Sunday, May 11, 2014

Lisa sur le Bûcher !???


Mon « attentive » lectrice, la plus critique aussi (rappelez-vous la charge sur l’Histoire !), a encore frappé (anonymement, of course… courage quand tu nous tiens !).

Je cite :

« Votre mère est hospitalisée, et visiblement ce n’est pas anodin et vous postez un papier sur un enterrement dans la smala, précisez la date d’un concert, et tweetez des commentaires sur un chanteur etc. Je trouve cela révoltant ! »

Et je passe sous silence le couplet religieux... auquel je répondrai juste par cette phrase sortie de mon éducation (cela la fera réfléchir dix secondes) : 

"[...] Tout homme qui se présente comme expert ou juge se rend par là même suspect [...]"*

Ma première réponse a été un juron bien senti que j’ai énoncé seule devant mon ordinateur !

Heureusement que cette personne m’est étrangère ! Ce qui n’est guère étonnant, car ceux qui me connaissent ne sont pas étonnés par mon activité virtuelle.

Ils savent que mon cerveau fonctionne de cette façon : clapets d’aération obligatoires. 

Ces aérations sont l’écriture, la lecture et la musique !

Alors :

- Oui, j’écris sur mon blog (par ailleurs, seuls les papiers du 9 mai et d’aujourd’hui ont été écrits post-hospitalisation ; les autres ayant été programmés avant !),

- Oui je deviens dingo parce que Damon Albarn (le chanteur en question) est partout (France Inter, Canal Plus, etc.) compte tenu de la sortie de son album solo,

- Oui, je vais à la maison de la presse (de l'hôpital) compulser les magazines histoire de ne pas louper un article sur lui,

- Oui, j’écoute de la musique (principalement Blur en ce moment) toute la journée,

- Oui, je finis mes cours sur Alexandre le Grand (sur Edx),

- Oui, je suis souriante la plupart du temps,

- Oui, désolée, j’ai un cerveau.

Cela ne m’empêche pas d’être particulièrement inquiète pour ma maman, de ne pas savoir de quoi sera fait demain, après-demain, dans un mois, à Noël prochain, et de me torturer l’esprit parce que je ne travaille pas, que j’ennuie mes collègues, que j’inquiète mes amis, que tout mon monde ne tourne qu’autour de ce que je fais, pense, ressens, dis…

Parce que je n’aime pas être le centre du monde.

Je n’ai jamais appris à m’épancher, à dire quand cela ne va pas.

Chez nous, c’est marche ou crève.

On a appris à encaisser, à avancer, même en courbant l’échine, à sourire même quand cela ne va pas.

Alors me faire monter sur le bûcher parce que la majeure partie de mon cerveau fait ce qu’il sait faire de mieux (protéger la partie sensible de la bestiole), c’est injustifié et réellement absurde !

Ma partie artistique est un aspect essentiel de mon être. Je ne peux pas vivre sans ces bulles d’air.

Ma mère le sait et, d’ailleurs, la première question qu’elle m’ait posée le lendemain du concert sur France Inter, c’est « Alors, Damon, il était comment ? Et s’il te plaît, ne hurle pas, tu vas ameuter les internes ! ».

Parce que ma maman me connaît, elle sait que ma vie artistique contrebalance tout le reste et que tant que j’ai cette vie-là, je pourrai (presque) tout endurer.


Alors quitte à me rendre sur un bûcher, j’irai de mon plein gré ! Et comme mon éducation me l'a appris, pour le reste je verrai directement avec "le Patron" quand je présenterai devant Lui.

Maintenant, si je dois vraiment monter sur le bûcher, cela sera avec du Albarn en fond sonore, merci !


Damon Albarn "Lonely Press Play" (entre sa voix et le reste...)






* Huldrych Zwingli 1522 - "De la parole de Dieu"



12 comments:

  1. Formidable ! Je pense que la courageuse personne anonyme qui a écrit ce commentaire doit être absolument parfaite, irréprochable pour faire autant la leçon...Elle a la révolte, oui mais la révolte du "planqué". Belle époque ! Merci pour tes billets Lisa et surtout ne t'arrête pas !
    Et moi, je signe ! NATACHA CHARBONNET
    A bon entendeur ;)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Evidemment qu'elle est parfaite... puisque je ne le suis pas (et encore heureux !)...
      j'essaie de ne pas perdre le rythme... (je te dois celui sur les poilus !)... Ô Agent !

      Delete
  2. J'aurais été curieuse de lire le couplet religieux !

    Bref...

    Hmm pas facile de poster un commentaire après un tel article parce que, en toute franchise, je suis assez hors de moi là. Franchement Lisa, si je n'étais pas sur ton blog, je pense que mon langage serait nettement plus "fleuri" et beaucoup moins "contrôlé" qu'il ne va l'être, mais je suis chez toi et je le respecte. Je ne vais pas marcher avec des souliers crasseux dans ta maison.

    Mais je digresse.

    Je suis vraiment sciée, sidérée, atterrée et tout autre substantif du genre face à cette histoire.

    Déjà faut être sacrément courageuse pour envoyer son fiel par email et ANONYMEMENT ! Chapeau bas !

    Mais surtout, il faut avoir une haute image de soi pour oser JUGER quelqu'un ! Car il s'agit bien d'un jugement de valeurs morales.

    Ce commentaire va être totalement déstructuré car j'écris comme ça me vient et je suis tellement énervée que je n'arrive pas bien à écrire posément.

    Comment peut-on imaginer que tu agis de façon légère face à ce qui arrive à ta mère. Elle en sait quoi l'Anonyme ?? Elle est avec toi au quotidien pour voir comment tu vas ? Elle est dans ta tête et dans ton cœur pour savoir ce que tu ressens ?

    NON !!

    Y'a des gens qui devraient apprendre qu'il y a parfois une sacrée différence entre le virtuel et le réel ! Tu n'as pas 15 ans, tu ne fais pas partie de cette génération qui poste tout constamment sur internet, on peut donc aisément concevoir que tu ne fais pas étalage de tout ce que tu ressens sur internet ! Ton blog c'est ta vie d'auteur, d'écrivain, il y a une part de toi mais une part seulement ! Et il y a aussi par conséquent, d'autres sujets, thèmes qui te tiennent à cœur.

    Enfin, il faut aussi avoir conscience (et ça ne me semble pas très difficile à comprendre) qu'en des temps compliqués et pénibles, on peut aussi avoir besoin de se changer les idées !! Ne pas ruminer ses soucis en permanence, au risque de sombrer, et encore plus quand de toute façon on n'a pas de pouvoir, de prise sur ce qu'il se passe !

    Y'en a qui devraient réfléchir davantage avant de s'exprimer...!

    ReplyDelete
    Replies
    1. l'indifférence est un bon moyen aussi...
      C'est sûr que ce blog est lié à mon activité d'auteur et non pas à moi-même (qui cela intéressait, d'ailleurs ?!!)..
      Laissons dire...

      cela m'a fourni, néanmoins, un excellent sujet pour un papier ;)

      Delete
    2. Oui l'indifférence est sans doute la meilleure "arme" face aux cons. ceci étant, je ne peux pas m'empêcher de penser que face à une telle démonstration de bêtise et d'inhumanité (un comble quand on pense à ce que cette anonyme critique !), on ne peut pas rester sans réaction et que parfois il faut remettre les pendules à l'heure [b]et certaines personnes à leur place ![/b]



      PS : argh mon super avatar apparait en minuscule du coup ça rend rien... raté !

      Delete
    3. Cette anonyme doit avoir une conception différente.. d'où ma phrase de Zwingli !

      Delete
  3. Avant de commenter ton article, je dois dire que j'ai bien aimé la petite phrase (entre autre) de L. je cite : "Je ne vais pas marcher avec des souliers crasseux dans ta maison" ;-)

    Pour ma part, je dirai que "Anonyme" est synonyme de ceux, peu courageux, qui parlent dans le dos des autres, soit celui (ceux) qui parle dans mon dos, parle à mon c..l. Ma réponse à leur égard ne pourrait être qu'un... vent !

    Ensuite, ma Lisa, seuls ceux qui te connaissent savent qui tu es, comment tu es, ce que tu vaux, ce que tu n'es pas, la belle âme que tu représente, et j'en passe.
    Moi non plus je ne parle pas de ce qui me taraude, me torture depuis trois ans, me mine de plus en plus, sur le net ni même autour de moi. Ca ne fait pas de moi une indifférente loin de là. Mais, personnellement, je ne me vois pas d'une part étaler ma vie aux yeux de tous, et d'autre part je ne me vois pas pourrir la vie des autres avec mes états d'âmes aussi justifiés soient-ils.

    J'encaisse, j'endure, je subis, et... tu es pareil. Mais, encore une fois, seuls ceux qui te connaissent... le SAVENT !

    Ne change rien ! Reste celle que tu es ! Moi je t'aime comme tu es, et je ne suis pas la seule !
    Si tu savais le nombre de MP sur FB ou Twitter que je reçois qui sont similaires (pas concernant ma mère, puisque vous êtes qu'une poignée à savoir) sur d''autres choses qui me touchent profondément. Alors je laisse courir, car ça ne mérite même pas d'être relevé.

    Je t'embrasse très fort ma Lisa,

    Marie

    PS : Pour moi "Anonyme" c'est personne !!!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci ma Marie... Je suis d'accord avec toi. Si l'on n'est pas capable de signer ses commentaires, cela ne mérite pas d'être relevé... Quand on aime ou déteste quelque chose ou quelqu'un, il faut avoir le courage de le lui dire en signant correctement...
      Je pense qu'un mail va arriver pour cirtiquer ce billet, non ?
      bisous+++++ ma Marie.

      Delete
    2. Huhuhu me voilà très flattée par la citation ! :D

      Ego trip mis à part, je suis totalement d'accord avec le commentaire de Marie. Je pense que nous faisons partie de ces gens, pudiques, qui préfèrent garder leurs états d'âme, leurs problèmes etc. pour eux et ne pas ennuyer les autres avec. Ce qui ne signifie pas forcément qu'on les ennuie véritablement, car les vrais amis -trop rares- sont là pour ça, mais c'est notre ressenti, notre façon d'être.
      Une extrême pudeur, une immense réserve, qui fait que l'on préfère échanger sur des choses plus légères et garder notre face plus "grave" dans l'ombre...
      Combien de fois je me suis payée des crises de larmes à n'en plus finir sur les coups d'1 heure du matin sans que personne n'en sache jamais rien...


      Lisa, si jamais tu reçois encore un mail de ce genre, et notamment suite à cet article, tu nous le feras savoir ? *ange*

      Delete
    3. J'adhère... la pudeur ne signifie pas que nous soyons insensibles, juste que notre perception du "privé" est largement plus restreint que pour d'autres !
      comme je suis un ange, je vous indiquerai toute réponse... :)

      Delete
  4. Je crois qu'on a fait fuir "Anonyme" ! Rôôôô.... :D

    ReplyDelete
    Replies
    1. Courage fuyons... Elle n'aime pas commenter ici.. Attendons un scud par mail ! ;)

      Delete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !