Wednesday, January 06, 2016

Les Aventures de la Smala : les adieux





Tout a une fin.

Connaissant la Smala depuis 2012, vous vous doutiez bien qu’ils finiraient par faire leurs adieux !

Comme ils ne font jamais les choses comme les autres, voici donc la dernière aventure de la Smala…

Pétunia convia dans le « trou du cul du monde » l’ensemble de la Smala plus les « pièces rares rapportées » qu’étaient :

-  Jamie-Hince-version-blonde (« Mister Bibi » pour les intimes),
-  TheTop,
- Cinq-et-Demi et sa demie (qui était toujours peu engageante mais largement plus qu’une demie),
-  Cricri la souris et sa Natalia,
-  Antonio le paysan,
-  Le bel hollandais,
-  Le nouveau soupirant de Deux, Jules-le-hipster,
- 34 et son nouveau « Quatre »,
-  La prof de piano et son dernier « Lord »
- Et, enfin,  la « binoclarde » de Lord of The Rings qui venait de tomber (enfin ? encore ?) amoureux d’une « fille de son âge, identique à lui, donc d’un autre âge, l’ennui mortel avant trente ans ! » - dixit Tante Dinde, lumineuse.

Elle avait décidé de faire une grande fête pour clôturer l’année ;  afin d’inaugurer ce déploiement de festivités, une grande messe avait été demandée, organisée et « rédigée » par ses soins qui avait déclenché l’ire du curé, l’hilarité des paroissiens et le sermon de deux heures par une Pétunia à la limite plus GATienne que jamais.

Après l’hommage aux disparus de la Smala –Feue GAT en tête de gondole – et un tour homérique au cimetière – Trois ayant, encore, dégommé une croix avec son arrosoir dans un mouvement brusque intempestif -, la Smala rejoignit la maison pour rédiger un communiqué de « cessation d’activité ».


Voici la version officielle…


Chers tous,
C’est avec une grande tristesse que nous devons mettre fin à nos aventures afin de préserver l’unité familiale tant décriée en son sein –hein, Tante Dinde ?-.

Nous avons été heureux de partager les évènements familiaux et autres joyeusetés pendant trois ans et nous aurions continué si, comme à l’accoutumée, l’auteur qui retranscrit nos pérégrinations n’avait pas fait son « dictateur » et n’avait pas ordonné « la cessation des conneries Smalesque ».
En ces temps troublés, un peu de folie Smalesque eut été bénéfique.

Nous ne doutons pas que vous apprécierez de nous retrouver dans les ouvrages regroupant, en deux tomes, l’intégralité de nos histoires et de nos bons moments passés ensemble. Car, malgré nos divergences, nous sommes unis, aimés, choyés et soutenus par chacun des membres de notre famille, y compris par les « pièces rares rapportées ».

Nous sommes enchantés d’être ensemble et nous vous souhaitons une belle continuation dans vos activités de lecture.
Pour en avoir discuté avec l’auteur, la prochaine saga devrait être aussi intelligence et drôle – qui a dit loufoque ? Lord ???-.

Nous vous souhaitons une belle année, en paix, dans l’amour, la solidarité et la fidélité en nos valeurs humanistes.

Bien affectueusement
La Smala

Lord of The Rings ayant récupéré l’officieuse – 
agrémentée des petits post-it égrenés par les membres 
lors des allers/retours pendant de la rédaction de la missive commune -, 
voici donc ce à quoi vous avez échappé :


« Nous,
Membres de la Smala, vous remercions d’avoir suivi nos aventures – « même pas en rêve que je m’associe avec ces tarés » (Quatre) -.

Bien conscients de notre grande dignité, de notre unité – « Lâche ce macaron, Cousine Sidonie, sinon, je t’enterre au fond du jardin » (Cousine Aglaé) –, de notre indivisible neutralité et de notre modestie universellement célébrée – « Appelez-moi Dieu qu’on n’en parle plus ! » (Suprême) –, nous aurions apprécié de vous conter plus avant nos incroyables aventures – « Si quelqu’un peut fermer la fenêtre, je me gèle, merdus ! » (Pétunia) –.

Certains d’entre nous ont été touchés par vos marques d’attention et d’amour –« Surtout Trois qui couine, se mouche, re-couine et en profite pour pleurer dans les bras de Suprême » (Cousine Sidonie) – et d’autres ont été sensibles à vos réactions par missives – « P’tain, SMS, les vioques, c’est la hontasse cette famille ! » (Deux) –.

Toute la Smala est très heureuse d’avoir pu participer au projet – « débile » (FlowerPower) – de l’auteur qui a été d’une grande amabilité – « qui ? Le despote qui voulait notre mort ? » (Cousin Edmond) –, d’une écoute sans faille – « de la paille, où ça ? » (FlowerPower) et d’une intelligence rare – « Et on était payés combien pour sa connerie ? » (Un) –.

Tout ayant une fin – « si tu croises une lumière, pas d’affolement, c’est deux qui essaie d’allumer son cerveau ! » (TheTop) – et avant que vous ne sortiez les mouchoirs en dentelle – « jamais vous n’aurez les mouchoirs de GAT, moi vivante, jamais ! » (Trois) -, nous vous souhaitons une belle vie et de bons moments avec vos familles – « Sacrebleu, encore combien d’années à tirer avec ces zouaves-là ? » (Lord of the Rings) –.

Evidemment nous ne vous oublierons pas – « Comment il s’appelle déjà le deuxième mari de la cousine de l’oncle Fernand ? » (Tante Dinde) – et vous transmettons tous nos baisers – « qui veut baiser ? » (Cinq-et-Demi).

Bisous –« Depuis quand elle embrasse des inconnus, elle ? » (Jamie-Hince-version-blonde et Bibi) – !

Pétunia,
Chef de la Smala élu(e) démocratiquement – « Une démocratie ? Elle plaisante la vieille ! Je conteste ! » (Suprême, Un et Cousin Edmond).

***

L’auteur tient à remercier les membres de la Smala pour leurs imaginations, leurs aventures, les répliques percutantes et leur humour général quasi légendaire désormais.

En outre, les remerciements vont également à vous lecteurs de la Smala. 

Nombreux sont ceux qui ont été fidèles depuis le début et qui ont participé activement aux aventures en suggérant des idées ou en lançant des défis à l’auteur (qui est toujours très réceptif à ce genre de rédaction).

Je rappelle que toutes leurs aventures seront rassemblées en deux tomes[1] à la demande générale.

Alors, merci, bonne fin de lecture… et à bientôt pour la prochaine saga qui, je l’espère, vous plaira tout autant….





[1] En vente sur le site de TheBookEdition – numéros ISBN : 979-10-95081-02-9 et 979-10-95081-01-2

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog