Wednesday, April 23, 2014

Paris des Lecteurs/Explication de texte humoristique : Un poème


ATTENTION IL FAUT UN MINIMUM D'HUMOUR POUR LIRE CE BILLET...



Le poème choisi est le préféré de Madame Stéphane22 : 

« L’amoureuse » de Paul Eluard.

J’ai supposé que cela avait un rapport avec l’explication de texte de la chanson « d’amour », mais non, Stéphane22 m’a dit que sa moitié avait énoncé ce poème lors de leur mariage et qu’elle aimerait avoir mon esprit humoristique s’abattre sur « cette merveille ».

Pour être honnête, je trouve ce poème sensuel et juste parfait comme il est… mais, il faut bien faire ses devoirs… 

C’est parti !


« L’Amoureuse » (Hein ? Et même si c’était le cas, je ne te le dirais pas !)

Elle est debout sur mes paupières (Si quelqu’un s’avise de me marcher sur les yeux, ça part vraiment très mal entre nous !)

Et ses cheveux sont dans les miens (Tu ne connais pas mes rebelles de cheveux, toi ! Parce qu’une fois emmêlés, c’est l’horreur !) 

Elle a la forme de mes mains (de grandes paluches poilues, donc !)

Elle a la couleur de mes yeux (bleus à tendance lagon ? Vert piscine ? Marron glacé ? Jaune canari ?) 

Elle s’engloutit dans mon ombre (ben, il a intérêt à posséder des épaules de rugbyman le damoiseau !)

Comme une pierre sur le ciel (ça s’appelle une éclipse, ou un nuage, ou un avion, etc. chaton !).

Elle a toujours les yeux ouverts (et elle me fait peur quand je me réveille la nuit !)

Et ne me laisse pas dormir (oui, là, je vois bien ce que cela signifie… ou alors, il a vraiment la trouille de la dame ! ou elle ronfle !) 

Ses rêves en pleine lumière (Elle a encore oublié d’éteindre la lampe de chevet, cette gourde !)

Font s’évaporer les soleils (Les soleils ? Il se croit sur Tatooine, lui ?) 

Me font rire, pleurer et rire (pleurer de rire, plutôt de rire de pleurer… c’est compliqué l’amour quand même !)

Parler sans avoir rien à dire (ça, c’est après la passion, quand tu as tout déballé et que l’autre n’a même plus envie d’entendre ta voix. Il s’accommode de ta présence, tu ne vas pas, en sus, lui imposer tes répliques usées !)


Je demande pardon à Paul Eluard, à tous les poètes que j’aime tant, aux amoureux transis, à mon amoureux potentiel, à mes ex, futurs et éventuellement aux non-déclarés…

Bref à tous ceux qui aiment profondément l’amour et la littérature…

Qu’est-ce qui ne faut pas faire pour ses lecteurs, quand même !!





No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !