Friday, August 10, 2012

Graham & Damon... Juste une question d'amitié...

Restons dans le thème de l’été : blur…
Encore un sujet polémique, me direz-vous ? Et bien, non, enfin, pas que je sache.
Mon billet résulte d’un compte Tumblr qui relaie les fantasmes de certains fans de Blur pour une « éventuelle histoire d’amour cachée » entre Graham Coxon et Damon Albarn.
Le ridicule ne tue pas, heureusement pour ces fans.
Pour la petite histoire, ces deux là se connaissent depuis leurs douze ans et sont toujours restés soudés tout au long de ces années autant au point de vue amical que musical.
Une osmose et un attachement que seul votre meilleur ami peut vous apporter.
C’est assez répandu dans la vie « normale », mais il semblerait qu’au niveau virtuel cela pose un problème de compréhension à certains.
Une accolade sur scène et un bisou amical dans le cou soulèvent l’hystérie et les fantaisies. Ils crient à l’histoire d’amour, interprètent les paroles de toutes les chansons et ne comprennent pas le sens profond (et non caché !) d’une phrase simple. Une déclaration à son meilleur ami n’est pas forcément tordue.
L’amitié est juste une forme différente d’amour.
Ces signes d’affection qui se comprennent sans problème pour deux filles, sont, souvent, interprétés différemment pour deux garçons, ou une fille et un garçon.
On choisit ses amis et, a fortiori, son ou sa meilleur(e) ami(e). On aime quelqu’un pour ce qu’il est au plus profond de lui, pas pour sa beauté extérieure.
D’ailleurs, on aime mon meilleur ami (ou sa…). On emploie le même mot pour aimer quelqu’un d’amitié comme d’amour.
L’amour n’est pas une question de sexe. L’amitié non plus.
Pendant mon adolescence, j’ai été la meilleure amie d’un garçon de mon âge. Il n’y avait jamais d’ambigüité entre nous. Il était devenu comme mon frère, et on ne regarde pas son frère avec envie. L’un des plus beaux compliments qu’il n’avait fait alors, avait été « mais tu n’es pas une fille pour moi, Lizzie, tu es ma meilleure amie ».
Quand on a dix-sept ans, cela peut vexer (surtout une fille !), mais pas lorsqu’on aime cette personne pour ce qu’elle est vraiment, non pas par rapport à son sexe.


Le fait que Graham Coxon est dit qu’il était « tombé à nouveau amoureux de Damon » -sic- (suite à une brouille longue de sept ans) ne signifiait pas qu’il le désirait mais que Damon lui correspondait en tant que double amical, comme un frère.
Le fait que Damon écrive une chanson pour lui (« Sweet Song » sur l’album Think Tank, ci-dessous) en lui disant qu’il lui manque ne justifiait pas non plus cette idée fantaisiste d’un amour mal assumé.
Quand vous avez la chance, comme eux, de rencontrer quelqu’un qui partage vos rêves, votre vision du monde, qui est là pour vous dans les moments difficiles de l’adolescence, puis reste lié à vous pour construire un groupe de rock, connaître le succès, la reconnaissance, qui vous répond musicalement, qui vous complète et qui a cette connivence avec vous, vous ne vous posez pas la question. Vous aimez cette personne.
L’amitié est plus forte mais aussi plus fragile que l’amour. L’amour, c’est aléatoire et on se dit tous, un jour, que « cela ne dure pas toujours ». L’amitié, quant à elle, dure « à la vie à la mort ».
Etre trahi(e) en amour fait mal, mais on s’en relève. La trahison amicale est assurément une blessure à mort.
A choisir entre l’amour et l’amitié, j’ai toujours privilégié mes amis. Toujours.
A bien des égards, l’amitié est supérieure à l’amour et, en cela, l’amitié entre ces deux garçons est la plus belle des réponses et des preuves.





No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !