Monday, May 19, 2014

Mais qu'est-ce que cela t'apporte de bloguer ?!!!



Ben, rien ! Évidemment, que cela n’apporte rien… certains disent que cela est de l’indécence ou la version 2.0 du journal intime !

Alors, au risque de vous surprendre, je n’ai jamais tenu de journal intime. Pas besoin de raconter ma vie sur des pages vierges, j’ai toujours eu juste besoin de vivre les choses et de garder les souvenirs dans un coin de mon cerveau.

Ma mémoire centrale est suffisamment étendue pour stocker des données par milliers.

Honnêtement, je n’étais pas convaincue de l’intérêt de bloguer avant d’y prendre goût.

C’est, avant tout, une façon de sortir tous mes mots de la tête et de faire partager à quelques intrépides ma façon d’écrire et mon humour qui, comme le dit Meilleure Amie, « est incompréhensible pour qui ne te connaît pas intimement ».

Lorsqu’on m’a posé cette question, je me suis souvenue de la réponse d’un des lecteurs au questionnaire de juin dernier… il disait « Qu'il s'agit d'un blog tenu par une fan de voyage et de musique, extrêmement sensible, qui a beaucoup de choses dans la tête sans forcément savoir comment tout y faire tenir ou exprimer. Que ses articles sont un moyen d'y parvenir et forme ainsi une petite lucarne sur une grande richesse intérieure. »

Je n’irai pas jusqu’à dire que cela est vrai, mais cela s’en approche beaucoup. J’ai trouvé un moyen de dire ce que je tairais habituellement, sauf en présence de mes amis.


Parce que ce côté anonyme d’un blog est une chance. Pouvoir écrire à quelques dizaines (centaines, dans le cas de ce blog) de personnes par jour, directement, sans les connaître, mais en espérant qu’ils me comprennent (sur les propos, pas fondamentalement), cela me ravit.


Evidemment, cela n’apporte rien à l’humanité, ni à la vie d’une autre personne ; Cela ne change pas le monde, ni la vision du monde.

Cela est juste égoïstement une manière de diffuser mes écrits, mes coups de cœur, mes découvertes, etc.

J’ai longtemps cru que mes tiroirs resteraient inviolés et que mes romans ne seraient lus que par mon petit cercle rapproché, alors un blog, c’était le moyen d’écrire, d’imaginer, d’inventer, de m’exprimer, de m’émouvoir (oui, je sais faire !) et de faire découvrir de temps à autre à d’autres ce qui me touchait ou m’agaçait.


J’ai considéré bien vite mes lecteurs comme une large bande de copains qui vit un peu disséminée aux quatre coins du monde à qui j’envoie des billets, plutôt que des cartes postales sibyllines !

Je rassure tout le monde, cela n’apporte rien de plus et cela ne rapporte absolument rien…

Rien d’autre que des rencontres et de la richesse intérieure.

En cela, bloguer est devenu un morceau de ma vie artistique que j’entends bien prolonger le plus longtemps possible. 



Crédits dessin : Philippe Geluck 

2 comments:

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog