Wednesday, March 02, 2016

[Peinture] Le Tableau du mois : Un coin de table - Fantin-Latour



Bien sûr que c’est parce qu’il y a Arthur !

Comment ça, qui ça ? Arthur (Rimbaud pour les intimes !). 

Je le dis d’emblée comme cela c'est fait.... Je pourrais vous expliquer comment je peux passer de longues minutes heures devant ce tableau, mais non... Allez, vous avez un peu compris le but de ma dévotion à Fantin-Latour, non ? (demandez à Meilleure Amie, la dernière fois, elle m’a laissé devant pendant quinze minutes pour aller à la boutique !).

« Un coin de table » est un portrait, peint en 1872, d’un groupe de poètes du 19e siècle, appartenant, notamment, au mouvement Parnassien(1) qui transmet une partie de l’histoire littéraire.

Jugé trop imposant à sa sortie, en raison de ses dimensions (1,60m x 2,20m), il fut critiqué à maintes reprises notamment à propos de la contradiction entre « l’ambition et les dimensions du sujet » et les fondamentaux du mouvement poétique du Parnasse. 

Ce tableau devait être, au départ, un hommage au poète Charles Baudelaire – mort en 1867. Il est pourtant à noter que les hommes réunis ne sont pas au complet, puisque manque, outre Baudelaire, donc, Albert Mérat qui n’avait pas souhaité être présent aux côtés des « sulfureux » Paul (Verlaine) et Arthur (Rimbaud).

On retrouve toutefois la fine fleur :
Assis : de gauche à droite : Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Léon Valade, Ernest d’Hervilly et Camille Pelletan
Debout, gauche à droite : Elzéar Bonnier, Emile Blémont et Jean Aicard
On dit que l’absence d’Albert Mérat a été comblée par le bouquet de fleurs…


Pour info :

Emile Blémont (1839-1927) : poète dramaturge, journaliste et critique d’art. Président de la Société des Poètes Français, publia « Les Corbeaux » de Rimbaud dans la revue art « La Reconnaissance Littéraire et Artistique » en 1872.

Pierre Elzéar Bonnier (1849-1916) : poète et dramaturge. Avocat.

Jean Aicard (1848-1921) : Membres de l’Académie Française, Président de la Société des Gens de lettres  (Président, si vous me lisez, mes respects !) ; Avait lu « Les Effarés » de Rimbaud.

Léon Valade (1841-1883) : poète, écrivain, fonctionnaire à l’Hôtel de Ville de Paris.

Ernest d’Hervilly (1839-1911) : dessinateur, poète, romancier, dramaturge

Camille Pelletan (1846-1915) : archiviste-paléographe, journaliste (notamment lors de la couverture à Metz de la guerre de 1870), homme politique, député et ministre de la Marine.

Paul Verlaine (1844-1896) : poète et critique d’art.

Arthur Rimbaud (1854-1891) : poète, commerçant et explorateur. Arthur, donc.
 


Henri Fantin-Latour (1836-1904)
Un coin de table – 1872
Huile sur toile (160 x 220)
Musée d’Orsay


***

Alors oui, j’aime ce tableau parce qu’Arthur y est présent, mais aussi parce que petite j’ai été attirée par l’allure et le mystère de Camille Pelletan… 

Comme quoi, un garçon un brin mystérieux peut faire aimer la peinture et faire découvrir un peintre ;

Je suis depuis un fan de Fantin-Latour !

 




 




Copyright : RMN/GrandPalais/Muséed’Orsay/HervéLewandowski
 

(1) mouvement poétique français de la seconde moitié du XIXe siècle, recherchant la perfection formelle, l'impassibilité et la gratuité de l'art

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !