Wednesday, April 29, 2015

Chronique musicale : Northern American - MODERN PHENONEMA



Après un premier EP, Northern American, quartet de Los Angeles, débarque avec un album aérien, très lumineux et envoûtant, MODERN PHENOMENA. Des mélodies très californiennes comme une brise dans les cheveux… ça va bien aérer vos neurones avant l’été !


Après l’arrivée de certains mastodontes musicaux (promis, je ne citerai pas les deux sorties du 27 avril ici(1)), voici le premier album des californiens de Northern American. 
Quatre garçons (Nate Paul, Shane Alch, Augusto Vega & Bruno Calenda) qui mélangent les styles et qui produisent un son mature et envoûtant.

Repérés grâce à ‘Happiness Hungover’ en 2014 par la BBC6 Music, les voici avec un bel éventail de leur talent et produit par Heist Or Hit Records.

J’ai eu l’impression d’avoir en permanence, pendant l’écoute, une brise légère qui me caressait le visage, irradié par le soleil chaud de Californie.
Oui, je sais, l’image peut être trop facile et largement désuète, mais le souffle et l’énergie qui émergent de ces dix titres sont addictifs et préfigurent du potentiel des petits gars.


De l’intro psychédélique et entêtante de ‘Feel Like Whatever’ à la très belle ballade de ‘Modern Phenomena’, en passant par les légers et aériens titres que sont ‘Somewhere Out There’ et ‘Days Between’, tout est limpide, très enchaîné et plaisant.

 Bien sûr, on sent quelques répétitions mais quel premier opus n’en a pas.

La ligne de basse, la progression de la guitare et la voix douce comme du miel du chanteur, Nate Paul, sont les principales qualités de MODERN PHENONEMA.

Il faut écouter le mélancolique ‘Blue’ et le très L.A. ‘Nothing Personal’ pour s’en convaincre, Northern American nous offre un bien agréable premier album et si vous avez envie de vous aérer les neurones, n’hésitez pas, Press Play (oui, ça va, c’est facile…)

Sortie : 1er juin
label : Heist Or Hit Records (qui produit les très très très bons Highs Hazel)
titre en vidéo : Elysian



En association avec 





(1) heu, oui, Blur... et un clin d'oeil pour "mon poussin", son idole, Francis Cabrel 

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog