Tuesday, April 19, 2016

[Beauté] Je ne bronze pas mais je me soigne !



J’ai la peau d’une rousse dans le corps d’une brune. Autant dire que mes grains de beauté et autres joyeusetés (mes pites de rousseur, par exemple !) n’apprécient que modérément l’arrivée du printemps et de l’été (sans parler de mon allergie aux abeilles, guêpes et autres petites bestioles qui piquent). 

Petite fille, j’étais traînée de force par des parents pouvant faire les lézards dix heures d’affilées sur le sable (blanc ou non), tartinée d’huile de coco, de Monoï et autres crèmes pour bronzer plus vite.

Le grand maximum atteint fut un joli cuivré caramel foncé…. 


J’avais 4/5 ans, mon air "aimable de rebelle en puissance" (merci B !), je portais une jupe courte et un débardeur (merci B, bis) … Autant vous dire que je n’avais pas, encore, le droit à la parole côté habillage (cela a évolué l’année suivante !). 

Plus tard, entre les révisions sur le sable, les concours de Volley-ball, les escapades dans les jolies îles de Méditerranée ou l’Atlantique, les heures passées au bord de l’Océan à scruter mes potes surfeurs, j’ai encore eu maille à partir avec ma peau. Côté protection, c’était t-shirt + crème indice 190+EcranTotal+++++ et l’immuable casquette avec les lunettes de soleil.

Côté hiver, c’était limite l’inconscience pure puisque nous skiions sans lunette, avec un écran total et un bonnet décoratif (allez savoir pourquoi je ne bronzais pas non plus)…

Après mes vingt-cinq ans, suite à un incident physique important, mon métabolisme a été modifié…

Adieu le teint caramel léger-sucé-dix-fois, bonjour le rouge vif, les coups de soleil, le visage pâle et les protections qui vont avec.

Mes bras en juin !

Été comme hiver, donc, je me protège. Déjà, ma crème hydratante n’est jamais en dessous de SPF 30, jamais. En sus, l’été, j’applique, en sous couche, une protection solaire +50 et j’évite le soleil… La réverbération, les ricochets de lumière… Je vire au vampire (sans compter que je déteste la chaleur et que je suffoque régulièrement à plus de 30°, ce qui est légion dans mon coin de France).


Pourtant, qu’est-ce que c’est joli un teint caramel !!

J’ai donc décidé de tricher ! Oh, ça va, je vous entends hurler d’ici ! 

Je triche… avec les produits déjà à bord…

Pour le visage, je n’y peux rien, je suis pâle… mes pites de rousseur abondent dès le printemps (je n’ose pas dire « fleurissent » mais cela pourrait se comprendre), mes yeux virent du noisette habituel à la « noisette tendance mordorée, clair », les cheveux frisottent dès le milieu de la nuit sans maîtrise !

Dès lors, j’utilise quelques subterfuges pour avoir l’air moins « cadavérique » au milieu de tous ces gens bronzés, halés, mordorés, etc.

Sur le visage : Changement de maquillage. Habituellement je suis accrochée à mon duo « rouge à lèvres rouge mat/yeux nus » comme une moule à son rocher…. Dès les beaux jours, j’ajoute un trait d’eye liner, ou j’applique un fard vert (ou bleu) sur ma paupière mobile en appliquant soigneusement un fard plus clair au milieu… des tonnes de mascaras (waterproof, of course), et une touche de gloss sur le rouge mat largement atténué… Je charge un peu mais j’ai l’air moins pâle, ça me plaît bien !



Sur le corps : tricherie en règle. Je passe un lait corporel « bronzant ». Attention, ni auto-bronzant, ni accélérateur, non, juste un lait qui hydrate tout en donnant un teint « hâlé bronze » aux parties recouvertes. Je suis donc « dorée » légèrement mais sûrement… Bon, comme j’oublie une fois sur deux l’application dudit lait, ma base blanche à tendance translucide revient au galop.


Je ne sais pas, vous, mais le côté caramel léger me manque beaucoup….

Et vous ? Comment bronzez-vous ? Quelles sont vos astuces ?


 










Le mois prochain : Petite virée dans ma trousse à maquillage : mes essentiels pour l’été !


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog