Saturday, July 28, 2012

Nulle en foot mais pas en mecs : notre Euro 2012 !


Dernièrement, une de mes copines est venue me rendre visite en plein Euro 2012 de football. Elle s’était assise et s’étonna tout de suite que je sois en train de regarder « ce match » (bon, c’était France / Ukraine… et vous verrez vite pour quelle équipe mon cœur balançait). Elle était ébahie que moi (je cite) « l’auteur et photographe rebelle et inclassable » (où a-t-elle pêché cette définition ?) puisse être « fan de ce jeu stupide ».

Eh bien, oui, j’apprécie le foot. Je ne dis plus « j’aime » car cette « passion » (mot trop galvaudé de nos jours) m’a passée quand mes consœurs ont commencé à s’y intéresser, c’est-à-dire en 1998 pendant la Coupe du Monde en France.  La déception de voir l’équipe qui devait gagner cette coupe (les Pays-Bas) se heurter en demi-finale contre les Brésiliens qui ont, eux-mêmes, perdu contre la France. J’en ai avalé mon dessert de travers et j’ai filé au lit à la mi-temps de la finale (je dois encore être la seule à avoir le mal de mer à l’évocation de cette victoire et à détester « I will survive ») !

Alors, oui, j’aime bien le football et, oui, je m’y connais. Je ne confonds pas corner et coup-franc, je connais les règles du hors-jeu, de la surface de réparation et autres subtilités, grâce notamment à l’apprentissage que j’ai eu avec les hommes de ma famille (ça aide de n’avoir que des garçons autour de soi !).

Donc, elle m’a regardée un peu comme si je lui avais confié mon envie de m’exiler sur Mars (ou d’épouser le premier quidam venu !) et m’a demandé de lui expliquer le « pourquoi du comment en foot ». J’étais prête à lui transmettre, à mon tour, les règles de base (elle ne préparait pas non plus le diplôme d’entraîneur !) quand j’ai compris où elle voulait en venir : le classement des joueurs les plus sexy sur le terrain.
Concernant ce match, France / Ukraine, il n’y avait aucun doute que je ne trouverais rien à me mettre sous la dent (façon de parler, bien sûr !) dans le camp Français. Néanmoins, elle a établi son propre classement et j’ai baillé à partir du numéro n°2.

Non pas que je trouvais le jeu ennuyeux (non, non, je vous assure, faire des classements avec des jolis garçons, je trouve cela passionnant !), mais je sentais bien que mes goûts allaient encore faire jaser parmi mes copines (et cela n’a pas loupé).

Pour qui s’y connait un peu (ou a piqué l’Equipe de son mec, père, frère, cousin, voisin, tintin…), l’intérêt du ballon rond peut résider, aussi, dans le physique de ces messieurs.

Oh, je vous en prie, ne faites pas vos mijaurées ! Qui n’a pas regardé un match de foot avec son mec, en jouant « la blonde » de service pour pouvoir observer de plus près (sans passer pour la débile du coin) le n°9 de l’équipe (adverse ? Mais vous cherchez les ennuis ou quoi ?).

Alors, nous nous sommes installées dans le canapé et on a regardé le match ensemble, un pot de Nutella sur les genoux (pour elle) et un yaourt (pour moi !)… En papotant et faisant notre listing.

Bon, je vous le dis tout de suite, rien d’intéressant chez les Français (hormis les deux défenseurs centraux : Rami et Mexès). Par contre, j’ai pointé le célèbre Andreï Chevtchenko, dans le camp opposé (enfin opposé… pour elle ! Je défends uniquement l’Angleterre, toutes les compétitions confondues, mais ce soir-là, je « portais » les couleurs de l’Ukraine…) et nous sommes tombées d’accord : « Listing ! ».

Après avoir regardé l’Equipe et les photos sur l’Internet (oui, tant qu’à faire, autant faire les midinettes), nous sommes arrivées à un compromis sur les cinq joueurs de l’Euro 2012… Bon, bien sûr, le niveau de jeu (ce n’était pas la qualité principale retenue) n’a pas été discuté faute d’opposition (elle est vraiment nulle en foot !).

Voici les cinq raisons qu’il y avait de regarder l’Euro 2012 :


1. Fernando Torres (Espagne) : pas le plus brillant, mais le plus « joli » depuis, depuis… (je cherche un autre espagnol craquant…) Zorro ? Elle a adoré son sourire, j’ai admiré (encore) ses tatouages. Unanimité !


2. Andreï Chevtchenko (Ukraine) : oui, bon, il a atterri à la deuxième place parce qu’il était le plus proche de nos âges et qu’on ne pouvait pas, décemment, jouer les « cougars » sur tout le listing. En sus, il possède une voix particulièrement sexy (elle a attendu la conférence de presse d’après-match pour confirmer que « oui, avec cette voix, il remonte dans le listing ! »).


3. Andy Caroll (Angleterre) : avec ses cheveux longs, son allure élancée et son côté « bad boy», ma copine a défailli. J’ai précisé qu’il jouait à Liverpool (ce qu’elle n’a pas relevé… Savait-elle que Liverpool possédait une équipe de foot ? Enfin, plus précisément deux !) et qu’il était un brin caractériel. Il a été retenu dans la seconde ! C’est connu, les filles aiment bien les « mauvais » garçons.


4. Mats Hummels (Allemagne) : On a longtemps hésité car cela dépend des prises de vues télévisuelles ! Un coup, on criait un « joli ! », et un autre « bof ». Dans le doute (on n’est pas masos, on ne va pas regarder la Bundesliga – championnat allemand   toute la saison pour se faire une idée !), on a retenu le jeune défenseur et on a soupiré deux fois.


5. Steven Gerrard (Angleterre) et Cristiano Ronaldo (Portugal) : Egalité. Surtout parce que j’ai voté pour Steven Gerrard (avec sa tête de nounours, je craque !) et qu’elle a hululé à mort pour le portugais. J’ai refusé de nommer Ronaldo dans le top 5 car je le trouve largement surfait et elle ne vantait pas les mérites de Gerrard, l’accusant (je cite) de « galerie des horreurs anglaises ». Nous en sommes venues à nous battre à coup de coussins pour finir par le compromis du siècle : « On prend les deux ? ».

Alors, oui, sûrement, il y avait d’autres spécimens intéressants dans les rangs des autres équipes (l’Espagne et l’Allemagne pouvant largement gagner ce concours !), mais le principe avait été de visionner avec elle des matchs. Lorsqu’elle est rentrée chez elle et a cité à son homme les 5 noms (dont elle ignorait tout quelques heures avant) susvisés, sans préciser le pourquoi du comment, il a tellement été bluffé qu’il l’a redemandée en mariage !

« Il en faut si peu pour faire plaisir à son homme » m’a-t-elle dit en riant le lendemain.

Et vous, vous auriez retenu qui dans votre sélection ?



No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog