Tuesday, November 07, 2017

[Humour] Le retour des aventures de la Smala - Trois, Deux, Bibi, Cousine Sidonie, Cousine Aglaé et Pétunia s’en vont en croisière pour faire plaisir à Deux « qui est amoureuuuuuuuuuuuuse » et finissent par être les reines du paquebot ! 2e partie et fin :)








***


Dès le premier soir, les filles de la Smala firent

sensation en arborant des tenues « de bal » toutes plus lumineuses les unes que les autres ; Même Bibi s’était drapée dans une robe fourreau argenté qui avait fait se retourner toutes les femmes sur le pont supérieur, et accessoirement leurs moitiés ! Le dîner se passa et Bibi, Deux et Pétunia laissent « les vieilles » regagner les chambres et finirent la soirée sur la « piste du dance-floor, 3e pont à gauche, celui où il diffusait Macumba ! », dixit Deux dans un SMS-rapport à Quatre qui instagramma immédiatement le texte !

Entre visites guidées hilarantes (Deux sortant son Petit Larousse Illustré à chaque intervention du guide), photos de groupe (Pétunia se prenant pour Patrick Demarchelier shootant un sujet pour ELLE US !), l’orgie de nourriture de Trois (qui mangeait les petits choux à la crème par brassée de douze au petit-déjeuner « le plus important repas de la journée ! »), les SMS de Jamie-hince-version-blonde à Bibi (qui faisait le tour des trois chambres et provoquaient des soupirs à fendre le cœur chez Deux), les cartes postales énamourées de Trois (à raison de dix par jour) et les centaines d’images prises « au hasard » par les Cousines, les croisiéristes étaient hilares du matin au soir. Le personnel, après une pétition de « droit de retrait pour conditions dangereuses », s’était rangée aux côtés des voyageurs et ne voulait plus voir la croisière se terminer ; le Commandant décidant même de faire une escale « non prévue mais ça va être la fiesta » pour retarder l’échéance, sous les hourrah de la foule !

Il faut dire que, chaque soir, au premier service, les filles entonnaient des chansons spécial 80’s et l’interprétation de Bibi et Pétunia, chantant « A cause des garçons », avait été applaudie, debout, pendant vingt minutes…

Donc, quand Jamie-hince-version-blonde qui n’avait plus de nouvelles depuis trois jours, Suprême qui ne pouvait pas joindre son Trois d’amour, et Cousin Edmond qui s’était entendu dire, par une Cousine Sidonie au taquet, « Enfin, Edmond, c’est Brigadoon, ici ! », tous les mâles de la Smala avaient rué dans les brancards et avaient demandé le « rapatriement d’urgence du paquebot pour cause familiale majeure » ; Ils s’était vu refuser l’accord d’un « On s’éclate, merdus, lâchez-nous ! Sinon, on ne les rend plus ! » du directeur de la croisière !

La dernière soirée fut épique, Bibi dansant même sur les tables avec un des maîtres-nageurs-sauveteurs-baiseurs comme pas deux, et Trois se lançant dans l’interprétation d’une Dalida époque disco avec son pantalon argenté et son top à paillettes cintré (moulé) sur la bête. A trois heures du matin, tout le bateau chantait, en canon, sur chaque pont, « Un roman d’amitiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiié qui commence… ».

Le lendemain, alors que le reste de la Smala était dans la zone d’attente des passagers, les adieux étaient larmoyants à quai et on vit même le Pacha se feindre d’une bise émue et qu’un gros câlin à Trois qui avait trouvé « le mec le plus sexy depuis John Wayne dans La Prisonnière du Désert »…

Suprême faillit avaler son dixième croissant et Jamie-hince-version-blonde fit un malaise quand il aperçut « son Bibi d’amour » collée à un des stewards comme « une moule à un rocher Suchard, en version Brad Pitt époque Ocean’s Eleven » (dixit Deux qui avait avalé tous les crocodiles Haribo au buffet du matin !).

Après deux heures d’embrassades et d’effusions en tout genre, Trois, Deux, Bibi, Cousine Sidonie, Cousine Aglaé et Pétunia arrivèrent près du reste de la Smala pour constater que :

Un) Suprême prêchait, perché sur les fauteuils en velours rouge du salon d’attente, que « Aimer est plus fort que d’être aimé », en massacrant Balavoine au passage.

Deux) Depuis son mariage, Jamie-hince-version-blonde tenait bien moins l’alcool qu’auparavant et venait de vomir dans le sac à mains de Tante Dinde.

Trois) Cousin Edmond dormait tranquillement la tête sur les genoux de Quatre qui snapchatait avec Lord, absent pour cause de « surmenage amoureux ».

Quatre) Personne n’avait envie de rentrer à la Casbah.

C’est alors que Cousin Edmond hurla « Allez, ma Dinde d’amour, c’est aujourd’hui ou jamais que tu me donnes ta main ! » qui fit évanouir de joie Cousines Sidonie et Aglaé.


***
Épisode suivant : Quand Trois prépare Tante Dinde à la soirée de ses fiançailles avec, en appui, des conseillers du « tonnerre ».