Friday, January 31, 2014

Les aventures de la Smala : Quand CHEMPA explique sa généalogie à la Smala !




Une fois les présentations faites, GAT, n’ayant pas, encore, perdu la tête, demanda à CHEMPA une rencontre officielle entre « les représentants significatifs de nos familles respectives ». Autant le dire tout de suite, comme le stipula GAT à Un:

« Moi, Suprême, et Bibi »

« Pas Trois ? » Demanda innocemment Deux qui traînait par là.

« Vous voulez marier Bibi à CHEMPA ? Oui, alors pas de Trois, pour l’instant ! » Conclut GAT au sommet de sa forme.

CHEMPA répondit favorablement à GAT et une date fut fixée. Evidemment, il expliqua à GAT qu’il lui faudrait lui fournir quelques « linéaments sur la généalogie » de sa famille au risque de « se perdre dans les méandres des branchages ».

« Mais qu’est-ce qu’il dit ? » Demanda Deux, pas au mieux de sa forme.

« Il parle si bien, ce CHEMPA ! Cela nous change de l’autre rosbif ! » Commenta Suprême, suivi par un Lord of the Rings fantomatique, déprimé, assoiffé et pathétique depuis l’annonce des fiançailles de Bibi.

« JAIMEPAS ! » Souffla Lord of the Rings à Deux qui lui fit signe de se taire.

« JAIMEPAS moi non plus, mais bon... » Répliqua Cousine Aglaé.

« Ah ouais ? » Questionna Lord of the Rings soudain revigoré par des appuis inespérés dans sa quête pour reconquérir l’indépendance maritale de Bibi.

« Oui, je le trouve ennuyeux à mourir et d’une insipidité, ce pauvret, mais chuuuuut, GAT va nous entendre ! » Plaida Cousine Aglaé morte de trouille.

GAT et Suprême établirent un plan de table validé par Tante Dinde (spécialiste ès-famille-à-problèmes), Cousin Edmond (spécialiste-ès-rivalités), Lord of the Rings (spécialiste-ès-convenances-pourries) et par Bibi.

Le plan de table fut retoqué trois fois par CHEMPA et ses parents ce qui provoqua l’ire de Suprême et la réflexion historique de GAT :

« Ils ne vont pas l’emporter au paradis, ceux-là ! ».

GAT se plia cependant à ces exigences CHEMPAnesques et demanda à CHEMPA d’établir un rapide tour d’horizon de « Qui est Qui ».

CHEMPA arriva avec l’exemplaire du Who’s Who familial, édition limitée, avec enluminures et « tout le tralala » (dixit Cousin Edmond, subjugué).

CHEMPA entama alors, lors d’un thé très guindé (tasses en porcelaine, petites cuillères en argent, biscuits anglais, nuage de lait, etc.) en présence d’une GAT endimanchée comme jamais et un Suprême en smoking, et aux côtés d’une Bibi en taille-pantalon vintage YSL, chignon et petites ballerines Repetto, la longue litanie des membres de sa famille proche.

A l’énoncé du curriculum vitae de sa mère, Suprême bailla et souffla un « Ben, il doit s’emmerder le papounet avec une tige pareille » à GAT qui la fît glousser. Nullement interrompu, CHEMPA, sous les yeux énamourés de Bibi (ce qui inquiétait largement GAT), poursuivit avec la lignée paternelle et la liste sans fin des titres, possessions, batailles « pour le Roi » et autres « faits d’armes plus modestes ».

GAT évoqua à CHEMPA la lignée Smalaesque un brin plus courte mais plus « croustillante ». Point de particules chez la Smala, mais des faits d’armes passés sous « le silence de la pudeur et de l’humilité ».

« On croirait entendre Cousin Edmond, GAT, Bravo ! » susurra Suprême.

Après ce tea time particulièrement « chiant » (dixit Suprême à Tante Dinde, Pétunia et Un), GAT prit à part Bibi et lui évoqua la question que tous se posaient :

« Bibi, Chérie, mon petit cœur, t’as bu un philtre, un truc pas catholique, ou tu te drogues ? C’est ça, hein ? »

« GAT, voyons, non, j’aime CHEMPA » Répondit Bibi les yeux brillants.

« Non, parce que mon Bibi d’amour, tu es passée de Cinq-et-Demi qui, en bon british, est un brin coincé, mais largement Rock’n Roll dans la beuverie, l’humour et le passé, à, presque, Jamie-Hince-version-blonde qui, lui est à la limite de ton clone, à un CHEMPA… tout en particule, niaiserie, nouillerie et j’en passe ! Ce type est insipide, sans personnalité propre. »

« Il est drôle GAT ! » Plaida Bibi.

« Drôle ? Drôlement fade, oui ! Et on n’épouse pas quelqu’un parce qu’il est DRÔLE ! Sinon, j’aurais un incalculable d’ex-maris !  » Répliqua GAT toute rouge.

Cela promettait pour la soirée « d’introduction » des familles…

Episode suivant : Les années Rock'n Roll de Bibi (pourvu que CHEMPA ne lise pas ce papier).


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog