Tuesday, October 13, 2015

Quand Walt Whitman rencontre William Ernest Henley

Quelque fois, certains d'entre vous, sans le vouloir - ou en espérant que cela monte au cerveau de l'auteur de ce blog ? - me donnent des idées de papiers...

Celui-ci n'est pas à proprement parler un papier, juste la possibilité de mettre deux poèmes à l'honneur.... Deux assez différents dans le contenu mais qui sont aussi sombres l'un comme l'autre....

Cette idée m'est venue suite à l'échange sur mon papier relatif au poème de Frost (ici). Quelqu'un a pointé ce poème de Henley, j'ai rajouté ma touche sur Whitman afin de rebondir sur le capitaine de Henley... (merdus, suivez un peu !)

Voilà ce que donnent les deux ....

Pour la traduction, je vous fais confiance... ;)

Invictus 

William Ernest Henley a écrit ce poème en 1875 suite à l'amputation d'un pied. Invictus signifie invaincu dans le sens invincible. Les mots font écho à la douleur et la résistance de Henley.
Il est à signaler que ce poème a été cité comme "son préféré" par Nelson Mendela lors de son incarcération et repris pour le cinéma par Clint Eastwood dans le film éponyme relatant l'histoire de l'équipe de rugby d'Afrique du Sud en 1995.







O Captain, My Captain 

Walt Whitman a écrit ce poème en 1865 en l'honneur d'Abraham Lincoln, Président des Etats-Unis assassiné. Il est paru dans le recueil "Leaves of Grass" - Les Feuilles de l'herbe, paru la même année.
Il est à noter, comme celui de Henley, que ce poème a été référencé au cinéma, notamment dans son interprétation la plus connue lors d'une scène culte (pour ma génération) du film "Le Cercle des Poètes Disparus" (P. Weir 1989).




No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog