Sunday, May 03, 2015

Des imperfections ? Oubliez-les !


Dernièrement, on discutait avec quelques bloggeuses de l’impact de l’image (la nôtre) sur notre perception de nous-mêmes.

Certaines d’entre elles sont des bloggeuses mode et/ou beauté, et donc, par ce biais, s’exposent largement plus que les bloggeuses généralistes dont je fais partie.

Elles mettent en ligne des tutoriels maquillage ou des haul mode, se montrant alors sans maquillage ou en tenue légère (histoire de passer les vêtements achetés).

Une d’entre elles nous a dit avoir modéré des commentaires acerbes sur son visage sans maquillage. En substance, les lectrices (oui, que des filles) admiraient son maquillage en pointant, cependant, qu’à la base, elle « trichait relativement bien » compte tenu que visage nu, elle était « assez édifiante et sans beauté naturelle ».
La bloggeuse mode s’est essuyée, quant à elle, les foudres d’une lectrice lui reprochant de porter « un slim » alors qu’elle avait « des genoux trop forts et peu harmonieux ».

Mes bloggeuses ont alors avoué avoir été nettement perturbées par ces critiques, éventuellement fondées (elles sont réalistes, comme moi) mais d’une méchanceté incroyable.

Notre discussion a atterri sur le principe de la méchanceté des réseaux sociaux et du « foutage » de gueule notoire actuel.

J’ai également eu maille à partir avec une lectrice qui me reprochait, notamment, mes kilos en trop en ces termes si généreux : « Quand on n’a pas la taille mannequin, on met un avatar rigolo ».

Et là, je m’insurge… Mon tour de taille implique-t-il que mon cerveau soit défaillant ? 

Est-ce que le fait que j’ai des kilos en trop annihile mes capacités d’écriture, d’humour et de connerie (en tous genres !) ?

Alors, oubliez les imperfections !

Personne n’est parfait… certains (es) le croient, mais c’est faux.

Il y a toujours un défaut dans la cuirasse, plus ou moins bien planqué, mais il existe.

Au risque d’écrire une banalité (mais nous, auteurs, on est des champions en la matière), l’imperfection est une belle chose. Cela vous pousse à regarder différemment, à appréhender les choses sous un autre angle et à apprécier la vie comme elle est, pas comme on voudrait qu’elle soit.

J’ai connu une fille qui était tellement sûre de sa beauté (relative), son intelligence (supérieure mais pas révolutionnaire car très scolaire) et son goût stylistique (trop peu avant-gardiste à mon humble avis), qu’elle en devenait une prétentieuse insupportable ; Pourtant, elle était drôle et sympathique, avant de se rendre compte de son « pouvoir de séduction massive ».

Elle ne voyait plus que la perfection, le bon chiffre sur la balance, le bon profil, le bon vêtement, le bon sport, le bon spot, le bon voyage, le bon hôtel, etc. Tout devait être « dans la norme parfaite », tout le reste était « nul, chiant, pas beau ».

Comment peut-on ne juger, apprécier, fréquenter une personne que par rapport à son tour de taille ou sa tronche au réveil ?

Oubliez vos imperfections et soyez uniques… 

un copain et moi :)


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !