Sunday, July 16, 2017

[Artiste] Présentation d'une auteur... Cassandra Bouclé....



Il y a quelques longues semaines, j’ai été contactée directement par cette jeune auteur qui m’a proposé de lire son dernier roman ; Au vu du dossier de presse, j’ai été intéressée et je lui ai indiqué avoir d’autres projets urgents mais que je lui donnerai mon avis et, sûrement, que je lui ouvrirais une fenêtre sur mon blog.
Sa maison d’édition était aussi celle d’un de mes connaissances (Laure Mezarigue « Cybermonde »)… donc… je ne pouvais pas refuser. 

Voilà qui est fait. Si on ne s’aide pas entre auteur…

Cassandra, bonjour, merci de m’avoir contacté il y a quelques semaines pour cette proposition de lecture de votre dernier roman « Une Si Jolie Maison », et, également, d’avoir accepté cette interview afin de présenter, votre travail. Pour commencer, pouvez-vous nous en dire plus sur vous en tant qu’auteur ?

Bonjour.
Merci à vous d’avoir lu mon livre.
Je suis une jeune auteur de 28 ans, je viens tout juste de commencer l’année dernière. Pourtant j’écris depuis mon enfance. Mais à cause de mon manque de confiance, je n’ai jamais osé publier mes livres (NDLR : tiens, tiens...). Toutefois, un jour je me suis lancé un défi, celui de faire publier mon livre « l’été d’un chien ». Après de nombreux refus, une maison d’édition m’a donné le feu vert et l’a publié en tant que e-book. Sur le moment, j’étais très heureuse, et je me suis dit que c’était le premier pas vers mon rêve de toujours, devenir auteur. Dans la foulée, j’ai envoyé d’autres manuscrits et j’ai eu des réponses positives.
Aujourd’hui, j’ai décidé de continuer l’aventure, en espérant peut-être en vivre. Mais ça, c’est une autre histoire.

L’écriture est-elle votre principale occupation ?

Je dirais oui et non. J’écris tous les jours. Mais je fais aussi de la peinture, du crochet, de la couture. J’ai même un blog et une chaîne You Tube que je mets régulièrement à jour. Ces petits moments de création me permettent de reposer mon cerveau. J’adore écrire, mais je suis aussi très manuelle.

Comment vous est-venue cette idée de maison, qui n’est pas vraiment une « si jolie » maison ? Une expérience perso ?

Une si jolie maison est inspirée d’une histoire vraie, une famille a vraiment vécu dans une telle maison. J’ai bien sûr rajouté quelques scènes effrayantes, mais les sentiments sont là. J’ai également vécu une partie de mon enfance dans une maison avec une « âme » si on peut le dire, sauf qu’elle n’était pas maléfique. 
À cause de ça, j’aime énormément les vieilles pierres. Je me suis toujours dit que j’aimerais écrire une histoire sur une maison hantée. J’avais même fait une petite nouvelle quand j’étais adolescente sur le sujet. Par contre, l’idée du journal intime vient d’un membre de ma famille.

Comment avez-vous travaillé en amont ?

La première chose que j’ai faite a été de récupérer le plus de renseignements possible sur cette fameuse maison, puis j’ai lu quelques livres sur les bâtiments hantés.

Comment composez-vous vos romans ? Avez-vous un plan précis ?

Avant d’écrire un roman, je fais les fiches des personnages, la carte des lieux pour pouvoir me situer dans l’histoire, puis je fais le plan détaillé du livre chapitre par chapitre. Parfois, un cahier entier est rempli juste pour créer l’univers du livre. Je note aussi les idées qui me viennent au fil du temps.

Pouvez-vous nous présenter votre roman comme si vous aviez les lecteurs en face de vous ? Que vous nous diriez-vous ? Et quel passage choisiriez-vous pour nous donner envie ?

Si je devais présenter mon livre, je dirais qu’une si jolie maison raconte l’histoire d’une famille qui décide de déménager dans une nouvelle maison pour briser leur routine. Par chance, il trouve rapidement la perle, celle qui fait tant rêver. Un magnifique jardin, une belle façade, de grandes pièces, de quoi vivre des moments heureux. Sauf, que ce rêve se transforme vite en cauchemars, à cause d’une force étrange qui fait tout pour détruire ce bonheur.
On suit cette histoire de deux points de vue. Celui de la mère via son journal intime et par les yeux de Camilla qui fera tout pour sauver sa famille.

Un de mes passages préférés est celui-ci :
« Je crois bien que c'est à ce moment-là que maman s'en est rendue compte. Anton parlait tout seul. Nous nous sommes jeté un coup d’œil, elle n'a rien dit, moi non plus. Son regard avait pris une drôle de couleur comme s'il s'était brusquement réveillé après des années de sommeil. Elle est restée accroupie, des Legos dans le creux de sa main, observant, je devrais dire, décortiquant les gestes de son fils. 
Je suppose que c'est comme, lorsque l’on regarde intensément un objet pour le dépouiller de tous ses détails. J'ai déjà fait ça, la sensation est bizarre. J'ai juste récolté un bon mal de tête et puis cette impression d'être une toute petite chose perdue, devant des meubles aux dimensions gigantesques. Ce ne sont que des effets d'optiques, mais quelle ivresse ! Aussi puissante que les fonds de verre abandonnés sur la table du salon. (Une expérience de jeunesse qui m'a fait détester l'alcool tout le reste de ma vie, sauf le cognac pour les langoustines.)
Maman n'était ni inquiète, ni effrayée, seulement curieuse. Étonnant n'est-ce pas de découvrir son fils en plein bavardage avec on ne sait qui ?
« Tiens, prends ça », et il tend un jouet dans le vide. L'espace d'un instant, on aurait pu croire que le Lego s'envolerait dans les airs, comme si, par une formule magique « ô temps suspend ton vol », le cube rouge restait coincé une seconde dans l'espace.
Bien sûr, ce ne fut pas le cas. Je me dis parfois que mon imagination dépasse les bornes. La formule magique s'est transformée en un joyeux « t'as la cervelle qui déraille, ma fille. »»


Possédant, moi-même, une maison familiale chargée en souvenirs et légendes, mettriez-vous ce roman dans les mains de ceux qui veulent acheter une maison ?  

Oui. Pas pour dire que chaque maison est hantée et qu’il faut être prudent. Mais plus pour dire qu’un bâtiment peut avoir une histoire, une âme. À cause de ça, il arrive parfois qu’un lien se crée ou non avec les propriétaires. Le jour où j’ai déménagé de ma maison d’enfance, j’ai vraiment subi une grande perte, même encore aujourd’hui elle me manque. Le plus étonnant, c’est que ce sentiment a touché chaque membre de ma famille. Comme si cette vieille maison de pierres faisait partie de notre famille. Au sein d’une famille, une maison a son importance.

Avez-vous un projet de roman à venir ?

J’ai plusieurs projets en route, le premier est un livre de recettes pour les animaux. Le second est un livre parlant d’un petit village de campagne fictif, et le troisième a un thème plus futuriste, pop culture et horreur. J’espère les voir publier en 2018.

Où peut-on trouver vos ouvrages sur la Toile ?

Vous pouvez trouver l’été d’un chien sur la Fnac, Amazon… Sur tous les sites vendant des e-book et le site de mon éditeur Bookless-édition.

Une si jolie maison peut être commandée en librairie ou sur le site de mon éditeur : RROYZZ édition.
Le journal du petit cancrelat, un album jeunesse, peut aussi être commandé en librairie, sur internet (Fnac, Amazon…) et le site YIL édition.

Puis, mon dernier roman, qui vient de sortir, le cœur d’un chat vagabond, peut être commandé en librairie, sur internet en version papier ou ebook (Cultura, Amazon, Fnac…) et sur le site de Nanachi édition.

Merci pour cette interview et d’avoir lu mon livre. J’espère que d’autres personnes poseront leurs yeux sur mes écrits. 

Bonne lecture.

Différents liens :


Livres :

-          Une si jolie maison 

-          L’été d’un  chien 

-          Le journal du petit cancrelat

-          Le cœur d’un chat vagabond


Je pense que cela ne peut que donner envie aux futurs acquéreurs d’une maison, ou ceux qui ont se faire peur, ou encore ceux qui veulent découvrir un nouvel auteur…

Mon avis paraîtra dans la P.A.L. de juillet, publiée le 18 juillet prochain. 

Bonne lecture et si vous avez des maisons hantées ou non, prenez-en soin, elles ont une véritable âme et peuvent (comme la mienne) vous protéger et vous aimer... (si, si, je vous assure !!).


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !