Sunday, December 22, 2013

A la rencontre d'une artiste plasticienne : Chantal TORRE


Lors de ma journée au Lycée Perrimond dans le cadre de "Ecriture et Culture", j'ai visité une exposition qui se tenait en parallèle de notre salon "auteurs".

Quand j'ai pénétré dans la pièce, outre le travail d'un peintre que je présenterai plus tard sur mon blog (Marina Haccoun-Levikoff-, j'ai failli m'évanouir de bonheur devant le travail de Chantal TORRE... 

Autant dire qu'elle a du voir mon émotion, car j'ai fait un aller/retour pour récupérer ma carte de visite et je lui ai proposé tout de suite de la présenter sur mon blog... 

Ce qu'elle a accepté à mon plus grand bonheur... 

Voici un peu aperçu du talent de cette artiste :


Toutes les photos sont la propriété de Chantal TORRES 
Merci de bien vouloir demander l'autorisation de reproduction à l'artiste.




-  Bonjour Chantal, tout d’abord, j’ai été ravie de vous rencontrer lors de la journée « Ecriture et Culture » au Lycée Perrimond. Pouvez-vous vous présenter en tant qu'artiste ?

Ma ligne artistique porte sur la transformation du papier. Ce matériau ordinaire, que nous côtoyons chaque jour sous différentes formes, je le métamorphose pour lui donner une autre vie, un sens différent, pour qu’il soit regardé autrement et admiré. C’est de cycles et de transformations qu’il est question.


-  D'où vous vient cette envie de travailler sur ce genre de thème du papier et avec du papier ?

C’est un processus qui s’est déroulé sur plusieurs années. J’ai commencé par travailler le carton, puis j’ai découvert le papier mâché et j’ai eu plaisir à le modeler pour créer des illusions de matières : cuir, bois, métal. Puis, j’ai découvert le pliage des livres qui sont venus s’installer confortablement dans mes volumes de papier mâché. Enfin, depuis l’an dernier, je me suis « décidée » à couper dans les livres et à en faire ma matière première de prédilection et travailler uniquement le texte et le noir et blanc.


-  Je dois avouer que j’aime beaucoup ce côté papier mâché, ces tableaux incroyablement puissants et les bijoux (la bague ne quitte plus mon doigt …) ; Les mots sur un tableau c’est original. Cela doit séduire le public à chaque expo, non ?

L’étonnement est très souvent au rendez-vous dans mes expositions. Avec les papiers mâchés, lorsque le public m’interroge et qu’il découvre que ce n’est pas du bois, ni du fer, ni du cuir… Ils sont souvent interloqués. Sur mon travail récent en noir et blanc, c’est plutôt une fascination pour patience et la minutie de mes créations qui interpellent en premier lieu. Dans tous les cas, la poésie et la légèreté sont largement évoquées par le public.



-  Travaillez-vous d’autres artistes ? Lesquels ? Comment travaillez-vous ?

Oui, je travaille régulièrement avec Sylvie Bachelard, qui découpe le papier. Notre longue amitié nous porte et nous apporte beaucoup artistiquement. Nous avons souvent ri et souri de nos « influences » respectives que nous seules comprenons mais qui peuvent être perceptibles, comme par exemple le thème de la maternité qui est directement traité dans ses dernières œuvres figuratives, tandis qu’on aperçoit cette demi-sphère qui peut s’apparenter à un ventre de femme enceinte dans mes œuvres abstraites.
Et puis, je partage aussi mon temps de création avec mon compagnon avec qui nous faisons atelier commun, chacun dans nos matières respectives, lui la terre, moi le papier. Nous portons des regards sur nos travaux et tout cela est bien nourrissant !

-  En tant qu’artiste plasticienne, quelles sont les autres matières avec lesquelles vous travaillez ?

Le papier, le papier et … aussi le papier (sourire)
Livres, annuaires, encyclopédies, revues d’art (pour les bijoux)
Mes précédents travaux en papier mâché étaient fabriqués avec des boites d’œufs !



-  Présentez-nous vos derniers projets ?

Mes œuvres sont exposées du 15 décembre au 11 janvier 2014 à la galerie Martin-Dupont, 263, rue paradis à Marseille 6ème.

Par ailleurs, je participe à un collectif d’artistes qui ont traité du thème « Marseille se recycle ». Il a s’agit d’aller sur les chantiers de la ville l’an dernier, pour collecter des objets « insolites ». Chaque artiste a ensuite choisi le ou les objets avec lesquels il voulait illustrer « Marseille se recycle ». Pour ma part, j’ai choisi : Une courroie de transmission, une bible franco-arabe, un annuaire, deux chaussures, qui ont été transformé et présenté à la galerie boutique Charivari, rue Fontange à Marseille avec les œuvres des dix autres artistes.

-  Quels sont vos projets 2014 ?

Plusieurs expositions :

Marseille se recycle, qui se déroulera mi-mars aux Studios de la Plage à la pointe rouge. Cette deuxième édition réunira les artistes de la première et de nouveaux artistes qui ont rejoints le collectif. Pour ma part, je présenterai de nouvelles œuvres
Galerie Biz’art au Panier, mi-mai. Une exposition collective avec Sylvie Bachelard 
Un projet d’exposition collective au Château de Bois Luzy en juin
Et, également d’autres contacts à confirmer dans des galeries.


-  Où peut-on trouver votre travail outre lors des expos ?

Sur le blog qui va prochainement être « nominatif » Chantal Torre (mais actuellement je le partage avec mon compagnon sculpteur, Alain Bergé www.chantalain.blogspot.com)

Sur demande, chez moi à Marseille 3ème.
J’ai déjà réalisé des expositions privées pour quelques admirateurs qui voulaient faire un choix d’œuvres « cadeaux » en toute intimité.

Dans mon garage … (humour)


Merci beaucoup Chantal d'avoir partagé votre passion pour le papier... Si besoin, je peux fournir un exemplaire de mon roman pour le prochain tableau !!





No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !