Tuesday, March 04, 2014

Ces livres qui me touchent....


Voici le texte mailé par un de mes lecteurs (OL pour ne pas le citer !)… :

« Tu peux lister les 12 livres qui t’ont marqués d'une façon ou d'une autre ? Ne prends pas plus de quelques minutes pour le faire, ne réfléchis pas trop. Ils ne doivent pas forcément être des "bons livres" ou des grandes œuvres, juste des livres qui t’ont touché, et pourquoi ? ».




Ce n’est un secret pour personne que je possède quelques livres (qui a dit centaines ? qui a dit trop ? B, tu arrêtes tout de suite ton inquisition envers MES livres, merci !), et que j’en aime certains plus que d’autres.

La liste ci-dessous serait encore différente si OL m’avait demandé la liste de « mes livres de chevet », « mes livres doudous », « mes classiques », « mes incompréhensibles », etc.

Mais, là, on me demande ceux qui me touchent particulièrement… les voici avec quelques commentaires… 

le (presque) pourquoi du comment(aire ?)


Arthur Rimbaud, « Une saison en enfer » : Entre mon amour pour Arthur et le titre qui faisait écho à une partie de ma vie, c’était une évidence…

Robert McLiam Wilson « Eureka Street » : L’Irlande du Nord vu par un auteur du cru avec ce qu’il faut de dureté et de douceur dans un monde sans pitié.

Louise Eldrich « la chorale des maîtres bouchers » : pleurer en lisant un livre, cela est assez rare pour le signaler. L’écriture de Louise Eldrich y parvient presque à chaque fois.

Alain Fournier « Le Grand Meaulnes » : Du romanesque, de la folie, du mystère et de la grandeur… C’est juste magique.

Niall Williams « Quatre lettres d’amour » : Tout est dans le titre…

Jules Vernes « Le tour du monde en 80 jours/l’Ile mystérieuse » : l’archétype des livres que l’on peut lire à tout âge en rêvassant et en se prenant pour un aventurier !

Anonyme « Les chevaliers de la Table Ronde » : Ah, la chevalerie… les codes, les aventures, les tournures de phrases… oui, cela me touche !

Robert Frost « Testament d’un garçon » : de la pure poésie, de la mélodie dans les mots, du bonheur et un calme intérieur magnifique.

George Orwell « 1984 » : oui, cela me parle ce côté contrôle, cette volonté de liberté et de résistance.

Sir James Barries « Peter Pan » : Sans aucun doute, ce livre fait partie des rares que je peux lire tous les ans avec la possibilité de voir mon âme d’enfant revenir avec force (et avec un plaisir non dissimulé !).

Gabriel Garcia Marquez « Cent ans de Solitude » : Une force de la nature ce roman ! Un titre incroyable, une (des) histoire(s) pénétrantes et étonnantes et cette écriture…

Tom Sharpe « Fumiers et co » : Comment ? Oui, Tom Sharpe me touche, me fait rire (hurler de rire), me fait pleurer (de rire aussi) et me procure un bien fou… c’est un concentré de bonheur !


Mais il y en a tellement d'autres...



2 comments:

  1. moi c'est "1984" que j'avais adoré ! oui pour une fois......haha

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est pour ce genre de détails que je t'adore ;)

      Delete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog