Friday, December 11, 2015

Ma sélection de sorties ciné que je ne louperai pas en décembre 2015 et ceux que j’ai déjà vus...




Je sais… Pas aisé de faire cette chronique….


Je suppose que vous avez, comme moi, une part de vous qui oscille entre l’envie de ne plus bouger, rester auprès de vos proches, amis, connaissances pour profiter de chaque moment, et une autre prompt à sortir, festoyer et vivre afin de montrer que tout cela est ancré dans nos gênes. Ici, nous aimons la vie, sous toutes ses formes.


Alors, honnêtement, aller au cinéma a été une des façons que j’ai trouvé pour lutter et montrer que « non, je n’ai pas peur ».


Bon, après, je vous l’accorde, je n’avais point trop la tête à la gaudriole ou au côté obscur, mais je n’ai pas résisté longtemps à mes penchants cinématographiques.


Je ne vous cacherai pas que je possède déjà ma place pour le nouvel opus de Star Wars, en bon fan de la saga et que les quelques bandes annonces jetées çà et là ont aiguisé mon appétit… Vivement le 16 décembre !


Voici les films vus


-       En mai fais ce qu’il te plaît (C. Carion) : Bon film, jolie photographie, mais un peu décevant car trop décousu pour moi. Cependant, une bonne entame pour eux qui voudront en savoir plus !


-    Steve McQueen : The Man & Le Mans (J. McKenna, G. Clarke) : J’ai soupiré pendant tout le film… Qui a dit “que du bonheur !” ?


-    Le fils de Saul (L. Nemes) : C’est LE film à voir impérativement pour le 2e semestre. Les effets sonores sont impressionnants et plus effrayants encore que les éventuelles images que le réalisateur aurait pu tourner ! 


-     007 Spectre (S. Mendes) : Voilà, voilà… Casino Royal et Skyfall (plus sombre et donc plus intéressant pour moi) restent, en ce qui me concerne, au-dessus du lot de ces dernières années, mais Spectre est de très bonne facture. Du bon Bond avec, cerise sur le pudding : Ben Whishaw et Andrew Scott  -oui, je suis une midinette - !


-    Hunger Games La Révolte II (J. Lawrence) : Voilà, je sais pour Peeta… On peut, enfin, passer à autre chose… Ce dernier volet ne m’a pas donné envie de revenir les autres… chose que je fais régulièrement pourtant (je suis dans ma période Star Wars, dans l’ordre, s’il vous plaît !).


-    Macbeth (J. Kurzel) : J’ai été frappée par cette version car, pour en avoir parlé avec d’autres blogueuses ciné, le personnage de Lady Macbeth offre une (autre ? nouvelle ?) conception intéressante. A voir.


-     Les Suffragettes (S. Gavron) : Toute femme devrait voir ce film et les sacrifices que les anciennes ont fait pour que, nous, les jeunes générations, soyons libres de nos vies, corps et esprits… (je m’abstiens de signaler la jolie performance de Ben Whishaw ou je peux sautiller de plaisir ?)


-    La Glace et le Ciel (L. Jacquet) : Que voulez-vous ! Je suis une adoratrice des explorateurs et aventuriers depuis l’enfance. Je suis impressionnée par la force et la volonté de ses hommes et femmes qui luttent avec et contre la Nature pour faire avancer l’Humanité. Et Claude Loriot fait partie de ces hommes ! Pour plus d’infos : http://laglaceetleciel.com/
 

Films pas vus mais qui nécessiteront une séance de rattrapage ou ceux dont j’attendrais la sortie 
en DVD et/ou en téléchargement (légal of course)


-    Knights of Cups (T. Malick) : Y-a-t-il une autre raison que Terrence Malik et Christian Bale ? 


-   Docteur Frankenstein (P. Mcguigan) : honnêtement, je n’y vais que pour voir les deux acteurs qui sont parmi ceux que je préfère (James McAvoy et Daniel Radcliffe), en bonne midinette ! et parce que certains l’ont vu, n’ont pas aimé et donc, je devrais, peut-être, y trouver mon bonheur !


-  Spotlight (T. McCarthy) : Clairement un sujet fort (une enquête sur les accusations pédophiliques au sein de l’église américain) avec, en prime, la célébration de la presse écrite.


-    Mia Madre (N. Moretti) : une sorte d’art-thérapie quasi autobiographique du réalisateur italien du sublime « la chambre du fils ».


-   Kill Your Friends (O. Harris) : Paraît-il la version musique du film “Le Loup de Wall Street”… Mouais….


-    Suburra (S. Sollima) : thriller politique clairement maîtrisé et envoûtant avec comme titre l’évocation d’un lieu mythique de la Rome antique qui mélangeait le plaisir, la pègre et les affaires…



Voici les films que je veux voir impérativement


-   Au cœur de l’océan (R. Howard) : Rien que le fait que certains citent un « Master and Commander » -que j’ai adoré - version psychopathe, moi, je me dis que je vais me ruer dans la salle la plus proche ; Eh, oui, il y a (qui a dit encore ???) Ben Whishaw au générique ! Sans mentionner le divin Cillian Murphy ! Puis-je dormir directement dans le cinéma ?


-      Le pont des espions (S. Spielberg) : parce que un Spielberg ne se refuse jamais ; Parce que la Guerre Froide, moi, cela m’a toujours intéressé ; Parce que 2h12 dans un cinéma est un minimum dernièrement !


-    Béliers (G. Hákonarson) : Non, mais sérieux, un film sur deux frères qui se détestent mais qui se retrouvent autour de leurs moutons ?! Personnellement, l’humour islandais me sied au teint !


-  Le Nouveau (R. Rosenberg) : parce que rire un peu, ça fait du bien, et retourner à l’adolescence, un brin insouciante, aussi !


-     Star Wars – épisode VII - Le réveil de la force (J.J. Abrams) : Aucun commentaire ne sera accepté… Les fans comprendront vite que cela se passe de toute explication… Je trépigne !


-    The Big Short : le casse du siècle (A. McKay) : parce que voir au générique Steve Carell, Brad Pitt, Christian Bale, Ryan Gosling, personnellement, ça me donne des envies de réserver le cinéma pour la semaine complète (en bonne égoïste) !


-    Snoopy et les peanuts – Le film (S. Martino) : Ben, quoi ? J’aime bien Snoopy (I hate Mondays !) ; J’espère seulement que ce film sera à la hauteur de mon côté « gamine » face à Snoopy…



Bon, je sais, il y a d’autres films à voir (« A peine j’ouvre les yeux », « Back Home », « Je compte sur vous », « l’humour à mort », « le grand jeu » - pour Melvil Poupaud-, ou bien « Allende mon grand-père », et le dernier Valérie Donzelli, toujours parfaite) mais les fêtes de Noël, c’est aussi fait (outre la famille, la dinde, les marrons, la bûche et la crise de foie du lendemain) pour regarder des films guimauve et écouter des chansons toutes douces (Dean Martin, Frank Sinatra, le Rat Pack qui chante Noël, ça a de la gueule !)…


Alors, bon ciné, mais surtout : JOYEUX NOËL à vous et à ceux que vous aimez.


A l’année prochaine !













En association avec :




No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog