Friday, May 19, 2017

[Lecture] Ma P.A.L. du mois dernier - Spécial Salon du Livre Paris



Je vais être honnêtement, je n’ai pas lu toute la P.A.L du mois… Je veux bien aimer lire mais j’ai d’autres occupations chronophages (heureusement ? Malheureusement ?).


Cependant, suite à ma promenade au Salon du Livre de Paris, j’ai eu l’occasion de me procurer quelques ouvrages et je souhaitais les présenter…


Voici donc les nouveaux trésors qui ont, encore, chargé un peu plus ma bibliothèque temporaire (oui, le lieu unique de rassemblement est en Périgord, mais encore faudrait-il que je prévoie un camion de déménagement !) :


« Le Talon de Fer » de Jack London aux éditions Le Temps des Cerises : 


Premièrement, comment résister à Jack London ? Ce type fait partie des auteurs/explorateurs qui ont donné à la petite fille que j’étais l’ouverture d’esprit et la volonté d’imagination… 

Lui et son « Croc-Blanc » et Paul-Emile Victor et son « Boréal » étaient mes histoires du soir préférées (avec le Club des Cinq, Peter Pan, Le Tour du Monde en 80 jours etc.). Deuxièmement, comment ne pas acheter un livre à une maison qui s’appelle Le Temps des Cerises et dont les livres sont aussi beaux que bons. Enfin, Jack London, merdus ! 


Le fait qu’il y ait les annotations de son éditeur originel, des illustrations et ce texte, était la gageure d’un bon moment de lecture. Je confirme ! 

 


Les Frères Joseph de Serge Revel aux éditions Rouergue : 


L'histoire a été écrite à partir des notes de son grand-père blessé à Fleury, à côté de Verdun, et de centaines de lettres échangées entre les poilus et leurs familles. L’auteur imagine alors le destin exemplaire de quatre frères pris dans la tragédie de la Grande Guerre et de leur famille paysanne. L’histoire de cette fratrie, frappée par la Grande Guerre, m’a attiré ! Et j'ai bien fait. Quel bel hommage aux poilus, à leurs conditions effroyables et à ceux qui sont revenus traumatisés, blessés, mortifiés... Et j'ai bien pensé à Mon Louis... car ironie du sort, un des frères s'appelle Louis-Joseph.....

En sus, les Éditions de Rouergue, c’est toujours un gage de sérieux et de bonnes publications. 


J’ai découvert aussi les Éditions du Sonneur, petite maison qui m’a plu et dont j’ai pu tâter les productions longuement. Parmi mes coups de cœur, je n’ai pas pu résister à ces deux livres-là :  Jack London (qui a dit encore ?) avec « Construire une maison » et Émile Zola « Comment bien mourir ».


 Alors, Zola étant ma bête noire (lire ici ou ici !), je me suis dit que commencer par un petit bouquin de quelques pages allait me mener à lire (enfin !) un roman du grand écrivain. J’ai beau lire son « J’accuse », je suis bloquée sur ses productions littéraires (honte sur moi, je sais !).


Ces petits livres sont pratiques, bien faits et originaux… suffisamment pour atterrir dans ma bibliothèque familiale et faire la joie de tous !


J’en viens maintenant à LA découverte du salon : Maryline Martin
 

Comme je l’ai évoqué sur mon compte-rendu publié ici, suite à mon escapade à Paris en mars dernier, j’avais sympathisé avec cet auteur dont je ne connaissais ni l’existence, ni le nom avant que je la revoie sur le stand de son éditeur. Elle m’avait paru drôle, pertinente et je n’avais retenu que son prénom « Maryline ». 

Nous avons discuté, et j’ai décidé de lire ses deux premiers romans « Les Dames du Chemin » et « L’horizon de Blanche ».

 



Pour être honnête, j’ai dévoré les deux, mais j’ai eu un gros coup de cœur pour les Dames. Ces nouvelles sur un thème particulier à chaque fois, en lien, évidemment avec La Grande Guerre, sont bien écrites, fortes de sens et de sensibilité, drôles, touchantes et restent dans la tête et le cœur ; N’est-ce pas ce qu’on demande à un auteur ? De laisser une trace dans notre vie littéraire.


Inutile de vous dire que cet auteur est désormais parmi ceux que je suivrai à l’avenir. 


L’ironie du sort veut qu’elle soit née à Angoulême ! Comme quoi ! Je l’ai présentée dernièrement sur le blog et j’en parlerai plus longuement sur les ondes de Liberté FM en mai !

Il y a aussi Les Indésirables de Diane Ducret : un pur bijou que j'évoquerai le mois prochain !!! 




Voilà pour ma P.A.L. du mois dernier et un peu de ce mois-ci.


Bon, outre ces livres, j’ai toujours mon stock de livres d’Histoire me servant d’appuis (d’accoudoir ?) pour le Volet 3 du triptyque, mais je vous épargne la vision de cette Tour de Pise !


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog