Saturday, September 27, 2014

Hantée par un amour fantôme ?


Dernièrement, j’ai lu un article sur l’amour fantôme et j’ai pris ce papier en pleine face.

Comme un écho dans ma tête (et mon cœur) qui n’arrêtait pas de tourner en boucle. Cela faisait référence à une partie de ma vie, à un morceau que j’ai enterré mais qui revient de temps en temps me hanter.

Je vais commencer par une banalité (oui, je suis auteur, ça, je sais faire !) : l’histoire que l’on ne vit pas pleinement est forcément plus belle puisque rêvée.

La vie ne vient jamais l’abîmer, le quotidien ne l’use pas, les autres ne la critiquent pas.

Cette histoire reste dans le domaine de l’imagination et de l’idyllique. On imagine l’autre comme on souhaiterait qu’il soit ; le dialogue est là, glisse, sans accro ; L’entente est parfaite, on comprend tout, on ne se braque pas quand l’autre vous dit qu’aujourd’hui on est plus jolie.

Dans la vie réelle, si l’autre vous dit cela, vous oscillez entre « Et les autres jours, non ? » et le « Ah ouais, merci. Pourquoi ? »…ce qui entraîne indubitablement une discussion (dispute ?) stérile sur un simple compliment (pour lui) et une atteinte au physique (pour vous).

Je ne vais pas vous expliquer en détails mon histoire fantôme mais la rencontre fût, sans aucun doute, la plus belle de toutes (idéales et/ou assumées) ; Comme stipulé dans l’article (en lien plus haut), le style de rencontre à faire pleurer dans les chaumières, le truc incroyable où tout s’enchaîne tranquillement dans tous les compartiments (musique, ciné, valeurs, principes, historique de la vie, blessures etc.). L’évidence est là des deux côtés.

Alors pourquoi ne pas y être allée ? En ce qui me concerne : la peur.

Non pas d’essuyer un refus (quoique, mais bon, passé 17 ans, on peut survivre à un non souriant), mais la peur que cela soit trop beau pour être vrai. Le complexe de l’imposteur ou de la fille moche (c’est valable pour un garçon !) ?

Oui, vous savez ce sentiment que le joli damoiseau (même s’il n’est pas si joli que ça d’après les souvenirs de votre copine, mais il l’était, l’est, à vos yeux) n’est pas pour vous, qu’il est trop bien (beau, intelligent, gentil, drôle, attentionné, etc. rayez les mentions peu utiles ici) pour une fille comme vous, que « même pas en rêve » il daignerait vous trouver à son goût.

Evidemment, entre la trouille et le rêve, vous restez bien à l’abri dans votre tour d’ivoire et vous ne bougez plus.

Alors, oui, j’ai joué la « belle » indifférente, en bottant en touche à chaque éventuelle invitation non formulée en bonne et due forme. A ce petit jeu, le damoiseau a forcément trouvé une donzelle largement moins trouillarde et sûre d’elle et a nagé en plein bonheur sous mon nez.

A force de triturer mes méninges, j’ai bien réussi à oublier le tout et je suis passée à autre chose. 

J’ai perdu tout lien, complicité et autre relation avec le principal intéressé. Pourtant, j’aurais pu rester en contact car nous étions issus du même cercle mais j’ai évité de le faire pour ne pas retourner le coupeau dans la plaie (béante).

Pourtant, de temps en temps, il revenait à la charge. Non, pas lui, en tant qu’être humain, mais des signes, son prénom, son parfum, une expression typique prononcée par un autre, et autres joyeusetés qui me poussaient à me jeter sous la couette (quand j’étais seule) ou à faire la gueule pour une raison indéterminée (pour ma moitié du moment).

Après cette histoire fantôme, j’ai usé et abusé de subterfuges pour ne pas me perdre inutilement vers une autre apparition. 

J’ai réussi… J’avais… 

Jusqu’à ce billet où il est revenu en boomerang et où j’ai réalisé que cette histoire était vraiment belle et que je n’avais eu aucune raison d’avoir peur.

Et vous, un fantôme vous hante-t-il ?


Et comme disait Blane (oh, cherchez un peu !) :


"You said you couldn't be with someone who didn't believe in you. 
Well I believed in you. 
I just didn't believe in myself. 
I love you. 
Always"



No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !