Saturday, April 01, 2017

[Humour] Suite d'une discussion entre le coeur et le cerveau : Ça monte, je le sens !




-  Perso, moi, je ne réponds plus de rien. Voilà, c’est dit !

-  Petit cœur, que se passe-t-il ? 

-  Ah, toi la rate, ne vas pas m’ulcérer, c’est déjà assez difficile comme ça ! 

-  Que se passe-t-il ? Et pour ta gouverne, moi, je ne m’ulcère pas ! Je suis un organe « normal », moi !

-  Si tu dis ça pour l’imbécile d’estomac, je te confirme que tu es normal ! 

-  Petit cœur, tu m’as l’air un peu, comment dire, au bord de l’explosion !

-  Si je n’avais pas conscience que ça allait tout saloper dans l’édifice, je me ferais bien sauter !

-  Allez, fais pas ton rebelle, raconte-moi ! 

-  D’accord, mais chut, hein, je ne veux pas lancer l’hystérie de la tuyauterie, tu les connais, quand ils commencent, on en a pour des jours entiers de nettoyage et de négociations !

-  Ouais, tu m’étonnes ! La dernière fois, j’ai dû avaler de l’alcool à 90° pour éviter toute contamination ! 

-  Bon, voilà, pour une raison que je ne m’explique pas, mon Cerveau chéri a démissionné officiellement et a laissé les rênes à l’Aire de Broca. Cette dernière qui est une grosse nouille idiote, a engagé l’hôte dans une espèce de chasse au garçon complétement débile ! Non, mais OH ! et mon cœur, mes sentiments ! En sus, l’hôte pleure tous les soirs, car entre l’alcool, la bouffe (elle dîne tous les soirs avec un mec différent !) et la fatigue (elle a repris le sport en salles, quatre fois par semaine, on croit rêver !), elle ne rentre plus dans le Jeans skinny à trous ; Alors, elle pleure, soupire, se mouche, et a des hauts le cœur ! 

-  Aïe ! mais, pourquoi elle va à la salle ? 

-  Elle veut passer l’été dans les robes courtes achetées il y a dix ans ! Quand elle était jeune, mince et belle !

-  Oh putain, mais elle est folle l’Aire ou quoi ?

-  C’est le printemps, ça lui monte au cerveau !

-  Ha ha ha ! ça lui monte au cerveau !!! Arrête, je vais m’étouffer !

-  Et l’autre dictateur, il fait quoi ? Eh ben, RIEN ! Il glandouille, le crétin ! Il s’instruit ! Il relit Boileau ! Non, mais tu le crois, toi ? Relire Boileau ! Il a que ça à faire ou quoi ?

-  C’est indigeste ça le boileau, non ?

-  Pas le bouleau, Nicolas Boileau ! Mais pourquoi je m’adresse à des incultes ! J’appelle un chat, un chat !

-  Hein ? 

-  C’est de Boileau dans les Satires, moi aussi, je connais mes classiques, merdus !

-  Petit cœur, tu te calmes… et si tu lui récitais de la poésie au cerveau ? Il va roucouler, ça va l’énerver et il va reprendre sa dictature ! ça va monter, je le sens !

-  Je suis abasourdi par tant de conneries, mais ce n’est pas con ! 

-  C’est con ou pas, alors ? Je ne capte rien !

-  Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage….

-  Hein ?

-  Boileau !

-  Putain ! Il faut que je l’ajoute à ma liste de Noël !

-  Ajoutez quelquefois, et souvent effacez !

-  Hein ! 

-  Dégage la rate ! Inculte, va !

-  Ça monte, ça monte ! je le sens !

-  Ta gueule !


*Merci à M. Boileau pour l’emprunt dans « L’Art Poétique » 1674 et « Les Satires »

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Si vous souhaitez acquérir un exemplaire de ma biographie sur Louis.....

Si vous souhaitez acquérir un exemplaire de ma biographie sur Louis.....
Louis Geandreau et moi, c'est une longue histoire d'amour... qui, désormais, est publique (et publiée !)

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !