Tuesday, December 29, 2015

Oui, je lis des livres « Nouille » !


Oui, je lis aussi des livres « nouille » ! 


Attention, il n’y a rien d’insultant ; C’est juste une appellation entre Meilleure Amie et moi. 


Alors, bien sûr, d’ordinaire, ce genre de romans n’atterrit même pas dans ma PAL mais je glane souvent çà et là des petits romans dits « drôles, légers et romanesques » ; 


La plupart du temps, entre les bouquins d’Histoire dits « Nids à poussière contenant plus de 700 pages », les romans de mes chouchous dits « le premier qui les touche, je l’enterre au fond du jardin » et ceux que je veux absolument lire dits « ceux qui s’accumulent sur la table basse du salon et qui annoncent un divorce », je n’ai pas le temps de lire d’autres thèmes. 

Si vous rajoutez à cela les magazines que j’affectionne (National Geography, Philosophie Magazine, Historia, Vogue Paris –oui, je suis une fille !- Lire, etc.), je n’imagine même pas jeter un œil sur les productions romanesques. 


Le souci (si cela peut en être un) est que certaines de mes copines se délectent à m’offrir des bouquins dans la catégorie « Tu vas voir, c’est trop romantique ! ». Me connaissant, elles savent que je vais auto-ventiler et que je vais m’accrocher à mon livre d’Histoire le plus proche. 


Pourtant, il y a des moments dans ma vie où ce genre de livres arrive dans mon sac : les transports en train ou avion. 



Non pas que je ne puisse pas lire les autres livres que j’aime lors de mes voyages mais étant un brin « dingo » -maniaque ?-, le transport fait qu’ils arrivent souvent cornés ou déformés. Donc, l’idée de lire les romans « nouille » est juste la plus adaptée puisque je n’y tiens pas, ils peuvent être cornés ! 


Ensuite, souvent, ces livres atterrissent, en fin de lecture, dans le sac « à prêter ou donner à Meilleure Amie »…qui, elle, va largement apprécier les histoires. 


Mon deuxième souci est que ces romans sont faciles pour moi. Dès le début (disons avant la vingtième page), j’entrevois la suite des évènements et je soupire non pas de bonheur mais d’ennui ; Bien sûr, j’aime le côté léger et sans prise de tête et je suis « heureuse » de voir que j’aurais pu écrire ce roman avec la même chute – même si, la plupart du temps, c’est un peu trop guimauve !-. 


Occasionnellement, aux détours d’un de ces romans, je me surprends à sourire et à vouloir revoir un des rares films qui sont, pour moi, d’un romanesque incroyable (citons Bright Star de Jane Campion ou Ae Fond Kiss de Ken Loach pour vous montrer où penche mon côté romanesque !). 


En sus, contrairement à ce que mon cerveau voudrait, je possède un côté utopiste qui sied parfaitement à ce genre de littérature et qui contrebalance idéalement ce que je peux m’infliger côté lecture depuis que je suis en âge de choisir mes propres livres à la librairie du coin ! 


Voici donc les deux derniers lus qui vont beaucoup plaire à Meilleure Amie ! 







Et vous, ça vous dit ce genre de romans ? Vous me conseillez quoi pour le prochain voyage ?




No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !