Tuesday, March 21, 2017

[Livres] Karl et Nina, présentation et quelques détails !

Tout d’abord, et parce que j’en connais qui vont l’exprimer : 
 Oui, il existe une « Team Karl » !
Ce sont par ailleurs les mêmes que la « Team Dimitri » qui couinaient à la sortie de « Liverpool Connexion ».

Je rappelle, toutefois, que je n’ai pas vocation à créer des personnages masculins ayant tant de fans, puisque, je le signale, à nouveau, « Pas touche à Dimitri et Karl » - ne parlons même pas du prochain !- .

Mais, certains « fans », après avoir demandé (et obtenu, lien ici) la playlist qui m’a accompagnée lors de la rédaction de ce roman, ont demandé plus de détails.

Voici donc les arcanes de « Karl et Nina » et les questions posées :


Karl existe-il ?

Non, enfin, peut-être a-t-il existé mais ni dans ce village, ni dans les alentours. Un « Karl » soldat était bien cantonné dans le coin mais il n’y a aucun rapport. Karl est sorti de mon imagination, comme Nina ; Toutefois, il est le seul qui n’a aucune ramification avec une personne vivante.

Nina étant, quant à elle, l’amalgame de plusieurs femmes rencontrées çà et là et des histoires entendues depuis mon enfance.


Qui était Karl dans ton imaginaire ?


Alors, je n’écris jamais mes personnages par rapport à un tiers (ni acteur, ni chanteur, ni voisin de palier), mais il arrive qu’aux détours d’un reportage/film/concert/et plus si affinités, je rencontre « le personnage parfait ». Bien sûr, après la publication du roman, je m’amuse à faire un casting rêvé des personnages masculins.

Karl, comme Dimitri, a eu droit à cette incarnation. Même si, pour Dimitri, la personne choisie n’est pas à proprement parler mon premier choix mais un bien beau spécimen quand même (Paul Bettany pour ceux qui débarquent !).

Pour Karl, c’est un acteur allemand qui remporte la palme ; et croyez-moi, c’est un pur hasard ! Je couine depuis 2009 dès que je le vois à l’écran, mais il ne s’est imposé qu’à la première relecture du roman.

Cet acteur est Alexander Fehling (je sais que ça va hurler dans certaines chaumières !).



La couverture était-elle celle que tu voulais?

En fait, non, à la base c’est cette photo que je souhaitais mettre mais finalement, je suis très contente du résultat final… les deux documents étant des documents personnels.


La maison (photo issue de l'album familial) a servi pour illustrer la maison de Nina. 



Qui ou quoi t’a inspiré cette histoire ?

Une image dans un reportage télévisuelle et une photo de George Rodger que j’ai toujours aimée.

J’avais 12 ans quand j'ai vu cette photo pour la première fois dans un magazine d’Histoire et je l’avais découpée.

Droits réservés : George Rodger/Magnum

Petit à petit, l’histoire est arrivée. Depuis, j’ai fait une capture d’image et je la garde toujours dans mon ordi. Le soldat qui regarde vers le photographe est le déclencheur du personnage de Karl.

Tous droits réservés

Tout comme ce jeune soldat les bras en l’air a influencé le personnage de Gerhart. 

Tous droits réservés 
Y aura-t-il une suite (la captivité de Karl par exemple) ?

Non, pas directement. En fait, Karl et Nina est le volet 1 d’un « Triptyque devoir de mémoire » où un seul personnage fera la liaison entre les trois volets.

Évidemment, cela porte sur la période de la seconde guerre mondiale mais à des époques différentes pour l’aborder.

Le volet 2 est déjà écrit. Le volet 3 suit (il est déjà détaillé dans un cahier et la rédaction est en cours !).

Les deux ont déjà leurs titres.

 
Pourquoi le Périgord comme base ?

Autant écrire sur les endroits que je connais le mieux ! En outre, il me fallait un village et non une ville, des bois, des étendus, des lieux symboliques et un contexte historique fort non loin.

Je ne vous cacherai pas que Saint Martial est un lieu réel dans lequel j’ai imaginé une histoire d’amour irréelle avec des évènements existants !


Pourquoi avoir modifié le nom d’un lieu ?

C’est volontaire. Je voulais associer le nom de famille choisi (Boissière) à ce lieu grandement connu (Boisserie); Cela aurait pu être le château dans le village ou encore Brianson. Tant pis pour Gandillac, même si j’ai une grande tendresse pour cet endroit. J’aurais pu garder son appellation mais c’est ce lieu-dit qui a perdu à la courte-paille quant au changement de nom ! Quoiqu’il en soit, les personnes du canton, au vu de la description, ont bien reconnu le château.


Pourquoi Karl et Nina et non pas Nina et Karl, puisque c’est l’histoire de Nina ?

Parce que, pour moi, le fil rouge de ce roman, c’est Karl, pas Nina. Sans Karl, pas d’histoire, ni d’Histoire.

Et puis, honnêtement, cela sonne mieux « Karl et Nina », non ? Et parce que, aussi, c’est lui qui est arrivé en premier dans mon cerveau, avec la lettre (en appendice) ; lettre qui, par ailleurs, ouvrait le roman dans la première mouture.


Y’avait-il un autre titre ?

Non. Soit le titre s’impose d’emblée avant ma rédaction, soit le roman n’est pas bon.

Quand j’hésite sur un titre, ou lui donne un nom provisoire, je m’aperçois que cela ne tient pas la route et que le roman est « secondaire » et qu’il va nécessiter plus de travail que prévu ; En général, j’écris sur 2 ou 3 mois un roman avec titre… Sans, c’est carrément dix mois minimum entre lecture, retouche, relecture, correction et modifications…

Que cela soit « Liverpool Connexion », « Noble Semaine(s) en Famille(s) » ou « Karl et Nina » (mes trois romans publiés), tous les titres ont défini la ligne directrice, bien avant l’arrivée des personnages (sauf Dimitri).

Idem pour trois autres romans (non publiés) et les volets 2 et 3. Les titres étaient là en premier, ce qui augure que du bon (tout du moins, je l’espère).

Surtout l’ensemble des romans écrits jusqu’à présent (publiés ou non), seul un a nécessité l’intervention de mon Jiminy Cricket pour le nommer ; Et encore, nous ne sommes toutes les deux pas totalement satisfaites.

Voilà, ce que je pouvais dire de plus…



D’autres questions ?
Plus d'infos ? Cliquez ici
où le trouver :
  1. courrier (avec chèque)
  2. internet (virements directs, Paypal à partir de notre adresse messagerie et leur compte ouvert à Paypal, ...)
  3. points de ventes Dordogne et limitrophes, France par l'intermédiaire du point de vente du client/livraisons directes en Dordogne
  4. commandes à P.L.B. diffusion distribution, 26 Place de l'Hôtel de Ville, 24 260 Le Bugue, editplb@orange.fr, 05 53 13 29 69 (laisser un message).
https://www.amazon.fr/Karl-Nina-Lisa-Giraud-Taylor/dp/2869521022/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1489611983&sr=8-1&keywords=karl+et+nina



2 comments:

  1. Article très intéressant pour en savoir un peu plus sur Karl et Nina et sur votre façon d'écrire.
    Karl et Nina est une très belle histoire, que l'on dévore !! Vivement la publication des deux volets suivants !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merciiiik...
      Je savais que vous apprécieriez cet article !!
      L'acteur correspond-t-il à "votre"Karl ??

      Delete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !