Monday, August 08, 2016

[Humour] Suite d'une discussion entre le coeur et le cerveau : Tout le monde se repose !



- C’est calme, non, petit cœur ? 

- Oui, on est bien, hein ? C’est l’été. Toi, en bas, ça va ? 

- Oui, depuis que le duodénum a arrêté sa fixette sur l’estomac, je revis un transit idéal. Ces deux-là, quand ils se détestent, je passe toujours un sale quart d’heure.

- Et là ? 

- Ils roucoulent comme des tourterelles. C’est marrant, l’été ! Tout le monde est gentil, souriant, agréable… rien ne vient faire ballonner l’ensemble, ni contrarier ce pauvre estomac. 

- Ici, pareil, le repos intégral. Même mes exercices de cardio sont pris avec détachement, et sans stress. Notre hôte sourit en faisant du sport, c’est dire ! En sus, elle entretient bien son gainage avec l’objet de mon désir depuis le mois de juin. Tiens, y’a pas que les tourterelles qui batifolent !
- Ha ha ha !! l’été, il fait chaud, le peu de vêtements donne des idées à tout le monde… C’est bien les vacances, quand même, hein petit cœur ?

- Tu l’as dit mon intestin ! On est bien….

- Putain, on se fait chier, ici ! C’est pas possible de s’emmerder autant !

- Le dictateur ! Merdus, je me case, il va briser l’ambiance !

- Hein, l’intestin ! C’est bien calme en bas. Je n’ai recensé aucune demande d’intervention en urgence pour « remontée acide » ou « régulation transitoire d’aliments non assimilés » ! C’est quoi ce bordel ? Personne ne bosse ou quoi ?

- On est en vacances, mon cerveau chéri ! On se repose !

- Vous faites quoi ? Du repos ? Non, mais ça va pas la tête ?

- Hihii, le cerveau, la tête, il est drôle !

- Toi, l’intestin, ta gueule, sinon je stoppe la régulation !

- Oh, allez, ça fait deux jours, c’est trop bon !

- Deux jours ? DEUX JOURS ? Mais je m’emmerde, moi ! Les aires de Broca et Wernicke sont actuellement en « séminaire d’approfondissement des travaux de Szuprowicz sur l’acquisition de connaissances ». Elles feraient n’importe quoi pour se faire mousser, ces deux-là !

- Ah, ouais, c’est costaud, ce séminaire ! Je ne capte rien ! C’est qui ?

- Pff, un de ces mecs qui polluent les étagères là-haut ! Elles cumulent de ces données ces deux-là, ça frôle le divin !

- Ben, moi, ça me fatigue d’avance. Déjà que lorsqu’elles ont parlé du bouquin sur l’intestin, j’ai eu l’impression que tout était de ma faute…

- Lequel ? Parce que les deux dans-quel-état-j’erre ont un peu explosé le budget sur le sujet ? Celui de Joly ?

- Hein ?

- « Intestin, un deuxième cerveau », même si je trouve le titre ronflant et peu en adéquation avec la réalité : QUI gouverne dans la baraque !

- Non, c’est un truc avec « mal aimé »…

- Ah, ouais, celui de Enders « le charme discret de l’intestin ou tout sur un organe mal aimé »… Tu parles ! Le charme ? Discret ? N’importe quoi

- Je suis hyper méga sensible, attention !

- Ouais, t’es surtout un emmerdeur, oui ! Tu pourris la vie de tout le monde avec des états d’âme sans fin !

- Sans faim, aussi !

- Petit cœur, ta gueule, il va bouder !

- Je suis un être sensible, plein de recoins et de merveilles insoupçonnés !

- Un long –trop- boyau qui prend trop de place et qui émet des bruits bizarres dans l’édifice et n’en fait qu’à sa tête, si je peux m’exprimer ainsi !

- Je boude, c’est officiel ! Je suis mal considéré, petit cœur ! T’as vu ?

- Le boulet !

- C’est l’été, mon intestin chéri, tout va bien, on se détend !

- Heu, pas trop la détente pour lui, après c’est la merde !

- Tu vois, il me déprécie ! Personne ne m’aime !

- Oh, purjette ! C’est pas vrai, ça ! MERDE ! On était bien, tranquilles, à la fraîche, et là, tout d’un coup, c’est l’anarchie, l’hystérie collective ! J’en ai marre ! Je vous le dis, je vais couper l’arrivée de sang dans les vaisseaux, ça va vous apprendre la vie !

- Du calme, petit cœur, moi je t’aime !

- Bon, alors, si tu m’aimes, tu retournes à ton transat et tu respires à fond… Surtout que le grand mariage et le dîner qui va avec est prévu pour dans dix jours, autant te dire que tu vas déguster !

- Ciao !

- Ouais, salut, le boulet ! Petit cœur, c’est moi ou il est tout irritable, ce boyau ?

- Pfff… vos gamineries, j’en ai soupé !

- Petit cœur, allez, fais risette à ton cerveau d’amour !

- Aujourd’hui, peut-être, ou alors demain !!!

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !