Thursday, December 19, 2013

Ma sélection de sorties ciné que je ne veux pas rater en décembre 2013 et janvier 2014




Si je pouvais aller au cinéma plus souvent (mais il faudrait pour cela que j’évite d’écouter de la musique, de faire des photos, de bosser At The Office, écrire, lire etc. Autant entrer dans un couvent… Heu, non...) !

Evidemment, j’ai encore manqué quelques films que je voulais absolument voir mais, heureusement, j’ai déjoué le fait de louper ceux-là :

       La Stratégie Ender (Gavin Hood) : Bon, heureusement, il y avait Harrison Ford et Ben Kingsley au générique, car, même si le film est intéressant et visuellement bon, il n’est pas à la hauteur du livre, ni de l’imagination du lecteur !

     Quai d’Orsay (Bertrand Tavernier) : Cela faisait longtemps que je n’avais pas ri comme cela au cinéma…. Sans compter tout le temps passé à baver devant Raphaël Personnaz !

        Le Cartel (Ridley Scott) : Malgré la présence de Michael Fassbender (comme d’habitude excellent), Brad Pitt, Javier Bardem, Penelope Cruz et Cameron Diaz, ce film est décevant… la patte de Ridley Scott n’a pas la puissante nécessaire !  

   The Immigrant (James Gray) : Le triangle formé par Phoenix, Renner et Cotillard est diablement envoûtant et, cette fois, on peut louer le réalisateur qu’est James Gray.

Vus aussi :

-    Hunger Games - L’embrasement (Francis Lawrence) : Sans pause, diablement révolté avec en filigrane une critique de la manipulation politique et de la presse… Vivement la suite !
-        The Lunchbox (Ritesh Batra) : Un beau film indien, sentimental à souhait, et culinairement puissant. Ni niaiserie, ni clichés et intelligemment beau. La solitude des protagonistes est touchante et la grâce est là. J’étais heureuse en sortant de la séance…
-      All Is Lost (J.C. Chandor) : sans dialogue, en suivant le personnage de Redford qui lutte, jusqu’à la mort, face à l’immensité de l’océan après que son voilier ait coulé. Entre l’action et la fragilité de l’ensemble, l’humanité est face à elle-même, comme le spectateur. On ne ressort pas indemne de ce film, surtout pas de la dernière scène.

Sans parler de The Hobbit 2e volet qui est absolument magnifique !!!

C’est bientôt les fêtes de Noël, et les vacances pour certains, n’oubliez pas les films à voir…

Pour ma part, il va falloir que je me cale deux séances par semaine, si je veux tous les visionner… 

Car en cette fin 2013 et début 2014, il n’y a que du bon à venir !

-         A Touch Of Sin (Jia Zhang-Ke) : Quatre personnages, un territoire immense (la Chine) et une critique sous-jacente du pouvoir en place bousculé par son développement moderne et économique… Allez, 2 heures 09 à trouver !
-      Albator Corsaire de l’Espace (Shinji Aramaki) : le premier qui se moque, je boude pendant tout 2014. Quoi, oui, je suis un brin amoureuse d’Albator depuis son débarquement en France… alors, même si le film n’est peut-être pas (je vous dirai ça en janvier) à la hauteur de mes souvenirs, rien que pour les beaux yeux du Corsaire, je fonce !
-      La Vie Rêvée de Walter Mitty (Ben Stiller) : Perso, depuis Génération 90, Stiller reste un mec capable de me faire marrer et pleurer en même temps. Il n’est sûrement pas le plus grand acteur et réalisateur du monde, mais il est touchant et toujours étonnant…
-       Yves Saint Laurent (Jalil Lespert) : en attendant la version avec Ulliel (que j’adore), cette version avec Pierre Niney qui ressemble fort (sur les images) à YSL, me semble obligatoire pour toute fan de mode hululant sur chaque création de Monsieur Saint Laurent. Cet homme était capable de rendre belle n’importe quelle femme, forte et fragile, rock et classique. Qui dit mieux ?
-    12 Years A Slave (Steve McQueen) : Michael Fassbender, Paul Dano, Benedict Cumberbatch… production Plan B (Brad Pitt, donc), McQueen aux manettes… Quoi ? Y’a d’autres raisons ?
-        Dallas Buyers Club (Jean-Marc Vallée) : Au risque de passer pour une midinette (merdus), et au-delà du sujet difficile (le parcours d’un Redneck homophobe qui se meurt du Sida au milieu des années 80)… il y a Jared Leto, travesti, stupéfiant tout en émotions…. Eh, moi, Jared Leto…. Soupirs !


Allez, TRES Joyeux Noël … et bonne fin d’année !


Ne soyez pas trop sages (Le Père Noël n'a sûrement pas eu le temps de prendre connaissance des dernières actions ! Cela ira pour 2013… Pour 2014, ce n’est pas gagné !).



No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog