Sunday, August 07, 2016

[Cinéma] Ma sélection de sorties ciné que je ne louperai pas en août 2016 et ceux que j’ai déjà vus






D’accord, je vous l’accorde, entre le (beau) temps, les vacances, la fin de l’Euro 2016, le Tour de France, les J.O. qui s’annoncent, l’horreur de l’attentat de Nice, et tout ce qui en découle… notre esprit n’avait pas vraiment trop envie de penser à des choses légères, mais quoi de mieux qu’un film pour « oublier » pendant la projection (merci de couper vos portables dans la salle, ces « lucioles » sont insupportables !) tous les affres de ce monde ou tout simplement de faire une pause chaleur.

Alors, slalomant entre tout cela, j’ai pu voir quelques films mais pas autant que je l’aurais voulu.

Cependant, c’est aussi les vacances estivales pour moi, dans mon trou perdu et j’ai préparé ma liste au cas où je croise une salle climatisée avec une programmation autre que moyenâgeuse ! 

Voici les films vus


- Le monde de Dory (A. Stanton) : Pauvre Dory ! Visuellement, c’est toujours excellent ! L’humour est bien là et on s’amuse comme des poissons dans l’eau.

- Nos pires voisins 2 (N. Stoller) : Parce que j’avais bien ri au premier et que le couple Seth Rogen et Rose Byrne est excellent ! Ce deuxième opus est toujours aussi loufoque mais les gags sont un peu rouillés ; Reste Zac Efron, drôlissime !

- L’Âge de Glace – Les lois de l’Univers (M. Thurmeier) : J’ai ri comme jamais ! Ils vont me manquer ces imbéciles !!! Mais qu’il est crétin ce Scrat !!!!

- Genius (M. Grandage) : la midinette en moi a soupiré deux minutes chrono dès l’apparition de Jude Law, puis j’ai été happée par l’histoire !

- Viva (P. Breathmach) : Sensible, délicat et particulièrement riche que ce film. C’est intelligent et émouvant. Une belle découverte !

- Colonia (F. Gallenberger) : Le postulat de départ (une secte régie par un ancien nazi servant de lieu de détention et de torture au régime de Pinochet) est bon, le film et la reconstitution aussi, Michael Nyqvist parfait(ement effrayant), Daniel Brühl comme d’habitude (génial, donc)… mais il manque quelque chose… ma chronique à lire ici !



Films pas vus mais qui nécessiteront une séance de rattrapage ou ceux dont j’attendrais la sortie en DVD et/ou en téléchargement (légal of course)



- Irréprochable (S. Marnier) : il semblerait que cela soit aussi inquiétant que pathétique avec une bande-son flippante ! et qu’en cet été, j’ai eu autre chose à faire qu’à me faire peur !

- Le Bon Gros Géant (S. Spielberg) : Un Spielberg est toujours un must-see, non ?

- Elvis & Nixon (L. Johnson) : Kevin Spacey…. Michael Shannon… Va falloir que je me débrouille pour le voir !

- Florence Foster Jenkins (S. Frears) : parce Frears/Streep/Grant ne peut pas être (trop) mauvais, non ?


Voici les films que je veux 
voir impérativement


- Independance Day – Resurgence (R. Emmerich) : oui, ben, oui, en effet, j’aime bien ce genre de film ; ça fait passer cinq minutes (en l’occurrence deux heures) et les images sont (presque) toujours impressionnantes. Reste que l’absence de l’humour de Will Smith à contrôler !
- Guibord s’en va-t-en guerre (P. Falardeau) : L’humour québécois avec l’histoire d’un député qui sonde ses électeurs pour déclarer une guerre… ça promet !

- La Couleur de la victoire (S. Hopkins) : Jesse Owens. Qui n’a pas vu les images de cet athlète aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936 ? En ces temps troublés, le symbole ne peut qu’être porteur, non ?

- Sieranevada (C. Puiu) : le résumé m’a donné très envie de le voir (une famille en plein deuil attend l’heure du repas, repoussé par un pope retardé dans sa formulation de bénédiction)…. Je ne sais pas à quoi m’attendre mais je veux voir cet huis clos !

- La chanson de l’éléphant (C. Binamé) : Idem pour celui-là mais la présence de Bruce Greenwood et Xavier Dolan au générique me porte à le voir !

- Toni Erdmann (M. Ade) : 2h42 pour évoquer la relation père-fille, la volonté d’un contrôle total sur sa vie, et une actrice incroyable (Sandra Hüller).

- Le fils de Jean (P. Lioret) : Parce que les deux derniers films m’avaient plu, je n’hésite pas à voir celui-ci, surtout que la présence de Pierre Deladonchamps est toujours un plus.

- Nocturama (B. Bonello) : Il y a comme un futur / passé immédiat dans ce film qui devait s’appeler Paris est une fête…

- Blood Father (J.F. Richet) : j’avoue, je me fous du résumé, j’y vais pour Mel Gibson.

- La mécanique des fluides (N. Loubeyre) : « Nous sommes devenus des cadavres »… voici ce qu’un réfugié énonce dans ce documentaire. Cela me porte à vouloir visionner ce film.
 
Et vous, entre deux cornets de glace et une sieste, vous avez vu quoi ?


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !