Wednesday, September 06, 2017

[Humour] Le retour des aventures de la Smala - Quand Deux demande le voisin en mariage et qu’il accepte (le malheureux)!


Épisode précédent : Quand Cousin Edmond fait la cour à Tante Dinde et que Suprême s’en mêle !


*** 

En attendant le 18e anniversaire de Trois qui ne lâchait plus « son roudoudou d’amour fou », qui, lui-même, la collait à la culotte pour éviter qu’elle « n’aille conter fleurette à un demeuré non suprêmique ! », la Smala décida de s’accorder quelques jours de tranquillité « en bord de mer »… 


Arrivés en formation tortue sur la plage de Royan, après que la Mairie ait formulé un avis d’urgence générale à tous les vacanciers pour « envahissement smalesque dangereux », la Smala s’installa sur la plage avec bouées canard, parasols décalés, transats en toile, matelas pneumatiques et autres serviettes de plage XXL. Après la monopolisation du dixième de la plage, « à l’extrême gauche du site, en fait, c’est la plage de st George Didonne, je vous le signale au cas où, ignares ! », lança Pétunia énervée comme un pou depuis qu’elle avait remarqué que son bikini la « serrait aux entournures », Deux demanda la parole pour une « annonce méga importante pour son avenir ». 

« Il était dit que nous ne serons jamais tranquilles dans cette famille » Hurla Trois qui n’arrivait plus à comprendre pourquoi 1. Suprême avait ressorti son costume à mariages, 2. Quatre et Lord découpaient des petits cœurs, 3. Cousin Edmond récitait les poèmes « osés » de Louise Labé en se regardant dans le miroir de la glacière.

« Je vais me marier ! » Hurla Deux avec un mégaphone. 

« Elle, quoi ? Pauvres de nous ! » Glissa Cousine Sidonie à Tante Dinde qui roucoulait comme une pintade en lisant le énième sonnet composé par Cousin Edmond. 

« Je vais me marier ! Me marier ! Me mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiier ! » Gueula-t-elle à nouveau, réveillant ainsi Suprême qui s’était assoupi sur l’épaule de Trois qui comptait les petits cœurs des deux « dingos ». 

« Qui ça ? Qui se marie Mon pommier ? » Demanda Suprême en vérifiant si son livre « la Génétique pour les nuls » était toujours sous son pliant, il entendait essayer de comprendre où, précisément, la génétique avait « foiré » dans la Smala.

« Deux épouse quelqu’un ! » Répondit Trois.

« Ah, bon, j’ai cru que c’était grave ! Je peux me rendormir alors ! » Répondit-il en se recalant sur Trois.

« Je me marie, Ô Suprême, et je souhaite que tu me mènes jusqu’à l’autel ! » Demanda Deux qui agitait son doigt afin que tout le monde observe la bague « avec un diamant et gravée, mon amour ».

« Demande à Un, et laisse-moi dormir ! J’ai déjà conduit mon Bibi d’amour chéri à moi, ma fifille, ma perfection, l’extension de moi-même, je suis trop ému pour remettre ça ! » Répliqua Suprême tout en observant de plus près ladite bague.

« Un ? » Plaida Deux alors que ce dernier faisait semblant de dormir un casque collé aux oreilles.

« C’est qui le maboule qui veut t’épouser ? » Questionna Cousin Edmond qui tenait la main de Tante Dinde avec délectation. 

« Jolicoeur, c’est le voisin de Pétunia ! » Dit-elle en gloussant.

« Non, sérieux, il s’appelle Jolicoeur ? » Lança Quatre à Bibi qui venait de googler « comment marier une cruche en dix points essentiels ». 

« Il est beau comme un cœur et comme sexy comme un camion » Répliqua Deux.

« Et accessoirement routier ! » Souffla Pétunia qui avait eu le choc de sa vie en voyant débarquer Jolicoeur habillé en biker du dimanche avec un t-shirt « Casimir pour toujours », d’un orange bien vif, le dimanche précédent. 

Après que Deux eut expliqué mais, où, quand, comment, pourquoi, ah bon, merdus, et ?, à tout le monde (« oui, sur une aire d’autoroute, deux mois, dans les toilettes, l’amour, oui, oui, on se marie »), Cousin Edmond fut sollicité, en tant que chef du chef des chefs du chef de la Smala, pour rendre un avis « favorable ou non » à l’union de Deux et de Jolicoeur. 

Il fut convenu de rencontrer « l’oiseau » avant et Deux précisa qu’elle avait déjà fait sa demande.

« Elle a quoi ? Elle l’a demandé en mariage ? Mais c’est n’importe quoi ! » Gueula Trois qui essuyait la bave sur la joue de Suprême, lequel en sursautant, se coinça les doigts dans les jointures du pliant, et hurla un « punaise des bois, mon pommier, moins fort, je cogite, merdus ! ». 

« Il a accepté » Répondit Deux fière d’elle.

« Le pauvret ! Il est au courant ? » Glissa Jamie-hince-version-blonde à Bibi qui montrait le fruit de ses recherches à Lord of the Rings qui, lui-même, partageait son sentiment profond avec cette dernière « Elle va nous pourrir l’année avec sa cérémonie bling bling cagolasse ! »….

« TheTop » Souffla Quatre à Bibi. « Il faut que TheTop soit à la manœuvre, sinon, on risque de se retrouver sur une aire d’autoroute en plein mois d’août avec des vacanciers tous pourris et une indigestion ».

« Insolation ! » Rectifia Lord.

« Oui, aussi » Persista Quatre.

« Alors, j’ai la permission, Cousin Edmond, s’il te plaîîîîîîîîîît ! » Implora Deux.

« Nous allons le rencontrer, puis nous fixerons les modalités de mariage selon l’article 435-3-5 alinéa 19 du Code de la Smala, n’est-ce pas Pétunia ? » Répondit Cousin Edmond en bouffant Tante Dinde des yeux.

« Oh Chef ! » Gueula Pétunia sous le regard halluciné des quelques touristes présents.

« Oh ! Elle fait sa première de la classe ! » Râla Trois.

« Laisse, mon choubichou chéri, tu es la première dans mon cœur » Susurra Suprême avec un sourire niais.



***


Prochain épisode : Trois, Deux, Bibi, Cousine Sidonie, Cousine Aglaé et Pétunia s’en vont en croisière pour faire plaisir à Deux « qui est amoureuuuuuuuuuuuuse » et finissent par être les reines du paquebot ! 1ère partie



 

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !