Saturday, June 28, 2014

Rapport sur le Festival du Livre du Canebière - 2ème partie



Dans les festivals, vous croisez plein d’auteurs et ça papote, ça refait le monde et ça glousse toute la journée…

Quelque fois, cela se fait des grands sourires d’un côté à l’autre du trottoir avec des clins d’œil hilarants et des « Ah, le temps se couvre » (client chiant) ou « Les abeilles attaquent » (des enfants chiants). Nous avons tous les mots de passe, nos regards-qui-tuent-mais-veulent-dire-un-truc et nos moments de soupirs coordonnés.



En définitive, j’ai grandement apprécié mes trois jours d’exposition au soleil et la chaleur.

Cela est toujours intéressant de se frotter aux regards des lecteurs, qui se baladent tranquillement sous vos yeux.

Bon, il faut l’avouer, nous avons un peu l’impression d’être des marchandises livrées en pâture aux lions (ou des objets exposés en vitrine, voire plus si affinités !).

Cela n’est guère aisé de rester stoïque devant le regard des passants qui jaugent votre travail sur la présentation de votre stand (table, strapontin, etc.) ou à la simple vision de votre première de couverture. Ils passent nonchalants, parlent souvent de tout autre chose avec leur compagnon de promenade, engueulent les enfants, s’irritent de leurs patrons, et vous regardent ostensiblement comme du bétail.



On peut imaginer les expressions qu’ils se disent à la simple vision de notre sourire béat :

  • -         Tiens, elle/il a une tête sympa, mais le titre de l’ouvrage c’est illisible.
  • -          Elle/il n’a pas une tête à écrire ! on dirait un travelo !
  • -          Ah ouais, quand même, cinq volumes des aventures de truc machin, ça bosse un auteur !
  • -          Mais elle/il a l’air tout jeune celle/celui-là… Elle/il ne doit pas être sérieuse !
  • -          Les aventures de Truc Machin ont trouvé éditeur ! C’est dire le niveau de la littérature française de nos jours !
  • -          Elle/il semble sorti(e) de la naphtaline ! Mais quelle horreur ce chapeau !
  • -          Ces artistes ! Tous des prétentieux !
  • -          Un café, Mademoiselle ?
  • -          Quel beau garçon, merdus !
  • -          Il/elle va bien finir par rendre l’âme !
Et je pourrais continuer de longues pages (histoire de vous pourrir la lecture)…

Cependant, les plus belles rencontres ne sont pas celles qui durent le plus longtemps, ou qui ont ouvert une discussion éminemment intelligente ; Non, celle que l’on retient souvent, ce sont celles des personnes timides, qui s’avancent un peu comme à l’échafaud, persuadées souvent, à tort, que les auteurs sont de divins prétentieux qui aiment s’écouter parler pendant des heures pour vanter leurs mérites et leurs faits d’arme !

Celui qui s’avance, doucement, en souriant, semble humer le stand, ouvre timidement les livres d’exposition, les regarde, les touche, feuillète quelques pages, en essayant de regarder votre réaction, lit la quatrième couverture et s’en va.

Puis, après avoir promené dans les allées, revient et vous demande si vous pourriez lui dédicacer « celui-là ». Pas un autre, le modèle d’exposition, celui qu’il a touché.




Et là, souvent, c’est vous qui êtes touché(e). Car, apporter tant de douceur dans le choix d’un livre, a fortiori le vôtre, c’est plus que de la délicatesse, c’est du respect pour l’auteur et son « œuvre » (oui, oui, je sais, ce n’est pas la modestie qui l’étouffe !).

Il est tellement trognon ce lecteur que la dédicace prend dix minutes (au lieu des deux minutes réglementaires après entretien bref et personnalisé, sinon, ce n’est pas du jeu !) car qu’écrit-on à un garçon délicat ?

Alors, on pioche dans la seule phrase prononcée sans être inaudible ; A défaut, on capte un détail sur son t-shirt (ce qui m’est arrivé récemment ! Il portait un t-shirt arty-punk « God Save the Queen ») et on brode deux belles lignes pour lui faire plaisir !

Il sourit, on sourit, il part et on soupire pendant vingt minutes, avec l’air d'une Joconde sous valium…

C’est ça aussi être un auteur en dédicace…

A suivre…..

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog