Wednesday, January 21, 2015

J'ai eu comme un doute ....


S’il y a bien quelqu’un qui sait ce que veut dire « douter », c’est moi.

Je suis l’archétype de la personne qui doute de tout, en priorité de moi.

Par mon parcours, j’ai intégré le doute ; Par mes activités artistiques, le doute me fait avancer plus vite, plus loin, plus fort, créant un souffle autant bénéfique que maléfique sur mon cerveau (pauvre vieux).

Mais, certaines fois, les circonstances insinuent un doute où il n’y en avait pas.

Alors, ce bon vieux cerveau commence son travail de rapatriement et classement de toute information susceptible d’alimenter le doute.

Récemment, j’ai dû affronter ce genre d’entreprise de mon cerveau. Une discussion, un mot mal placé, des excuses acceptées qui n’auraient pas dû l’être si la personne en face avait été plus prolixe et une nouvelle couche sur les braises le lendemain, ont fait que le doute est arrivé et m’a fait penser (à tort ?) que cette personne se moquait de moi depuis de longs mois.

Mon cerveau n’a rien trouvé de mieux que de ressortir tout ce qu’il avait emmagasiné de positif et a apposé le doute sur l’ensemble des pièces à conviction.

Et là, devant les faits, j’ai cédé.

J’ai douté. Je me suis dit qu’il (le dictateur du premier) avait raison.

Que ma gentillesse, mon sens du partage, mon côté idéaliste, ma candeur envers l’être humain, mon côté artiste avaient été dupés depuis le début.

J’ai réalisé que l'on n’avait peut être fait que jouer avec mes sentiments, mes bons côtés, et mes failles pour mieux se rassurer et s’amuser (cela a dû bien faire rire lors des dîners mondains ! Au moins, j’ai pu servi à quelque chose !).

Je trouve cela malsain de se moquer des gens différents.

Pourquoi moi ?

Parce que je ne suis pas la plus jolie, la plus drôle, la plus intelligente, la plus sympa, que je suis toujours partante pour aider, pour soutenir, pour prévenir, pour partager, pour prendre soin des autres, pour être, en résumé, la bonne poire de service ?

Parce que je suis complexe, que je ne me livre pas au premier venu et que je suis pathétiquement susceptible ?

Oui, je suis susceptible mais uniquement quand je sens que l’autre veut me heurter volontairement (ou involontairement dans ce cas précis). Mon cerveau sent cela à dix kilomètres à la ronde.

Alors que fait-il le dictateur ? Il se braque, il prend les rênes et si mon interlocuteur ne me rassure pas immédiatement mais continue à me taquiner, il crie "alerte générale.... arrière toute.." et mon coeur suit... docilement (je rappelle que c'est mon cerveau le patron).

Je ne me vexe jamais avec mes très proches, avec ceux qui m’aiment pour ce que je suis.

J’en ris.

Alors, cette expérience, blessante, a été un révélateur.

Il y aura toujours deux catégories de personnes dans la vie :

Ceux qui vous aiment, assument et le disent
&
Les autres, ceux qui n’assument rien 


Personnellement, j’ai toujours préféré la première catégorie.

En cela, je remercie mon cerveau d’avoir fait un tri rapide entre les faux compliments et les vraies piques pour me mettre à terre.

Je ne mets pas un genou à terre aussi facilement.

Comme dirait Meilleure Amie :
 « Ils ne savent pas ce qu’ils perdent, ils ne te méritent absolument pas ! ».


Heureusement que Meilleure Amie et mon cerveau sont unis et doués pour couper court aux doutes !

Quant au coeur, il trie toujours les infos... 

5 comments:

  1. Comme je te le disais, le doute n'aurait jamais dû pointer son nez ! Tu n'es absolument pas responsable du comportement de certaines personnes qui ne sont rien de plus que de vulgaires trouducs' !
    On ne pourra jamais changer l'humanité, il y a des gens très bien (trop rares) pour un bon paquet de mauv-ais...

    Sinon une chose que j'ai apprise à force de me prendre moi aussi pas mal de coups dans la tête, c'est qu'il faut apprendre à être un minimum égoïste pour se préserver et arrêter de se faire marcher sur la gueule par les autres, c'est malheureux à dire mais c'est ainsi...


    HAUT LES COEURS !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Doute ou pas, volontaire ou pas, j'ai toujours tendance à laisser le bénéfice (du doute)... Malheureusement l'égoïsme ne me sied pas au teint.. :)

      Delete
    2. Moi ce sont les yeux rouges de trop de larmes qui ne me vont pas au teint...

      Delete
  2. Et oui j'essaie toujours de réguler au mieux !!!! hahahah kisssss

    ReplyDelete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog