentaire et bavoirs en guise de serviettes. Cousine Hortense nous expliqua plus tard que c’était la touche d’humour de son « si drôle mari ». Ce à quoi Quatre a répliqua « Y’a rien de drôle », vexé comme un pou de ne pouvoir passer ses longues jambes sous la table (basse).

La soirée fut rapidement animée par un « D.J » qui mit un point d’honneur à endormir la salle vers les vingt-deux heures ce qui nous permit de nous éclipser vers le pub le plus proche !

GAT rentra soulagée de voir ses troupes « si bien élevées » et demanda à Hortense « de le garder jusqu’à la fin, celui-là ».

Pétunia lança le dernier sachet de riz sur les mariés qui s’étaient assoupis sur leurs trônes.

Drôle de mariage.


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !