Wednesday, June 13, 2012

Feuilleton "Au boulot, Lisa !" - Ch.2 - "Oui, les fonctionnaires ça bosse !"


(Humour de fonctionnaire !)



Avant de continuer mes pérégrinations, je tiens à rectifier un lieu commun : Les fonctionnaires ne sont pas des feignasses, ni des robots ! Ils bossent (enfin, la quasi-totalité !).

Evidemment, les spécimens rencontrés deci-delà, et qui me servent à établir ces petits articles humoristiques (bon, disons que moi, cela me fait rire !), ne sont pas représentatifs des fonctionnaires que j’ai rencontrés.

Il faut le dire aussi. J’appartiens désormais, à ce corps d’état et je suis donc bien placée pour dire que « OUI, ON BOSSE ! ».

Dans mon cas, on ne peut pas dire que depuis mon intégration dans la fonction publique, j’ai pu glander ou même prendre une semaine « off » tout en étant au bureau. Mes horaires sont plus proches de l’usine que de ceux des vacances et si je m’accorde, avec mes collègues, des pauses « thé/café/papotages », c’est que nous sommes pendant les 95 % du temps, concentrés sur notre travail et que l’on lève rarement « notre cul de la chaise » (passez-moi cette expression un brin vulgaire, mais c’est un des reproches envers les fonctionnaires censés ne pas bouger … Vous connaissez l’histoire du Mikado ? Le premier qui bouge a perdu ! Ha ha ha !!)

Alors, oui, il y en a bien qui traînent dans les couloirs, prennent des pauses cigarettes à rallonge, plient sous le poids de la fainéantise mais la quasi-totalité bosse. En fermant sa gueule !

(Humour de fonctionnaire !)

Nous, fonctionnaires, sommes critiqués constamment. Combien de fois, en plein dîner, j’ai essuyé des commentaires types « Oh, tu es fonctionnaire ? Tu ne dois pas être trop fatiguée ! » (hahaha) ou « Ah, et tu fais quoi, en vrai ? » (hahaha-bis), sans compter sur le célèbre « Attention de ne pas bouger trop vite, tu risques l’arrêt maladie ! » (ha ha ha HA !).

La plupart du temps, je ne répondais rien de spécial hormis un « Si, on bouge mais un après l’autre ! Et oui, que veux-tu ? Il ne faut pas non plus que l’on soit payés à rien faire ! ». Désormais, je fonce dans le tas et j’explique mes horaires (bon, d’accord, je vous l’accorde, ils sont un peu spéciaux), mon boulot, la pression, le stress (tout est relatif avec l’expérience et le temps) et l’exigence de mes supérieurs. Et là, je vois certains se demander si je ne bluffe pas.

Et bien, NON ! Je ne bluffe pas !

D’accord, quand on arrive à la Poste, à la Sécu ou tout autre administration, on perd souvent notre self-control devant cet « employé borné » (ne jamais le dire à haute voix, cela risquerait d’aggraver la situation !) qui ne veut pas comprendre que « la case à cocher n’est pas cohérente » ou que vous avez « déjà envoyé » le document l’année dernière. Moi, y compris (surtout à la Poste…).

Premièrement, si la case à cocher n’est pas cohérente, ce n’est pas de la faute de l’employé, mais du supérieur du supérieur (la plupart du temps, le ministère de tutelle) qui a formalisé l’imprimé type et qui ne correspond pas (vraiment pas) à la réalité « du terrain ». L’employé le sait (lui aussi, il remplit des imprimés dans les autres administrations, comme vous), mais il n’a pas le choix. C’est l’imprimé type ; râler, l’insulter ou même le menacer de le dépecer, n’y changera rien.

L’administration est une lourde machinerie qui, tel un hippopotame (quoiqu’un hippo c’est souple, contrairement aux apparences !) ou un tableau de maître à déplacer avec précaution, ne bouge pas à la même vitesse que le reste du monde. C’est plein de décrets, de lois, d’obligations, de paperasse à remplir, à cocher, à référencer et surtout à faire remonter au supérieur direct, qui lui-même le transmet à son supérieur, etc.

Le temps que l’information de la base arrive au ministère ("cette case n’est pas adéquate"), l’imprimé est bon à mettre à la poubelle, car obsolète et remplacé par un autre. Seulement, on demande de faire des économies à tout le monde, y compris aux fonctionnaires (de moins en moins, pour de plus en plus de travail… Qui a dit « Bien fait, feignasses !! » ????) et réimprimer un nouveau document prend du temps et de l’argent.

(Humour de fonctionnaire  ? non la réalité !)


Alors, on ne change rien, on s’adapte. On explique gentiment à l’employé que « Un pacs c’est comme un mariage, non ? » et on cherche la meilleure solution pour « rentrer dans la case ».

Un exemple type « Mademoiselle ». Il est d’usage désormais de ne plus avoir la case « Mademoiselle » sur les actes administratifs (en ce qui me concerne, c’est complétement débile, mais bon… tiens, cela sera sûrement un prochain article !). Attendez-vous à en voir encore pendant quelques mois (années ?) dans les administrations ! Avec le stock de formulaires imprimés, on ne va pas non plus les broyer ?! Oui ? Mais vous seriez les premiers à hurler « Pff, l’administration gaspille NOTRE argent ! » alors que vous voudriez de nouveaux formulaires…. Ouh, ouh ? Vous êtes cohérents ?

Alors, pour résumer :

- oui, les fonctionnaires ont des avantages, mais pas plus que dans le privé (cela tend réellement à être réajusté !)

- oui, les fonctionnaires travaillent, suent, en ont marre des horaires de merde…

- non, les fonctionnaires ne sont pas payés à rien « foutre ». D’ailleurs, ils ne sont pas bien payés du tout (je le rappelle, on est payés selon une grille dans sa catégorie. Que vous soyez occupé 8 heures par jour ou 6 heures, vous êtes payé pareil que la personne ayant les mêmes grade et indice que vous).

- non, les fonctionnaires n’ont pas de passe-droit (à part l’élite, peut-être, mais, c’est pareil dans le privé, non ? Ne dites pas non, j’ai bossé dans le privé !),

- oui, les fonctionnaires (les titulaires, pas les contractuels, de plus en plus nombreux d’ailleurs) ont un emploi à vie, mais pas la même marge de progression. Dans le privé, si vous bossez bien et que votre patron le reconnaît, vous pouvez progresser rapidement ; Dans la fonction publique, ce n’est sûrement pas le mérite qui vous fera grimper, il faudra que vous prépariez les concours, que vous passerez avec des milliers d’autres personnes (pour 2 ou 3 places) sur votre temps de travail (donc, même si rémunéré, il vous faudra répartir votre travail sur vos jours de présence… et ne comptez pas que l’on allège votre poste pour autant !),

- non, nous n’avons pas tous de CE, de ticket-restau (à part certaines administrations, j’en conviens, mais mon administration n’a rien… alors) et encore moins de reconnaissance.

(Humour de fonctionnaire !)


- oui, ils nous arrivent de « jouer au fonctionnaire de base » et de faire plaisir au visiteur en prenant notre « attitude de fonctionnaire » (borné, feignant, et surtout inutile), surtout quand on nous manque de « respect » en nous insultant avant même de dire bonjour !

- oui, on est efficaces mais dans la masse, cela ne se voit pas !

Et OUI, ON BOSSE, MERDE !


(Humour de fonctionnaire !)

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog