Monday, May 02, 2016

[Humeur] Changer de vie



Sans dévoiler ma vie – là n’est pas le but –, les changements, ça me connaît. 

Néanmoins, je suis moins radicale qu’il n’y paraît. La plupart du temps, je change si je me sens en danger, en surchauffe (ce qui est rare, mon taux d’encaissement au travail est bien au-delà de la moyenne, éducation oblige), ou tout simplement par choix familial.

Alors, oui, suivre Chéri à l’autre bout du monde (de l’Europe, ça suffit amplement) est une des options qui entre dans « changer de vie ». 

Ce qui me plaît dans ce changement, c’est la possibilité donnée de regarder en arrière et de jeter, littéralement, ce qui nous encombre.

Lorsque vous déménagez, dans un premier temps, vous imaginez tout rentrer dans les cartons, y compris vos bandes dessinées de Mickey (« Hors de question que je n’emmène pas mes Mickeys, plutôt mourir ! ») ; Puis, vous faites le point (un devis) avec le gentil (mais pas commode) déménageur et vous demandez à réfléchir (à dégager toutes les merdes avant). 

Qu’est-ce que l’on peut accumuler dans une vie (à deux ou non) !

Outre tous les papiers nécessaires à une vie simple et organisée (ne pas jeter les impôts, ne pas jeter les impôts), à une vie future (ne pas perdre le livret de famille, ne pas perdre de livret de famille) et à tout problème ultérieur (garder sous clé Visa, passeport et autre carte d’identité, au pire demandez à votre banquier un mini-coffre), il y a aussi tout ce qui vous rapporte à vos goûts, votre passé (vingt albums photos, la collection de vinyles, la bibliothèque rose, bleue, verte, etc.), et votre moitié (le ticket de bus avec un cœur dessus, lors du premier rendez-vous, si, si, je le sais, vous l’avez gardé !).

Bref, en deux temps, trois mouvements (enfin une semaine, 24h/24h), vous aurez fait vos cartons et vous aurez, même, la larme à l’œil en regardant l’appartement, vide et propre (sinon, soit vous n’avez plus le cœur –ennuyeux-, soit vous êtes un extraterrestre !). 

L’aventure, c’est l’aventure !

Bon, après, vous ne déménagez pas non plus en pleine forêt amazonienne, ni en Sibérie orientale et, donc, côté aventure, cela sera réduit à trouver la meilleure boulangerie du quartier. 

Cependant, le fait de changer et de jeter provoque souvent un bouleversement en nous. On ne sait pas pourquoi, on pense déracinement, abandon, et solitude dès que quelqu’un nous demande de changer notre cocon de place.

Parce que, peut-être, depuis l’époque des grottes et autres cavernes, chaque individu aime creuser son trou, aménager son habitat et se créer un environnement agréable. Peu de personnes sont capables de vivre seule, sans personne à des kilomètres, sans relation aucune sauf, peut-être avec son docteur de temps en temps. 

Nous sommes, tous, fait pour vivre en communauté, large ou réduite, mais avec un tiers (voire deux pour plus d’animation). 

Mais changer de vie est aussi une bonne chose car elle vous place face à une situation qui bouleverse les autres, les notions reçues, les idées noires, les décisions prises sur un coup de tête et les regrets que l’on se traîne aux pieds (oui, plusieurs).

Changer, ce n’est pas forcément grandir, améliorer ou se bonifier, mais tout simplement accepter de vieillir et de regarder la vie différemment, pour certains aspects.

Car, honnêtement, je suis toujours la fille qui regarde le ciel le matin, apprécie un lever ou un coucher de soleil une tasse de café (thé, chocolat, Irish Coffee, vodka ?) à la maison, plonge dans un roman au bord de l’eau ou sur un banc public, écoute de la musique en rêvassant (qui a dit au Prince charmant ?!), danse les bras en l’air (dans l’intimité), taquine gentiment et rit avec ses amis pour des idioties…

Je veux bien changer de vie, de ville, d’appartement, de standard, de connaissances, d’emploi, de couleur de cheveux, et n’importe quoi d’autre de superficiel, mais je revendique à ne pas changer mes essentiels.

J’ai toujours agi ainsi à vingt-deux mois (mon premier « déménagement ») comme maintenant. 

Je ne change pas, j’aménage, différemment. 

 

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !